Trouble de l’adaptation

Psy
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 64


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

1) Généralité 1

Déf : le trouble de l’adaptation (TA) est défini par la présence de symptômes réactionnels à un stress auquel le sujet n’arrive pas à s’adapter. C’est un trouble anxieux de la famille des syndromes de réponse au stress. Les deuils sont exclus des facteurs de stress d’un TA, constituant une catégorie à part (deuil normal et pathologique)

Physiopathologie : le TA est d’origine multifactorielle avec des facteurs génétiques (tempérament anxieux, sensibilité au stress) et environnementaux (durée et intensité de l’épisode de stress, précarité…). La biologie sous-tendant les TA est mal comprise, elle impliquerait les systèmes dopaminergique, noradrénergique et sérotoninergique, ainsi que les troubles endocriniens hypothalamo-hypophysaires.

Epidémiologie :
– Représente 10-20 % des motifs de consultation en médecine générale, 5-20 % en psychiatrie ambulatoire
– Début à tout âge, prédominance féminine (sex-ratio 2:1) à l’âge adulte seulement

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
Symptômes émotionnels ou comportementaux
Dans les 3 mois suivant un stress identifiable, durée max 6 mois
Absence de diagnostic différentiel

A ) Clinique

On retrouve :

Un facteur de stress (< 3 mois): évènement(s) de vie du patient identifiable, du domaine personnel ou professionnel, et imposant une adaptation du sujet :
– Parcours de vie : mariage, rupture, déménagement…
– Annonce d’une pathologie invalidante, …
– Chez l’enfant : séparation des parents, entrée au lycée, échec à un examen…

Des symptômes émotionnels et comportementaux (durée max 6 mois après arrêt du facteur stressant), avec altération du fonctionnement socio-professionnel. On distingue différentes formes cliniques :
– TA avec humeur dépressive ++ : humeur triste, pleurs, trouble de la concentration…
– TA avec anxiété (sujet âgé ++) : symptômes anxieux avec troubles végétatifs
– TA avec anxiété et humeur dépressive
– TA avec perturbation des conduites (adolescent ++) : usage de substances nocives, agressivité, opposition, isolement…
– TA avec perturbation des conduites et des émotions
Remarque : dans tous les cas, le trouble ne remplit pas les critères des autres troubles de l’humeur ou trouble anxieux !

  • Critères DSM-5 du trouble de l’adaptation

A. Survenue de symptômes émotionnels ou comportementaux en réponse à un ou plusieurs facteur(s) de stress identifiable(s), au cours des 3 mois suivant l’exposition au(x) facteur(s) de stress

B. Ces symptômes ou comportements sont cliniquement significatifs, comme en témoigne(nt) un ou deux élément(s) suivant(s) :
– détresse marquée hors de proportion par rapport à la gravité ou à l’intensité du facteur de stress, compte tenu du contexte externe et des facteurs culturels qui pourraient influencer la gravité des symptômes et la présentation
– altération significative du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.

C. La perturbation causée par le facteur de stress ne répond pas aux critères d’un autre trouble mental et n’est pas simplement une exacerbation d’un trouble mental préexistant.

D. Les symptômes ne sont pas ceux d’un deuil normal.

E. Une fois que le facteur de stress ou ses conséquences sont terminés, les symptômes ne persistent pas au-delà d’une période additionnelle de 6 mois. 

B ) Paraclinique

Le diagnostic de TA est clinique.

C ) Diagnostic différentiel

Réaction adaptée au stress (sans altération du fonctionnement)

Pathologies non-psychiatriques

Pathologies psychiatriques
– Trouble stress post-traumatique (syndromes de répétition et d’évitement) et autres troubles anxieux
– Trouble dépressif caractérisé (symptômes permanents)
– Deuil normal ou pathologique

3) Evolution 1

A) Histoire naturelle

Histoire de la maladie : Evolution transitoire par définition, favorable chez 75 % des adultes. Peut évoluer sur un trouble chronique (autre trouble anxieux ou trouble de l’humeur)

Facteurs de mauvais pronostic
– Durée d’évolution des symptômes
– Troubles du comportement associés
– Trouble de la personnalité associée
– Trouble addictif

B) Complications

– Tentative de suicide : 2-4 %, jusqu’à 10 % chez l’adolescent
– Episode dépressif caractérisé
– Trouble de l’humeur ou de la personnalité chez l’adolescent

4) PEC 1

A ) Bilan

Recherche de comordibités
– Troubles de la personnalité +++
– Troubles liés à l’usage de substance addictive

Evaluation du risque suicidaire ++

B ) Traitement

Hospitalisation en cas de crise suicidaire ou d’environnement très négatif

  •  Mesures générales

Psychothérapie à privilégier, différents types sont adaptés au TA

PEC des comorbidités et complications

  • Traitement pharmacologique

Des anxiolytiques à action rapide type BZD ou hydroxyzine peuvent être utilisés ponctuellement

Les hypnotiques type zolpidem ou zopiclone sont indiqués chez l’adulte en cas de troubles importants du sommeil.

image_pdf

Une réflexion au sujet de « Trouble de l’adaptation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.