Varicocèle

! Fiche non-relue par un tiers !

Urologie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Items ECNi 48

Dernières mises à jour
– Juillet 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CFU 4e édition 2018 – item 48 (référentiel d’urologie – indisponible en ligne)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
3) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement

1) Généralité 1A

Déf : dilatation variqueuse des veines spermatiques.

Physiopathologie : la veine spermatique droite se jette directement dans la veine cave, et la veine spermatique gauche se jette dans la veine rénale gauche. 90 % des varicocèles surviennent à gauche, en raison d’une insuffisance valvulaire à l’abouchement de la veine spermatique gauche, ou d’un thrombus de la veine rénale gauche.

La stase veineuse d’une varicocèle est associée à une hyperthermie expliquant les conséquences sur la fertilité.

Epidémiologie : prévalence de 20 à 40 % chez les hommes infertiles

Etiologies : tumeur rénale gauche avec thrombose de veine rénale +++


2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Douleur et tuméfaction majorés aux manœuvres de Valsava. Gêne esthétique, hypofertilité Echo-doppler

A ) Clinique

Anamnèse
– Douleurs type pesanteur, surtout vespérales
– Atrophie testiculaire, infertilité
– Gêne esthétique

Examen physique
– Tuméfaction molle au dessus et en arrière du testicule
– Minorée en décubitus, majorée lors des efforts à glotte fermée (Valsava)
– Dilatation variqueuse du cordon parfois visible sous la peau

B ) Paraclinique

Echographie-doppler testiculaire : dilatation variqueuse, reflux lors de la manœuvre de Valsava


3)
PEC 1A

A ) Bilan

Bilan étiologique : toute varicocèle gauche d’apparition récente doit faire rechercher une tumeur rénale associée avec thrombus de la veine rénale gauche

B ) Traitement

Symptomatique : antalgiques

Curatif
– Méthodes : radiologie interventionnelle (embolisation) ou ligature de la veine spermatique par coelioscopie ou voie inguinale
– Indications : douleur ou gêne esthétique importante, hypofertilité, hypotrophie testiculaire




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.