Urticaire chronique (OD)

Dermato
Fiche réalisée selon le plan OD
Item ECNi 183


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

!! URGENCES !!

Clinique
Anaphylaxie

Déf 1 : Urticaire évoluant depuis plus de 6 semaines, soit de manière quasi-quotidien (u. chronique), soit >3 poussées avec interval libre (u. récidivant). Pour les formes clinique, cf fiche UCS)

Remarque : abréviations utilisée dans cette fiche
– UCS/UCI = Urticaire Chronique Spontanée / Induite
– US = Urticaire Superficielle ou plaque urticairienne
– AO = Angio-Oedeme ou urticaire profond

1) Etiologies 0

On peut les différentier selon leur physiopathologie.

  • Causes histaminiques
EtiologieCliniqueParaclinique
UCSUS et/ou AO
Prurit +++
+/- facteur déclenchant (infection, stress…)
-
UCIUS et/ou AO Prurit +++ Facteur déclenchant ! Test de provocation
  • Autres causes
EtiologieCliniqueParaclinique
UC bradykinique*AO isolé
+/- durée prolongée, douleur abdo, ATCD familiaux
Vasculite urticairienne ¤US +/- AO
Lésion fixe, peu prurigineuse
Signes de vasculite (purpura, livédo, nodules, arthralgies, myalgies)
Biopsie cutanée
Bilan immunologique
Syndrome auto-inflammatoire §US isolé
Signes systémiques
Sd inflammatoire biologique
Autres selon syndrome

* Types d’UC bradykinique : Déficit héréditaire / acquis en C1-esterase ; AO aux IEC/ARA II

¤ Principales vasculites urticariennes : syndrome de Mac Duffie, lupus, sclérodermie, SGS, PR

§ Principaux syndrome auto-inflammatoire : Syndrome de Schnitzler, maladie de Still, fièvres récurrentes héréditaires

  • A part : allergie vraie (IgE)

les urticaires aigües allergique (IgE) récidivant, notamment les allergies de contact répétés (latex, produit cosmétique, bijoux…)

 2) Orientation diagnostique 

A) Clinique 0

> Type d’urticaire : Superficielle et/ou profond ? 2

US isoléeUS + AOAO isolé
UCS
UCI (sauf UCI retardé à la pression)
Vasculite urticairienne
Sd auto-inflammatoire
UCS
UCI (Sauf dermographisme et urticaire cholinergique)
Vasculite urticairienne
UCS
UCI retardé à la pression
AO bradykinique

> Signes cliniques spécifiques selon la physiopathologie :

Type physioUrticaireSigne générauxTerrain
Histaminique Mobile, fugace, souvent <2h, erythème associé
Très prurigineuse
Très peu ! Atopie
Facteur déclenchant
Bradykinique>48hParfois crise abdominaleHistoire familiale
Prise IEC/ARA II/œstrogène
Vasculite urticairienneFixe, >24h Peu prurigineuse Signes systémiques
Sd auto-inflammatoirePapule plus solide, quelques heures
Peu de prurit (surtout douleur)
Fièvre, douleur articulaire, malaiseHistoire familiale

> Remarques :
– Les UCS et UCI sont extrêment fréquent par rapport aux autres formes d’urticaire chronique
– La réponse au ttt spécifique a également valeur de test diagnostic

B) Paraclinique 0

Les examens paracliniques seront guidés selon la suspicion clinique
– UCS : aucun examen en première intention
– UCI : test de provocation
– UC bradykinique : dosage pondéral et fonctionnel du C1-inh
– Vasculite urticairienne : biopsie cutanée
– Syndrome auto-inflammatoire : test spé selon pathologie

C) Synthèse 2

Urticaire chronique

haut de page

Fiche réalisée par C. Surinach, CCA en dermatologie à Nîmes, et relue par :
– T. Higel, interne de médecine générale (21 déc. 2014)
Participez vous aussi à l’élaboration de MedG ! (en savoir plus)

Une réflexion au sujet de « Urticaire chronique (OD) »

  1. Comme pour l’UCS, l’arbre décisionnel développé ici est récent, et tiré d’une nouvelle publication qui fait maintenant valeur de référence en dermatologie. Il n’est cependant pas (encore) développé ainsi dans le réf. des enseignants

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !