Phimosis

Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche non-relue par un tiers.

PédiatrieUrologie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Items ECNi 48

Dernières mises à jour
– Juillet 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNPU 7e édition 2017 – Pathologies courantes de la région inguino-scrotale et du pénis (référentiel des enseignants de pédiatrie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2014)
1B : CFU 4e édition 2018 – item 48 (référentiel d’urologie – indisponible en ligne)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
3) Evolution
– A) Histoire naturelle
– B) Complications
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement

1) Généralité 1A

Déf : le phimosis est une sténose de l’orifice préputial recouvrant le gland, c’est un état physiologique de l’enfance qui peut cependant être responsable de complications.

Physiopathologie : le prépuce des nouveau-nés n’est pas rétractable pour 2 raisons souvent associées : des adhérences entre la surface du gland et la face interne du prépuce ; et l’existence d’un phimosis.

Le phimosis peut également être acquis 1B
– FdR : âge, diabète
– Lésion pré-cancéreuse (lichen scléro-atrophique), cancer du pénis


2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Sténose de l’orifice préputial

A ) Clinique

Sténose de l’orifice préputial (cf. définition)

B ) Paraclinique

Aucun examen paraclinique n’est nécessaire au diagnostic 0


3) Evolution 1A

A ) Histoire naturelle

Dans la majorité des cas, l’évolution est spontanément favorable au cours de la croissance, jusqu’à la puberté et sans manœuvre traumatique, grâce à une libération progressive des adhérences et un élargissement du diamètre de l’anneau préputial. 1A

Les urologues décrivent le phimosis comme physiologique jusqu’à l’âge de 4 ans. 1B

B ) Complications

Troubles mictionnels 1B : dysurie, fuite d’urines, jet dévié, IU récidivante, globe vésical

Infections préputiales (posthite, banalo-posthite) : inflammation brutale du prépuce

Paraphimosis (urgence!) : souvent secondaire à un décallotage forcé, prépuce oedémateux rétracté en arrière du gland

Phimosis acquis = lichen scléro-atrophique : transformation scléreuse d’un prépuce qui était rétractable ; anneau blanchâtre sur l’orifice préputial


4) PEC 1A

A ) Bilan

Surveillance et recherche régulière des complications 0

B ) Traitement

> En cas de phimosis congénital bien toléré, l’abstention thérapeutique est la règle (bonne évolution spontanée ++).

> PEC des complications

Infections préputiales : bains pluriquotidiens d’eau tiède + antiseptique

Paraphimosis : repositionnement du prépuce par compression manuelle 1A, 1B (pression continue sur le gland avec les 2 pouces, bascule du prépuce avec les index et majeurs), section de l’anneau préputial ou posthectomie en urgence en cas d’échec 1B

> Traitement du phimosis

Indications
– Phimosis persistant après 7-8 ans (pas de traitement avant 2-3 ans, chirurgie à partir de 5-6 ans si échec du traitement médical 1B)
– Phimosis compliqué à tout âge

Modalités
– 1ère intention : application uni- ou biquotidienne d’un dermocorticoïde pendant 6-8 semaines (70 % de succès)
– 2e intention : chirurgie par plastie du prépuce ou circoncision (posthectomie)




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.