Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Vaccination

Une Fiche MedG réalisée sans plan prédéfini
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 11/11/18.

Infectiologie
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 143


Dernières mises à jour
Novembre 2018 : mise à jour de la source Pilly, modifications mineures (Vincent)
Mars 2018 – intégration des données du calendrier vaccinal 2018 (Vincent)
Février 2017 – relecture (Thomas)
Février 2017 – création de la fiche (Vincent)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : ECN Pilly 2018 – Item 143 (référentiel d’infectiologie)
2 : Calendrier vaccinal 2018

Définition : la vaccination est une immunoprophylaxie active (par opposition aux sérothérapies), stimulant la réponse immunitaire adaptative en vue d’éviter la survenue d’une maladie ou d’en atténuer son expression.

1) Classification des vaccins 1A

On distingue les vaccins vivants atténués et les vaccins inertes :

VACCINS VIVANTS ATTENUES VACCINS INERTES
Protection rapide et prolongée
Rappels souvent non-nécessaires
Risque de mal. Inf. vaccinale (CI si immunodépression ou grossesse)
Immunogénicité plus faible, courte durée
Rappels ++
Pas de CI

> Vaccins vivants atténués (= virulence diminuée)

Cible virale : ROR, fièvre jaune, VZV, rotavirus

Cible bactérienne : BCG (vaccin entier)

> Vaccins inertes (= agent inactivés ou composants isolés)

Cible virale
– Entier : grippe, poliomyélite, VHA, encéphalite japonaise et à tique, rage
– Sous-unitaires : VHB, HPV

Cible bactérienne
– Entier : leptospirose
– Anatoxine : diphtérie, tétanos
– Polysaccharides capsulaires non-conjugués : pneumocoque 23-valences, méningocoque AC
– Polysaccharides capsulaires conjugués : pneumocoque 13-valences, méningocoque C et ACYW135, H. influenzae type B

Notes concernant les vaccins inertes :
– Les polysaccharides non-conjugués sont peu immunogènes et ne préviennent que les infections invasives. Les polysaccharides conjugués (= liés à une protéine) sont plus immunogènes et permettent d’éliminer un portage (ex: portage pharyngé du pneumocoque)
– Nécessité quasi-constante d’utiliser des adjuvants pour activer le système immunitaire : dérivés d’aluminium ++, émulsions huile/eau ou encore dérivés de LPS bactérien. Leur innocuité est bien établie.

2) Modalité des vaccinations

  • Calendrier vaccinal 2

Les recommandations françaises sont actualisées chaque année par Santé Publique France, le bulletin 2018 dont sont extraits les prochains tableaux est disponible intégralement à cette adresse. Les vaccins DTPCa, HIb, pneumocoque, méningocoque C et ROR sont obligatoires pour tous les enfants depuis le 1er janvier 2018.

Les recommandations spécifiques concernant le rattrapage vaccinal, les vaccinations en milieu professionnel et d’autres cas particuliers ne sont pas développées ici.

Calendrier vaccinal et rattrapages chez l’enfant en population générale
Calendrier vaccinal chez l’enfant en population particulière et à risque
Calendrier vaccinal chez l’adulte
  • Rattrapage vaccinal : généralités 1A

– Vaccination interrompue chez l’enfant : reprise à partir de la dernière dose pour arriver au nombre total de doses habituel, avec respect des intervalles selon le vaccin

– Vaccination non faite ou incertaine chez l’enfant ou l’adulte : reprise d’un schéma complet (on peut vérifier le dosage d’Ac anti-tétanos pour le statut anti-diphtérique et anti-tétanique)

  • Modalité pratique de vaccination 1A

– Acte médical : les infirmiers ne peuvent vacciner que sur ordonnance (sauf rappels grippe) ; les sage-femmes peuvent réaliser des vaccins chez la mère (dTP, coqueluche, VHB, grippe, rubéole) et le nouveau-né (BCG, VHB)
– On peut administrer tous les vaccins de manière simultanée en des sites d’injection différents
– Si différé, délai de 1 mois entre 2 vaccins vivants atténués viraux non-combinés
– Voie IM dans le deltoïde, ou sous-cutanée sauf le BCG (intradermique)
– Surveillance du patient 20 minutes en salle d’attente (détecter réaction anaphylactique)

3) Contre-indications et effets indésirables 1A

Contre-indications définitives
– Vaccins vivants chez les immunodéprimés*
– Fièvre jaune et grippe saisonnière si allergie à l’œuf

* La contre-indication porte sur les infections VIH avec lymphopénie profonde (< 200 / mm3), et les greffes d’organe solide, mais pas les splénectomies. En cas d’allogreffe de moelle, le calendrier vaccinal est repris comme pour un nourrisson.

Contre-indications temporaires
– Infection aiguë grave
– Vaccins vivants pendant la grossesse
– Vaccins vivants après une injection d’Ig récente < 3 mois hors Ig anti-rhésus

Effets indésirables bénins et fréquents
– Vaccins vivants : réplication de la souche produisant une infection à minima (réaction locale du BCG, épisode fébrile différé pour le ROR ou la fièvre jaune…)
– Vaccins inertes et adjuvants : réaction inflammatoire localisée et fièvre, précoce < 48-72h

Effets indésirables graves et exceptionnels
– Réactions anaphylactiques
– Vaccins vivants : maladie infectieuse vaccinale chez l’immunodéprimé (« BCGite », varicelles disséminées…)
– Phénomène dysimmunitaire (sd de guillain-barré, narcolepsie) secondaire à tout évènement inflammatoire. A noter que ce risque est inférieur au risque de développer la maladie suite à l’infection elle-même.

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

10 réponses à “Vaccination”

  1. Remarque pour le rattrapage chez l’enfant lors de l’entrée en maternelle (3 ans)

    Un enfant non vacciné contre le pneumocoque doit-il être vacciné ?
    Un enfant ayant reçu une seule dose de méningo après 1 ans doit-il recevoir une 2e dose ?

    2 principes s’opposent : l’obligation vaccinale, et l’intérêt du vaccin (pas de pneumo après 2 ans et 1 seule dose de méningo si fait après 12 mois).

    Sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F724 , je lis :
    « Il n’est pas nécessaire de recommencer tout le programme des vaccinations imposant des injections répétées. Il suffit de reprendre le calendrier au stade où il a été interrompu et de compléter la vaccination en réalisant le nombre d’injections requis en fonction de l’âge. »

    J’ai envoyé un message à la HAS pour obtenir un éclaircissement !

    • La vaccination est possible dès 50 ans, elle est recommandée chez les adultes âgés à partir de 65 ans. Le vaccin est pris en charge de 65 à 74 ans révolus, y compris chez les sujets ayant déjà présenté un ou plusieurs épisodes de zona . Une coadministration est possible avec le vaccin pneumococcique 23-valent, le vaccin contre la grippe saisonnière et le vaccin dTP, selon un schéma à une dose. La nécessité d’une dose de rappel n’est actuellement pas connue.
      Ce vaccin vivant atténué est contre-indiqué chez les personnes immunodéprimées.
       
       

      • Le vaccin ZOSTAVAX est le premier vaccin qui permet de contrôler la réactivation d ‘un  virus déjà présent dans l ‘organisme : il empêche la baisse physiologique de l ‘immunité cellulaire spécifique. (c ‘ est la baisse de celle ci qui permet la réactivation virale dans le métamère) . Le vaccin ZOSTAVAX réduit l ‘incidence des zonas de 50 à 60 % et surtout l ‘intensité des douleurs post zostériennes de 66% .   Sources : HCSP en 2013      http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=389

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Infectieux
Item(s) R2C (ECNi) : 146 (143)

Articles liés
(Section vide)

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Pilly Etudiant - Vaccinations (Réf. d’Infectiologie - 2021)

Recommandations
Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales (RBP - Ministère des Solidarités et de la Santé, 2022. calendrier simplifié)
Rattrapage vaccinal en situation de statut vaccinal incomplet, inconnu, ou incomplètement connu (RBP - HAS, 2020)
Vaccination contre le virus de l’hépatite B et sclérose en plaques : état des lieux (RBP - HAS, 2004. Synthèse PDF)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (Fiche Info Patient - Prescrire, 2021) [Payant] Résumé : La rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies contagieuses parfois graves, tant chez les enfants que chez les adultes. Compléter la vaccination des adolescents et des adultes protège certains d’entre eux qui ne l'étaient pas suffisamment.
Carnet de vaccination (Document - KitMédical) Mini carnet de vaccination
VaccinClic (Site web) „une réponse scientifique aux idées reçues du patient sur la vaccination“
Tableau vaccins commercialisés (Document - Eureka-santé) Pour s'y retrouver dans les noms commerciaux... (3e tableau)
Vaccin et épidémie (site Prévenclic) Ensemble d’outils pour la prévention : aide à l'entretien, questionnaires, fiches patients, fiches médecins, liens utiles, brochures et affiches à télécharger. Site gratuit et indépendant.


Documents grand public

Vaccins (Vidéo explicative WhyDoc)

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale

> La Fiche

Désolé, le sommaire automatique n'est pas (encore) disponible pour cette fiche.

> Les Commentaires

> Mon Espace Perso

> Ailleurs sur MedG

> La Bibliothèque

 
Navigation