Syndrome malin des neuroleptiques

Psy


source  : CNUP 2e édition 2016 (référentiel de psychiatrie)


Déf 0  : Syndrome clinique rare mais grave secondaire à la prise d’antipsychotique (=neuroleptique)

  • Clinique

On retrouve classiquement, sous une forme rapidement progressive :
– hyperthermie (40-41°) ou une hypothermie (< 36°)
– rigidité extrapyramidale (« plastique »)
– signes végétatifs : sueurs profuses, tachycardie, hypotension artérielle
– troubles de la vigilance, parfois convulsions
– troubles cardiorespiratoires

« Chez un patient sous antipsychotique, toute fièvre avec syndrome confusionnel doit faire évoquer […] une forme fruste de syndrome malin des neuroleptiques »

  • Paraclinique

Signes bio non spécifiques :
– Hyperleucocytose à PNN
– HyperNa, hyperK
– Augm. des CPK, ALAT/ASAT, LDH

  • PEC

! Urgence !

Mesures générales
– Transfert en réanimation
– Arrêt du médicament incriminé
– Traitement symptomatique : ré-équilibration électrolytique, lutte contre l’hyperthermie

Traitement spécifique 
– Bromocriptine
– Amantadine
– Dantrolène

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.