Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Syndrome de compression médullaire

Syndrome de Brown-Séquard, Syndrome du cône terminal de la moelle

Fiche OD
Une Fiche MedG Orientation Diagnostique
Pour le diagnostic positif et les traitements, voir la fiche MGS.
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 5 janvier 2018.

Neurologie
Fiche réalisée selon le plan OD
Item ECNi 91


Dernières mises à jour
– Janv. 2018 : relecture, publication (Thomas)
– Déc. 2017 : création de la fiche (Vincent) 
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEN 4e édition 2016 – item 91 (référentiel de neurologie)
Sommaire
1) Etiologie
2) Orientation diagnostique
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Synthèse
3) Traitement symptomatique

!! URGENCES !!

Urgence
Toute compression médullaire

Déf : atteinte compressive de la moelle spinale.

Dans le cas de la compression médullaire traumatique, la PEC se rapporte à celle du polytraumatisé, chez qui l’atteinte médullaire est un critère de gravité. 0

1) Etiologie

  • Causes extra-durales
Etio Clinique Paraclinique
Tumeur ou métastase vertébrales avec épidurite *    
Myélopathie cervico-arthrosique Patient > 40 ans, ATCD de NCB, torticolis, trauma rachidiens cervicaux
Signe de Lhermitte, déficit d’un ou des 2 membres supérieurs
IRM : canal cervical étroit, arthrose prédominant partie inférieure du rachis cervical, hypersignal T2 intramédullaire
Hernie discale Préférentiellement au niveau lombaire 0  
Spondylodiscites et épidurites infectieuses = mal de Pott dans le cas de la tuberculose  
Hématome épidural Prise d’anticoagulants, PL  

* Les métastases néoplasiques vertébrales comportent
– Cancers primitifs solides : poumon, sein, prostate, rein
– Hémopathies malignes : lymphomes non-Hodgkiniens, leucémies aiguës, myélomes
– Tumeurs vertébrales bénignes (hémangiome, chondrome) ou malignes (sarcome) rares

    • Causes intra-durales extra-médullaires

Elles sont dominées par les tumeurs bénignes, qui donnent un aspect de masse arrondie ovoïde jouxtant la moelle.

Etio Clinique Paraclinique
Méningiome Femme > 50 ans
Troubles de la marche progressifs, syndrome radiculaire modeste
IRM : tumeur thoracique (2/3) habituellement postérieure, lésion ovoïde à limites nettes implantée sur la dure-mère allongée selon le grand axe rachidien
Neurinome Compression lente avec syndrome radiculaire et douleur marquées
± ATCD familiaux et tâches café au lait dans le cadre d’un Recklinghausen
Rx : élargissement du trou de conjugaison
IRM : tumeur cervicale (50%), thoracique (25%) ou lombaire (25%), surtout racine spinale dorsale. Aspect « en sablier » en hypersignal T2
Arachnoïdite (inflammation des leptoméninges) Suites de méningite ou contexte inflammatoire (sarcoïdose)  
  • Causes intra-médullaires
Etio Clinique Paraclinique
Ependymomes et astrocytomes (2/3 des cas)   IRM : élargissement de la moelle avec effacement des espaces liquidiens périmédullaires. Tumeur avec une note charnue en hypersignal T2 ± formations kystiques
Malformations vasculaires (cavernome, angiome, FAV durale périmédullaire)   IRM ± artériographie médullaire
Syringomyélie ± Contexte post-trauma
Syndrome suspendu aux MS le plus souvent avec NCB, déficit moteur, amyotrophie, aréflexie, hypoesthésie purement thermo-algique, scoliose
IRM : cavité centromédullaire pouvant remonter jusqu’au bulbe ± malformation d’Arnold-Chiari, aspect d’arachnoïdite séquellaire

2) Orientation diagnostique

Le diagnostic de compression médullaire non traumatique est posé sur l’existence d’un syndrome lésionnel, d’un syndrome sous-lésionnel associé le plus souvent à des signes rachidiens (voir fiche dédiée).

A) Clinique

B) Paraclinique

  • IRM injecté

Cest l’examen urgent de 1ère intention. Il permet de déterminer le niveau médullaire concerné, et de préciser la topographie de la lésion
Extradurale (recherche des anomalies squelettiques avoisinantes)
Intradurale extra-médullaire
Intradurale intra-médullaire avec élargissement du cordon médullaire

Un réhaussement après injection de gadolinium est en faveur d’une cause inflammatoire.

  • Autres

Les autres examens ne s’envisagent qu’en complément de l’IRM.

Radio rachidienne : révèle des modifications osseuses souvent tardives
– Erosion d’un pédicule
– Elargissement d’un trou de conjugaison, d’un diamètre du canal rachidien
– Aspect lytique ou condensant, jusqu’à une vertèbre ivoire ou un tassement

Myéloscanner injecté : réalisé si CI à l’IRM

Potentiels évoqués somesthésiques et moteurs : apprécient l’état fonctionnel des voies lemniscales et pyramidales, pas en 1ère intention

Ponction lombaire : proscrite en l’absence d’IRM en raison du risque de décompensation brutale !

C) Synthèse 0

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

2 réponses à “Syndrome de compression médullaire”

Répondre à Barusseau Annuler la réponse

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Neurologie, Urgences
Item(s) R2C (ECNi) : 93 (91)

Articles liés
Syndrome de la queue de cheval

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CNUMU-APNET 4e édition (Réf. de Médecine d´urgence - 2022) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2020]
COFER - Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval (Réf. de Rhumatologie - 2020) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
Neurochirurgie 2e édition (Réf. de Neurochirurgie - 2019) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CEN - Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval (Réf. de Neurologie - 2019)
CFCOT 2e édition (Réf. d’Orthopédie - traumatologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2017]
CERF-CNEBMN (Réf. d’Imagerie médicale – Radiologie – Médecine nucléaire - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
Cofemer - Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval (Réf. de Médecine physique et réadaptation - 2018)

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale

> La Fiche

Désolé, le sommaire automatique n'est pas (encore) disponible pour cette fiche.

> Les Commentaires

> Mon Espace Perso

> Ailleurs sur MedG

> La Bibliothèque

 
Navigation