Prothèse valvulaire

Cardio
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 150


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire


1) Types de prothèses 1

Il existe 2 types de prothèses.

  • Prothèse mécanique

Structure : matière plastique avec métal. Double ailette pivotante.

Caractéristique : durée de vie illimitée mais traitement AVK à vie nécessaire

 Indications : 
– désir du patient
– <65 ans
– Patient déjà sous AVK, bonne compréhension
– haut risque dégénératif d’une bioprothèse

  • Bioprothèse

Structure : valve porcine ou bovine ± anneau métalique épithéliaux

Caractéristique : durée de vie 8-10 ans mais bonne tolérance. TAC uniquement pendant 3 mois post-op.

 Indications : 
– désir du patient
– espérance de vie limitée
– CI aux AVK (dont désir de grossesse), mauvaise compréhension

 2) Surveillance 1

Bilan complet à 6-12 semaine (ETT de référence à 3 mois) post-op puis tous les 1-2 ans par le cardiologue.
Suivi mensuel puis tous les 3 mois par le médecin traitant. 

A ) Clinique

! Recherche de signes fonctionnels cardiaques et de signes d’évenement grave (embolie, endocardite, hemorragie sous AVK) !

Anamnèse : 6 questions clés
– existence d’AEG, fièvre inexpliquée
– régularité des bilans stomato / ORL
– signe d’AIT / AVC passé inaperçu
– suivi du TAC (carnet AVK)
– SF cardiaque = dyspnée, OMI, douleur thoracique, palpitation, syncope

Examen clinique : 
– cardiaque ++ (un léger souffle éjectionnel et le bruit de fermeture des valves mécaniques sont normaux)
– vasculaire, neurologique, stomato
– recherche de fièvre

Education ++
– carte de porteur de prothèse
– carte d’antibioprophylaxie (prévention de l’endocardite d’Osler)
– ± carnet de TAC

B ) Paraclinique

Examen Fréquence
INR ¤ mensuel
NFS + bilan hémolytique + feritinémie * 0 syst. avant consultation ou si signes de complications ?
RxT et ECG bilan cardio
ETT / ETO bilan cardio
bilan ORL et stomato 0 2 fois par an

* une anémie hémolytique minime est normale
¤ l’INR cible est individuel et décidé par le cardiologue (principaux facteurs : type de prothèse, position, présence d’une fibrillation auriculaire)

3) Complications 1

Majoritairement sur prothèse mécanique.

  • Thrombose de prothèse

FdR :
– position mitrale ++, tricuspide ou pulmonaire
– ATCD thrombo-embolique artériel
– Fibrillation auriculaire, OG dilatée,
– rétrecissement mitral
– mauvaise anti-coagulation / facteur interférant (dont infection !!)

Clinique :
– forme aigüe : insuffisance cardiaque aigüe avec OAP / choc, embolies artérielles multiples, absence de bruit de prothèse à l’auscultation.
– forme chronique : embolies artérielles multiples, fébricule

Paraclinique : 
– anémie hémolytique + syndrome inflammatoire 0
– ETT / ETO : thrombose

PEC : Urgence !
– dans les formes obstructives (TO) : chirurgie ou fibrinolyse
– dans les formes non obstructives (TNO) : HNF

  • Désinsertion de prothèse

Clinique : souffle de régurgitation. Peut-être aigu / subaigu / chronique (avec tolérance variable)

Paraclinique : 
– anémie hémolytique
– ETT : fuite paraprothétique

PEC : variable selon tolérance

  • Dégénérescence de prothèse

Uniquement les bioprothèses

FdR d’évolution rapide :
– <30 ans, femme enceinte
– anomalie phosphocalcique (insuffisance rénale, hyperparathyroïdie)
– diabète 0
– position mitrale

PEC : changement de prothèse

  • Autres

> Médiastinite post-opératoire (1%) : non-spécifique de la chir. valvulaire, liée à la sternotomie

> Accident hémorragique sous AVK

> Embolie artérielle

> Endocardite infectieuse 
– précoce  (<1an, par contamination per-op)
– tardive (>1an)

haut de page

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !