Constipation de l’enfant

! Fiche non-relue par un tiers !

HGEPédia
Fiche réalisée selon le plan OD
Item ECNi 280


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

!! URGENCES !!

Clinique
Complications infectieuse, mécanique, hydro-électrolytique 0

Déf : stagnation des selles dans le côlon, entraînant des selles trop
rares, souvent volumineuses et dure

Physiopathologie : le contrôle actif de la défécation devient possible entre 2 et 4 ans, passé cet âge on parle d’encoprésie en cas de défécations incontrôlées.

Epidémio : très fréquent, 5% des consultations pédiatriques 0

Diagnostic positif

La constipation en pédiatrie est définie selon les critères de Rome IV

Avant 4 ans : persistance sur ≥ 4 semaines de ≥ 2 des critères suivants
– < 3 selles par semaine
– Comportement d’appréhension ou de rétention volontaire
– Histoire de selles douloureuses et/ou très dures
– Selles palpables dans le rectum ou à l’examen abdominal
– > 1 épisode d’incontinence fécale / semaine (si propreté acquise)

Après 4 ans : persistance sur ≥ 8 semaines de ≥ 2 des critères suivants
– < 3 selles par semaine
– Position de rétention ou d’appréhension lors de la défécation
– Selles palpables dans le rectum ou à l’examen abdominal
– Selles susceptibles d’obstruer les toilettes
– > 1 épisode d’incontinence fécale / semaine

1) Etiologies 1

La liste d’étiologies est très largement superposable à celle de l’adulte, seules les principales étiologies sont décrites ici. On notera l’inexistence (?) du cancer colo-rectal, et des étiologies spécifiques à la pédiatrie (Hirshprung, malformations).

Etio Clinique Paraclinique
Fonctionnelle (95%) (normal) (normal)
Maladie de Hirshsprung Constipation organique chronique de révélation néo-natale ou pédiatrique
TR : ampoule rectale vide, débâcle au retrait
Manométrie : absence de réflexe
Biopsies (aganglionose)
Malformations anorectales hautes ou basses Imagerie ++
Autres obstacles organiques (spina bifida 0, sténoses anales…) Imagerie ++
Pseudo-obstruction intestinale chronique (POIC) Signes occlusifs
Signes de malabsorption
Manométrie, temps de transit et examens d’imagerie normaux

2) Orientation diagnostique 1

A) Clinique 

Facteurs orientant vers une cause fonctionnelle
– Modalités de défécation : gêne mécanique (douleur anale, hypotonie pariétale), installation inadaptée, accès difficile aux toilettes, attitude de rétention à l’école
– Régime alimentaire : lait de mère (faible volume résiduel), mauvaise préparation d’un lait artificiel (trop épais)
– Terrain : ATCD familiaux de constipation fonctionnelle, médicaments (morphiniques), handicap, contexte psychosocial…
– L’encoprésie est en faveur d’une cause fonctionnelle et non organique !

Facteurs orientant vers une cause organique
– Constipation à début néo-natal
– Retard à l’émission méconiale > 48h
– Signes de gravité : météorisme, épisodes sub-occlusifs avec vomissements, cassure staturo-pondérale
– Echec du traitement symptomatique
– Pathologie connue : hypothyroïdie et mucoviscidose (dépistage néonat), autres (diabète, anomalie de la région sacro-périnéale…) 0

B) Paraclinique

Le diagnostic de constipation est toujours clinique. En cas de cause fonctionnelle, aucun examen complémentaire n’est nécessaire.

Bilan possible devant une constipation suspecte d’être organique (non-systématique) 0
Recherche étiologique
– TSH, T4 (hypothyroïdie)
– Manométrie rectale et biopsies (Hirshprung)
– Rx rachis lombaire / échographie / IRM rachidienne (malformation)
Recherche de complications : ASP (degré de rétention stercorale)

C) Synthèse 0

Non-réalisée à ce jour

3) Traitement symptomatique 1

PEC étiologique +++ dans les constipations organiques (chirurgie d’une maladie de Hirschprung 1A, d’une malformation… 0)

RHD dans tous les cas : cf. adulte, avec quelques spécificités (WC adapté, plot sous les pieds, modalités de reconstitution du lait…)

Traitement médicamenteux : dans les formes chroniques ou sévères
– Evacuation de fécalome si nécessaire : Normacol enfant® après 3 ans ; PEG forte dose PO si refus de la voie anale
– Traitement de fond (prévention de la réaccumulation) : laxatifs osmotiques en 1ère intention, durée d’au moins 4-8 semaines puis réévaluation

PEC psychologique en cas de cause ou de retentissement psycho-social de la constipation

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.