Syndrome DRESS

! Fiche non-relue par un tiers !

Dermato
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 322


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

1) Généralité 1A

Déf : le syndrome DRESS (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms) est une affection dermatologique d’origine médicamenteuse, faisant donc partie des toxidermies.

Epidémio : les sujets à peau noire semblent avoir un risque accru

Médicaments en cause
– Anticomitiaux
– Sulfamides
– Minocycline
– Allopurinol
– Abacavir (si HLA B*5701, à rechercher avant prescription)

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Erythème étendu avec infiltration du visage et des extrémités débutant à 2-8 semaine du début d’un traitement, avec prurit, fièvre, polyADP, atteintes viscérales (hépatite, néphro-, pneumopathie, myocardite, SAM…) NFS : hyperéosinophilie > 1500 mm³ et/ou lymphocytose avec sd mononucléosique

A ) Clinique

Anamnèse : début 2-8 semaines après le début du traitement

Lésions dermatologiques
– Erythème étendu, jusqu’à l’érythrodermie
– Lésions infiltrées avec oedème du visage et des extrémités (caractéristique ++)

Signes associés
– Prurit sévère
– Fièvre élevé, ADP diffuses
– Atteintes viscérales : hépatite, néphropathie interstitielle, pneumopathie interstitielle, myocardite, syndrome d’activation macrophagique…

B ) Paraclinique

NFS
– Eosinophilie souvent > 1500 / mm³, parfois retardée
– Et/ou lymphocytose avec syndrome mononucléosique

Sérologie : réactivations de virus du groupe herpès (HHV6 ++, HHV7, EBV, CMV)

C ) Diagnostic différentiel

Autres érythrodermies : psoriasis, eczéma, lymphomes T…

Syndromes hyperéosinophiliques primitifs ou secondaires (début moins aigu habituellement)

3) Evolution 1A

La régression est lente, l’éruption cutanée peut durer plusieurs semaines avec d’éventuelles poussées cutanées et/ou viscérales à distance (semaines, mois), souvent associées à des réactivations virales. La mortalité atteint 5-10 %.

4) PEC 1A

Bilan initial
– NFS, bilan hépatique, bilan rénal
– ± Autres selon les signes d’appel cliniques

PEC
– Hospitalisation en urgence
– Arrêt du médicament incriminé

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.