Colite microscopique

! Fiche non-relue par un tiers !

HGE
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 279

Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

1) Généralité 1A

Déf : groupe de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Les colites microscopiques regroupent 2 étiologies de définition histologique

Colite lymphocytaire : augmentation des lymphocytes intra-épithéliaux > 20%

Colite collagène : épaississement de la bande collagène sous-épithéliale > 10 µm

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Diarrhée chronique Colite lymphocytaire : lymphoc. > 20%
Colite collagène : épaisseur > 10 µm

A ) Clinique

Anamnèse : début brutal ou progressif, souvent facteur médicamenteux (veino-toxiques, AINS, lansoprazole, ticlopidine) et/ou terrain auto-immun (Hashimoto, DT1, vitiligo)

Clinique : abondante diarrhée sécrétoire, diurne et nocturne, d’évolution chronique
± impériosités, amaigrissement

B ) Paraclinique

Biologie : parfois hypokaliémie diarrhéique

Endoscopie : pas de lésion à la coloscopie en général

Histologie +++ : cf. définitions, les autres signes sont aspécifiques
– Perte de l’intégrité épithéliale
– Infiltrat inflammatoire de la lamina propria à prédominance mononuclée

3) Evolution 1A

Imprévisibles et capricieuses, les colites microscopiques s’atténuent spontanément en quelques années. Pas de prédisposition au cancer colorectal.

4) PEC 1A

Budésonide à libération colique en traitement symptomatique

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.