Syndrome méningé fébrile (CAT)

Neuro Infectiologie – Urgences
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 148


La CAT devant un syndrome méningé fébrile est identique quelque soit l’étiologie. Cette fiche est une synthèse reprenant les données des fiches méningite et méningo-encéphalite (OD)méningite bactérienne purulente, méningo-encéphalite herpétique et méningite virale

CAT en pratique devant un syndrome méningé fébrile

1 – Pré-hospitalier (cabinet, domicile)

a- Précautions gouttelettes dans l’hypothèse d’une méningite à méningocoque.

b- Recherche de signes de gravité (hospitalisation en réa)
– Purpura extensif (sur sujet complètement déshabillé)
– Signes encéphalitiques : Glasgow < 8 , signes de focalisation / d’atteinte du TC, état de mal épileptique
– Critères de gravité hémodynamique : sepsis grave, choc septique

! Pupura (au moins 1 élément écchymotique > 3mm et/ou nécrotique) => Injection IV (à défaut IM) d’une C3G en extrême urgence

c- Hospitalisation en urgence (avertir le centre d’urgence).
Transport médicalisée (si délai d’intervention < 20min)
Pose d’une voie veineuse ± débuter remplissage vasculaire

! PEC hospitalière > 90min => hémoculture puis ATB proba + DXM

2- Aux urgences de l’hopital

a- Isolation et précaution type gouttelettes

b- Bilan bio
– NFS-plaquette, iono, créatinine, glycémie, bilan hépatique, bilan d’hémostase, procalcitonine.
– hémoculture
– dépistage VIH

c- Recherche d’une contre-indication à la PL
– En cas de signes neuro => TDM cérébral natif pour vérifier l’absence d’effet de masse
– En cas de trouble hémodynamique / de l’hémostase => correction du trouble

! CI à la PL => ATB proba + DXM (ou aciclovir si suspicion d’encéphalite herpétique)

d- Ponction lombaire avec analyse macroscopique, cytologique, biochimique et bactério
– En l’absence de CI => PL immédiate (« en même temps » que la prise de sang)
– En présence de CI => PL le plus rapidement possible après levée de la CI (TDM normal, correction du trouble…)

! LCS trouble => ATB proba + DXM
! LCS clair + signe d’encéphalite => aciclovir ± amox (si suspicion listéria)

e- Compléter l’examen clinique
– Bilan étiologique clinique (terrain, porte d’entrée, signes extra-méningés…)
– Recherche d’une ATB-Thérapie récente

f- Surveillance rapprochée

g- Analyse des résultats sanguins et LCS
– Rechercher des arguments en faveur d’une origine bactérienne ou virale
– ± réalisation d’autres examens (PCR virale / bactérienne…)

! Examen direct positif ou faisceau d’argument pour une origine bactérienne => ATB proba ou adapté ± DXM (si indication)

image_pdf

Une réflexion au sujet de « Syndrome méningé fébrile (CAT) »

  1. Les références ne sont pas identifiées dans cette fiche. N’hésitez pas à vous reporter aux autres fiches pour les retrouver (avec également les contradictions / zones d’ombre entre les référentiels)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.