Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Phimosis

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 23/07/19.

PédiatrieUrologie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Items ECNi 48

Dernières mises à jour
– Juillet 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNPU 7e édition 2017 – Pathologies courantes de la région inguino-scrotale et du pénis (référentiel des enseignants de pédiatrie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2014)
1B : CFU 4e édition 2018 – item 48 (référentiel d’urologie – indisponible en ligne)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
3) Evolution
– A) Histoire naturelle
– B) Complications
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement

1) Généralité 1A

Déf : le phimosis est une sténose de l’orifice préputial recouvrant le gland, c’est un état physiologique de l’enfance qui peut cependant être responsable de complications.

Physiopathologie : le prépuce des nouveau-nés n’est pas rétractable pour 2 raisons souvent associées : des adhérences entre la surface du gland et la face interne du prépuce ; et l’existence d’un phimosis.

Le phimosis peut également être acquis 1B
– FdR : âge, diabète
– Lésion pré-cancéreuse (lichen scléro-atrophique), cancer du pénis


2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Sténose de l’orifice préputial

A ) Clinique

Sténose de l’orifice préputial (cf. définition)

B ) Paraclinique

Aucun examen paraclinique n’est nécessaire au diagnostic 0


3) Evolution 1A

A ) Histoire naturelle

Dans la majorité des cas, l’évolution est spontanément favorable au cours de la croissance, jusqu’à la puberté et sans manœuvre traumatique, grâce à une libération progressive des adhérences et un élargissement du diamètre de l’anneau préputial. 1A

Les urologues décrivent le phimosis comme physiologique jusqu’à l’âge de 4 ans. 1B

B ) Complications

Troubles mictionnels 1B : dysurie, fuite d’urines, jet dévié, IU récidivante, globe vésical

Infections préputiales (posthite, banalo-posthite) : inflammation brutale du prépuce

Paraphimosis (urgence!) : souvent secondaire à un décallotage forcé, prépuce oedémateux rétracté en arrière du gland

Phimosis acquis = lichen scléro-atrophique : transformation scléreuse d’un prépuce qui était rétractable ; anneau blanchâtre sur l’orifice préputial


4) PEC 1A

A ) Bilan

Surveillance et recherche régulière des complications 0

B ) Traitement

> En cas de phimosis congénital bien toléré, l’abstention thérapeutique est la règle (bonne évolution spontanée ++).

> PEC des complications

Infections préputiales : bains pluriquotidiens d’eau tiède + antiseptique

Paraphimosis : repositionnement du prépuce par compression manuelle 1A, 1B (pression continue sur le gland avec les 2 pouces, bascule du prépuce avec les index et majeurs), section de l’anneau préputial ou posthectomie en urgence en cas d’échec 1B

> Traitement du phimosis

Indications
– Phimosis persistant après 7-8 ans (pas de traitement avant 2-3 ans, chirurgie à partir de 5-6 ans si échec du traitement médical 1B)
– Phimosis compliqué à tout âge

Modalités
– 1ère intention : application uni- ou biquotidienne d’un dermocorticoïde pendant 6-8 semaines (70 % de succès)
– 2e intention : chirurgie par plastie du prépuce ou circoncision (posthectomie)

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

2 réponses à “Phimosis”

    • Merci 🙂 !
      Nous vous avons envoyé un mail pour avoir quelques informations supplémentaires sur cette relecture ! Nous attendons votre réponse !

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Pédiatrie, Urologie
Item(s) R2C (ECNi) : 50 (48)

Articles liés
Hémospermie
Douleur ou tuméfaction scrotale
Kyste épididymaire
Hypospadias et épispadias
Traumatisme urétral
Balanite et balanoposthite
Micropénis
Fasciite nécrosante périnéo-scrotale
Fracture du pénis
Rupture du frein du prépuce
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie - 2021) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2014] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CFU - Pathologie génitoscrotale chez le garçon et chez l’homme (Réf. d’Urologie - 2021) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2018]

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies
Prépuce (Vidéo explicative WhyDoc)

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale