Système d’identification des références sur MedG

Le système d’identification des références est un point primordial de MedG. Toute personne qui lit une information doit savoir facilement d’où elle provient, pour pouvoir éventuellement la vérifier. Cela est particulièrement vrai dans la PEC des patients.

Or, on retrouve dans la quasi-totalité des fiches de synthèse disponible sur d’autres sites un simple listing des sources en bas de page. La vérification de l’information est très fastidieuse voir impossible, ce qui rend la fiche inutilisable dans la pratique clinique.

Voilà donc pourquoi le système de référence est si important. Et il n’est au final pas si compliqué !

 

  • Type de ressource et numérotation

Le système de numérotation des sources est simple :

0 : correspond à « l’absence de référence », c’est-à-dire une ressource non accessible sur le net (prof en cours, bouquin privé, …).

1 : correspond au(x) référentiel(s) des enseignants traitant le sujet. S’il existe plusieurs référentiel, la notation 1A, 1B… sera utilisée.

2, 3, 4, : correspondent à tout le reste ! Les conférences de consensus et RCP bien sûr, mais également des données issues d’association de patient, de sites spécialisés, de revues médicales, etc…

MG : correspond à une information issue d’une autre fiche MedG. Le lecteur est invité à se reporter à cette fiche pour plus d’information sur l’origine exacte des données.

  • Mise en place dans la fiche

La référence de chaque donnée devant être identifiable, chaque phrase est codée à l’aide d’un numéro. Il existe 3 règles:

Numéro à la fin d’une phrase : la référence se rapporte à la phrase

Numéro à côté d’un titre de paragraphe (quelle que soit sa taille) : Les données du paragraphe sont INTEGRALEMENT issues de cette référence, A L’EXCEPTION des phrases du paragraphe clairement indiquées par un autre numéro (cf point ci-dessus).
Remarque : en cas de citation de la source (texte entre guillement), la référence sera systématiquement renotée en face de la citation, même si elle est identique à la référence générale du paragraphe.

– 2 (ou plus) numéros côte à côte : les données sont vérifiables dans la première référence ET dans la 2e référence (données identiques dans les 2 références).

Voici une image pour mieux comprendre, issue d’une version antérieure de la fiche Urticaire aigue (OD)  :