Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Prothèse articulaire et ostéosynthèse

Une Fiche MedG réalisée sans plan prédéfini
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 23/02/20.

Dernières mises à jour
Février 2020 : publication (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CFCOT 1ère édition 2017 (référentiel des enseignants d’orthopédie)

1) Consolidation osseuse normale et pathologique 1

> Consolidation normale

1) Phase inflammatoire : la rupture vasculaire centro-médullaire entraîne un hématome et une inflammation locale, mise en place du tissu de granulation (trame protéique formant le 1er pont entre les travées osseuses)

2) Phase de prolifération : de J2 à J21, fabrication du cal fibro-cartilagineux = cal mou par les chondroblastes, ossification progressive à partir de la 4e semaine. En parallèle, fabrication d’un cal périosté (ossification de type membranaire) par les ostéoblastes.

3) Remodelage : remodelage osseux guidé par les contraintes en compression et en traction (ossification des zones contraintes, résorption des autres), cal radiologiquement visible à J30, remodelage définitif à 18-24 mois.

Facteurs de mauvaise consolidation
- Liés au malade : âge, tabac, diabète et troubles métaboliques
- Liés à la fracture : haute cinétique, trait de fracture oblique, fracture ouverte
- Lié au ttt : immobilisation non-satisfaisante, écart inter-fragmentaire trop important ou incarcération de tissu mou

> Consolidation pathologique

Cal vicieux = consolidation en position non-anatomique
- Trouble d’angulation, de rotation ou raccourcissement
- Par défaut de réduction initiale ou déplacement secondaire
- Tolérance selon la désaxation et la localisation
- Peut être corrigé par ostéotomie de réaxation

Retard de consolidation = pas de consolidation depuis 3 à 6 mois, suspecter une cause infectieuse !

Pseudarthrose = absence de consolidation après 6 mois
- Clinique : douleurs à l’appui, mobilité persistante du trait de fracture
- Radio / TDM : persistance de la solution de continuité en regard de la fracture

- Classification :
.Pseudarthrose septique +++ : PEC médico-chir, ATBthérapie probabiliste et exérèse de tissus infectés / retrait d’ostéosynthèse et reconstruction osseuse

.Pseudarthrose atrophique (absence de cal osseux par dépériostage excessif à la chir ou écart inter-fragmentaire trop important) : modification de l’ostéosynthèse, auto-greffe osseuse

.Pseudarthrose hypertrophique (élargissement des extrémités par appositions périostées, image en patte d’éléphant, les cals ne peuvent pas fusionner) : (ostéotomie 0)

2) Ostéosynthèse 1

Objectif : assurer la contention interne après réduction de la fracture

Classification

Ostéosynthèse latéro-corticale par plaque rigide et vis : réduction la + anatomique possible mais dépériostage et temps de ‘fracture ouverte’ (constitution d’hématome)

Ostéosynthèse centromédullaire par clou : réduction sur table orthopédique par manœuvres externes puis verouillage du clou par vis mises en place en percutané, pas d’abord du foyer de fracture

Ostéosynthèse par fixateur externe : fractures largement ouvertes, ostéosynthèse définitive limitée par l’état général (souvent temporaire)

Surveillance : pansement, signes généraux (douleur, fièvre), aspect local. Radio post-op pour vérifier la bonne position du matériel, l’absence de déplacement secondaire. Cs de contrôle à J7, J21, recherche de cal radiologique à J30.

Complications

Précoces
- TVP
- Déplacement secondaire : montage trop rigide ou os de mauvaise qualité
- ISO (infection site op) : incident cicatriciel puis inoculation profonde, lavage + changement précoce de matériel + ATB probabiliste
- Sd des loges : oedème post-traumatique dans une aponévrose inextensible, ischémie tissulaire, FdR = fracture fermée, haute cinétique, fracture déplacée, enclouage centromédullaire, 1/3 supérieur de la jambe, plâtre trop serré. Compression du fibulaire profond : hypoesthésie de la 1ère commissure (pathognomonique!)

A distance : défauts de consolidation (retard, pseudarthrose septique ou non, cal vicieux), SDRC type 1

Indication à l’ablation de matériel : pas systématique, si gêne fonctionnelle ou infection (uniquement après consolidation, ex : 18 mois pour un clou centromédullaire du tibia)

3) Prothèse articulaire 1

Objectif : remplacement partiel ou total d’une articulation (non-conservateur). Pièces fixes = impactées dans les os, pièces mobiles = changeables sans désceller les autres pièces.

Indications
- Arthrose primitive et secondaire
- Fractures à risque de nécrose secondaire ou fracture articulaire comminutive chez un sujet âgé
- Polyarthrite rhumatoïde 0

Epidémio
- PTH : 170.000 / an en Fr, 98 % de survie de prothèse à 10 ans
- PTG : 100.000 / an en Fr, 94 % de survie de prothèse à 10 ans

Surveillance multidisciplinaire : signes infectieux, imagerie (recherche de déscellement : liseré périprothétique et ostéolyse, TDM séquence MARS si doûte), suivi à J45, à 3 mois, puis annuel pendant 5 ans et biannuel par la suite (HAS)

Complications

- IOA : aiguë (< 4 semaines) ou chronique (> 4 semaines), parfois hématogène, nosocomiale (déclaration > 48h après début d’hospitalisation, 30j pour les ISO, 1 an sur prothèse). Ponction articulaire avant tout ATB probabiliste (sauf choc septique) ! Décision médico-chir discutée en RCP.

- Absence d’ostéointégration : spécifique des prothèses sans ciment ; douleurs mécaniques. PEC = changement de prothèse

- Usure : ostéolyse périprothétique pouvant amener à un déscellement. Surveillance radio rapprochée.

- Déscellement : liseré périprothétique > 2 mm, + ostéolyse à l’imagerie. Changement d’implant !

- Luxation : perte de contact entre les implants (hanche ++). Causes parfois cumulées : infection, mouvement luxant, malpositionnement des implants. Réduction sous AG en urgence ! TDM en cas de récidive (infection ? Malpositionnement?). Changement de prothèse si instabilité.

- Inégalité de longueur des MI (hanche ++) : 1ère cause de litige patient - chirurgien

- Raideur (genou ++) : limitation fixée et permanente des amplitudes. Selon le délai et l’importance de la raideur : mobilisation sous AG, arthrolyse ou changement de prothèse.

- Fracture sur prothèse : ostéosynthèse si le capital osseux le permet, ou changement de prothèse.

- Rupture d’implant : changement de prothèse + déclaration de matériovigilance

- MTEV

0 commentaires

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N’hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci ! 

Espace utilisateur

     

Fiches perso (se connecter)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 





 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Orthopédie, Thérapeutique, Urgences
Item(s) ECNi : item 358

Articles liés
(Section vide)

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

• CNPM-APNET 4e édition (Réf. collège de Thérapeutique - 2020) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
• CNUMU-APNET 3e édition (Réf. collège de Médecine d´urgence - 2020) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
• CFCOT 3e édition (Réf. collège d’Orthopédie - traumatologie - 2019) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
Prothèse de hanche ou de genou : diagnostic et prise en charge de l’infection dans le mois suivant l’implantation (RBP - HAS, 2014. Synthèse PDF)


Outils de consultation

Prothèse de hanche ou de genou : être vigilant et repérer les signes d’infection (Fiche Info Patient - HAS, 2014)


Documents grand public

(Section vide)

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

Problème*
Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

Vos coordonnées
Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu