Cancers cutanés : classification et FdR

! Fiche non-relue par un tiers !

OncoDermato
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 299


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

1) Généralité 1A

Classification : parmi les cancers cutanés, on distingue
– Les carcinomes cutanés : carcinome baso-cellulaire (CBC), carcinome épidermoïde (CE), carcinome à cellules de Merkel 1B (rare)
– Les mélanomes
– Les lymphomes cutanés
Dermatofibrosarcome de Darier Ferrand 1B (rare)

Les carcinomes cutanés sont les cancers de l’adulte les plus fréquents au monde, ils représentent 90 % des cancers cutanés.

Certaines lésions à potentiel cancéreux font l’objet de fiches spécifiques
Naevus mélanocytaire (potentiel d’évolution en mélanome)
Infection cutanée à HPV (potentiel d’évolution en CE)

Physiopathologie : la carcinogénèse épithéliale implique souvent une accumulation d’événements mutagènes et micro-environnementaux, l’exposition UV initiale étant séparée de 30-40 ans (et de l’exposition éventuelle à d’autres FdR) de l’apparition d’un cancer cutané.

Epidémio (données Fr)
– CBC : incidence > 150 cas / 100k hab. / an
– CE : incidence > 30 cas / 100h hab. / an
– Apparition après 40 ans sauf terrain favorisant (immunodépression, xeroderma pigmentosum, syndrome de Gorlin…)

2) Diagnostic 1A

A ) Facteurs de risque : vieillissement cutané

Les terrains et FdR sont communs aux CBC, aux CE et aux mélanomes qui sont des maladies souvent associées. Nous présentons ici une liste détaillée des FdR, ils seront rappelés succinctement dans les fiches respectives de chaque type de cancer cutané.

Le vieillissement cutané peut être divisé en 2 types, de mécanismes proches et en réalité intriqués : intrinsèque et extrinsèque.

  • FdR de vieillissement cutané intrinsèque

> Chronologique : lié à l’âge

> Génétiques

Phototypes : classification de Fitzpatrick (éphélides = tâches de rousseur). Les phototypes clairs (I et II +++) sont les plus susceptibles aux UV.

Phototype Réaction au soleil Phénotype
I Bronzage : 0
Coups de soleil : systématique
Carnation très claire
Cheveux blonds ou roux
Yeux clairs
Ephélides permanentes
II Bronzage : ±
Coups de soleil : souvent
Carnation très claire
Cheveux blonds ou roux
Yeux clairs
Ephélides UV-induites
III Bronzage : progressif
Coups de soleil : parfois
Carnation claire
Cheveux blonds ou châtains
IV Bronzage : facile
Coups de soleil : peu
Carnation mate
Cheveux châtains ou bruns
Yeux foncés
V Bronzage : très facile
Coups de soleil : exceptionnel
Peau foncée
Cheveux foncés
Yeux foncés
VI Bronzage : constant
Coups de soleil : absents
Peau noire

Autres
– Xeroderma pigmentosum (anomalie des gènes de réparation de l’ADN)
– Epidermodysplasie verruciforme (rôle de certains HPV)
– Syndrome de Gorlin = naevomatose basocellulaire (anomalie d’un gène du développement – PATCH)

  • FdR de vieillissement cutané extrinsèque

> Photo-induit (= héliodermie) : exposition aux UV +++

Le mode d’exposition favorise différents cancers
– Expositions chroniques et cumulées : carcinomes cutanés (CE et CBC), mélanome de Dubreuilh
– Expositions intenses et intermittentes (coup de soleil, sujet jeune) : mélanome superficiel extensif et CBC

> Toxique et comportemental : tabac, alcool, régime carentiel, exposition à l’arsenic, aux goudrons (et autres HAP 0)

> Catabolique : maladies inflammatoires chroniques, notamment les dermatoses inflammatoires (lupus érythémateux cutané, lichen)

> Endocrinien : maladies endocriniennes, corticothérapie au long cours

> Immunodépressions acquises : transplantation, hémopathies chroniques (LLC, lymphome lymphocytique…), infection VIH

> Infectieux : infection cutanée à HPV (potentiel d’évolution en CE)

> Autres

Radiations ionisantes : radiodermite chronique

Plaies chroniques : ulcère de jambe, cicatrice de brûlure

B ) Clinique

Perte de l’élasticité, anomalies épidermiques
– Sécheresse cutanée (xérose)
– Rides, atrophie cutanée
– Peau rugueuse, jaunâtre (front, nuque)
– Cicatrices stellaires (avant-bras)

Signes vasculaires
– Angiomes séniles (tronc)
– Télangiectasies
– Purpura sénile de Bateman (avant-bras)

Signes pigmentaires
– Ephélides (photo-distribués)
– Lentigo = tâche actinique (partie supérieure du tronc, visage)
– Dépigmentation (jambes, avant-bras)

Proliférations cutanées
– Kératoses actiniques (zones photo-exposées, visages et mains)
– Kératoses séborrhéiques (tronc)

3) Tableau de synthèse 1A

Ce tableau compare les 3 principaux types de cancers cutanés : CBC, CE et mélanomes

Paramètre CBC CE Mélanome
Précurseurs 0 Cutané : kératose actinique
Muqueux : leucoplasie, autres
Continuum précurseur – carcinome is – carcinome invasif
De novo +++
Transformation d’un naevus commun (rare) ou congénital
Topographie Exclusivement cutanée Cutanée ou muqueuse Cutanée ou muqueuse
Présentation clinique Lésion perlée +++, formes nodulaire, superficielle, sclérodermiforme Lésion ulcérobourgeonnante ± croûteuse
Infiltration +++
Naevus atypique (ABCDE, ‘vilain petit canard’)
Bilan d’extension 0 Recherche d’ADP
Pas de bilan d’extension sauf CE à risque : écho ganglionnaire
Echo ganglionnaire à partir du stade II, TDM viscérale à partir du stade III ± autres
Diagnostic histo Exérèse avec analyse histo
Biopsie si doute diagnostique ou lésion très étendue ou alternative à la chir. discutée
Exérèse avec analyse histo
Biopsie si lésion très volumineuse, inhabituelle ou chirurgie mutilante (lèvres…)
Exérèse avec analyse histo
Biopsie discutée ssi exérèse très délabrante
Evolution Agressivité locorégionale : destruction +++ Risque métastatique : territoire ganglionnaire puis viscéral Risque métastatique : territoire ganglionnaire puis viscéral
Diagnostic différentiel Psoriasis, dermatophytose…
CE
Kératose actinique
Autres tumeurs cutanées
Naevus atypique bénin
Autres tumeurs cutanées (CBC tatoué…)
Traitement Exérèse chirurgicale avec marge de sécurité en fonction des éléments pronostiques Exérèse avec marges de sécurité selon le Breslow ± INF-α
Surveillance ≥ 1 fois par an pendant 5 ans minimum, au mieux à vie (récidive / nouveau carcinome) Selon le stade (/ 3 mois pendant 5 ans puis annuel à vie pour un stade IIC ou III)
Prévention Lutte contre l’héliodermie, auto-dépistages
image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.