Examens spéciaux en HGE

HGE
Fiche réalisée sans plan prédéfini


Dernières mises à jour
Avril 2019 : Relecture + mise à jour avec le référentiel des enseignants d’hépato-gastro-entérologie CDU HGE 4è édition 2018 – Ajout des moyens d’explorations morphologiques coliques en cas de constipation ; Ajout de l’épreuve du jeûne et des autres examens biologiques en cas de diarrhée chronique – autres modifications minimes  (Beriel)
décembre 2012 : création de la fiche (Thomas)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CDU HGE 4è édition 2018 – items 280 et 282 (Référentiel des enseignants d’hépato-gastro-entérologie, version 2015 disponible en ligne)
PEC et traitement de la constipation chronique de l’adulte (RCP de la SNFGE ; 2007)


1) Dans la constipation 1

A – Explorations du mécanisme d’une constipation idiopathique

  • Temps de transit

Principe 
Ingestion de marqueurs radio-opaques pendant 6 jours consécutifs puis réalisation d’une radiographie ASP. Le nombre de marqueurs résiduels sur le cliché permet de calculer le temps de transit total et segmentaire.

Indications
– constipation idiopathique résistante au traitement

Résultats
– normal : 67h
– accumulation des marqueurs dans le cadre colique = constipation de progression
– accumulation des marqueurs au niveau du rectosigmoïde = constipation distale
– association des deux types de ralentissement.

  • Manométrie ano-rectale

Principe
Mesure des pressions dans l’ampoule rectale et le canal anal au repos, lors de la distension rectale par un ballonnet et lors d’efforts de poussées exonératrices.

Indication
– constipation idiopathique résistante au traitement

Résultats 2
– absence de contaction réflexe à la dilatation
– dysynergie ano-rectale

  • Manométrie colique

Principe
Enregistrement de la motricité colique pendant 24h.

Indication
– suspicion d’inertie colique

Résultats 2
Présence/Absence de contraction colique

  • Rectographie dynamique / IRM dynamique

Principe
Etude des mouvement du rectum pendant la défécation pour visualiser des anomalies et des troubles de la statique pelvienne, par opacification barytée du rectum. Peut-être remplacée par l’IRM dynamique.

Indication 2
– constipation distale non expliquée par le temps de transit colique et la manométrie ano-rectale
– suspicion clinique de trouble de la statique pelvienne

Résultats 
Mise en évidence d’une anomalie ou d’un trouble de la statique pelvienne

B- Explorations morphologiques coliques

  • Coloscopie totale

Principe 0
Exploration du rectum et de la totalité du côlon à l’aide d’un coloscope.

Indication 
– Apparition des symptômes après 50 ans
– En cas de suspicion d’une cause organique
– En cas de signes d’alertes : selles glairo-sanguinolentes, altération de l’état général, signes d’anémies etc.
– dépistage systématique du cancer du côlon.

Résultat 
Mise en évidence d’une cause organique (lésion sténosante colique ++)

  • Coloscanner

Indication 
En cas de contre-indication à la coloscopie ou en cas de coloscopie incomplète.

Résultat 
Mise en évidence de la lésion.

2) Dans la diarrhée chronique 1

  • Test au rouge carmin

Principe
Mesure du temps séparant l’ingestion de rouge carmin et la première selle rouge

Indication
– suspicion de diarrhée motrice (systématique ??)

Résultats
–  > 8h => normal
–  < 8h => accélération du transit intestinal
– < 5h => diarrhée motrice

  • Fécalogramme

Principe
Recueil des selles de 72h et mesure
– poids des selles moyens par 24h
– part des graisses (si régime hyper lipidique à 100g de graisse/j)
– Na+ et K+ pour calcul du trou osmotique [290-2(Na++K+)] – teneur en alpha1-antitrypsine pour calcul de la clairance
– élastase fécale

Indication
– suspicion de diarrhée exsudative et osmotique
– +/- autres type de diarrhée
Remarque : en principe, il est intéressant devant toute diarrhée chronique, mais il est complexe à réaliser en pratique

Résultats : Les principales anomalies sont
– poids des selles > 300 g/j => diarrhée organique
– stéatorrhée > 6g/j => mal digestion des graisses
– trou osmotique > 50 => diarrhée osmotique
– clairance de l’alpha1-AT > 20mL/24h => diarrhée exsudative
– élastase fécale basse : insuffisance pancréatique exocrine

  • Test respiratoire au glucose

Principe 
Ingestion de 50g de glucose puis mesure de l’hydrogène expiré (à intervalles réguliers). Normalement, le glucose est digéré avant d’être en contact avec les bactéries (responsable de la création d’hydrogène).

Indication
– suspicion de pullulation microbienne chronique du grêle

Résultats
– normal = taux faible d’hydrogène
– pullulation microbienne = taux élevé de d’hydrogène

  • Epreuve de jeûne

Principe 
Jeûne de 48h, puis mesure du poids de selle

Indication 
Diarrhée sécrétoire

Résultat 
Normal : réduction à 0 du poids de selles à J2

  • Autres

– Recherche de Cryptosporidium et de Microsporidium (si immunodépression)
– Dosage  des anticorps anti-transglutaminase ou antiendomysium de type IgA ( en cas de suspicion de maladie cœliaque)

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.