Hémorragie digestive d’origine diverticulaire

! Fiche non-relue par un tiers !

HGE
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 284

Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

1) Généralité 1A

Déf : complication d’une diverticulose colique, hémorragie par érosion d’artérioles du collet ou du fond du diverticule.

Epidémiologie : 1/3 des hémorragies basses soudaines de sang rouge.

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Rectorragie Rectoscopie ± EOGD

A ) Clinique

Hémorragie digestive souvent brutale, de type hémorragie basse de sang rouge.

B ) Paraclinique

Le diagnostic étiologique de l’hémorragie est rendu difficile quand celle-ci est abondante, justifiant une endoscopie digestive haute et une rectoscopie.

Le siège et la cause de l’hémorragie peuvent être éventuellement précisés par une coloscopie totale en urgence, ou un angio-scanner.

C ) Diagnostic différentiel

Autres causes d’hémorragie digestive basse

3) Evolution 1A

L’évolution est indépendante des poussées de diverticulite. L’hémorragie se tarit spontanément dans 80 % des cas, récidive dans 15 % des cas après un 1er épisode, 50 % après un 2e épisode.

4) PEC 1A

Indications de la PEC endoscopique ou chirurgicale
– Selon le retentissement hémodynamique, les besoins transfusionnels (> 6 culots / 24h) et les habitudes de l’équipe
– Chirurgie prophylactique en cas d’épisodes récidivants

Modalités

Saignement actif : électrocoagulation, injection adrénalinée et/ou clips

Hémodynamique instable ou dépendance transfusionnelle : embolisation radiologique

Inefficacité ou impossibilité de ces traitements : colectomie segmentaire, ou colectomie totale si le siège de l’hémorragie n’est pas connu et qu’il existe des diverticules coliques diffus

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.