Chute chez la personne âgée

Gériatrie
Fiche réalisée selon le plan MGS


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire


1) Généralités

Physiologie : Peut être représentée selon le modèle de Bouchon (1+2+3)
Modèle de bouchon 1) Vieillissement normal :
– Sarcopénie
– Ostéopénie
– Diminution de l’acuité visuelle et auditive
– Augmentation du temps de réaction

2) Pathologies chroniques sous-jacentes 3
– Trouble de la marche et de l’équilibre
– Dénutrition, diminution de la force des membres inférieurs
– Arthrose du rachis ou des membres inférieurs, anomalie des pieds
– Trouble sensitif et visuel
– Syndrome dépressif ou démentiel

3) Facteurs précipitants 3
– Environnement : tapis, chaussure, obstacle, éclairage insuffisant …
– Cardiologique : troubles du rythme ou de la conduction, hypotension orthostatique
– Neurologique : AVC, crise comitiale …
– Vestibulaire : vertige
– Métabolique : hypoglycémie, hyponatrémie, alcoolisme

Epidémio 1 :
– 30% des hospitalisations après 65 ans 0
– fréquence (min 1 chute par an) : 30% au delà de 65 ans, 50% au delà de 80 ans
– 15% des chutes sont responsable de fractures
– 50% de mortalité à 12 mois en cas de séjour au sol > 1h

Facteur de risque de chute / récidive (étiologies) 3 : Regroupe
> Les facteurs prédisposants :
– Antécedant de chute / fracture traumatique (RRx20 !)
– Age > 80 ans, sexe féminin
– Prise médicamenteuses (notamment sédatifs, antipsychotiques, hypotenseurs, polymédication)
– Pathologies sous-jacentes
> Les facteurs précipitants

2) Diagnostic 0

Le diagnostic de chute est souvent évident, rapporté par le patient ou l’entourage (pour le bilan, cf ci-dessous).

3) Evolution    

Histoire naturelle 1 : Les chutes peuvent être classées en trois catégories
– Chute isolée sans cause retrouvée
– Chutes répétitives pathologiques
– Chutes associées à une cause directement responsable, sans ou avec perte de connaissance

Complications 1 :
– Traumatismes : fracture, hématomes, plaies
– Complications de l’immobilisation : déshydratation, rabdomyolyse, pneumopathie d’inhalation, escarre, MTEV …
– Psychogènes : syndrome anxio-dépressif, syndrome post-chute, perte d’autonomie

Pronostic 1,3 : on distingue 3 principales situations à risques graves
– Ostéoporose avancée
– Prise d’un traitement anticoagulant
– Isolement social et familial

4) PEC 

A) Bilan 3

Signes de gravité d’une chute :
– Présence de complications
– Facteur précipitant grave (pathologie aigüe)
– Caractère répétitif de la chute (surtout en cas d’augmentation récente de la fréquence des chutes, de trouble de la marche/équilibre ou de plus de 3 facteur de risque de chute)
– Situation à risque de chute grave (cf pronostic)
  • Examen clinique

Anamnèsequestionnaire standardisé

Examen physique : examen complet, à la recherche des facteurs prédisposants et de facteurs précipitants. Il sera essentiellement centré sur les éléments traumatiques, l’examen cardio-vasculaire et l’examen neurologique avec test de l’équilibre et de la marche

6 principaux test pour le dépistage de trouble de l’équilibre 0
TestPathologique si
Station unipodale 3durée < 5s
Times up and go Test 3durée > 20s
Test de RombergPositif
Poussée sternaleAbsence d'adaptation
Stop walking when talkingPostitif
Test de Tinettiscore > 20
  • Examen paraclinique

Bilan de gravité : bilan non systématique

Circonstance / terrainExamen
Suspicion de fractureRx osseuse
Séjour au sol > 1hCPK + Créatinine sérique
Malaise / perte de connaissanceECG
Patient diabétiqueGlycémie

Bilan étiologiqueexamens recommandés

Bilan étiologique devant une chute chez le sujet agé
- Natrémie, dosage de la vit D - NFS en cas de signe d'anémie - ECG en cas de signe cardiaque, malaise - Glycémie et HbA1c chez le diabétique
Remarque : les examens suivant ne doivent être réalisé qu’en cas d’appel clinique/paraclinique = EEG, TDM, echodoppler des artères cérébrales, Holter ECG des 24h, echographie cardiaque 3

B) Traitement

  • Mesures immédiates 1

– PEC des complications
– Prévention du syndrome post-chute par une mobilisation le jour même en l’absence de contre-indication
– PEC des causes réversibles de la chute

  • Mesures préventives des chutes et des complications 3

Valable pour toutes personnes agées par correction des facteurs de risques modifiables. En particulier :
– éducation du patient et de son entourage
– réévaluer l’ordonnance
– correction des facteurs environnementaux, port de chaussures adaptées
– bonne hygiène de vie : pratique sportive régulière, apport calcique et en Vit D suffisant (apport journalier de vit D > 800 UI)
– en cas de trouble de la marche / équilibre : aide (déambulateur) et kinésithérapie (travail postural et renforcement musculaire)
– traitement anti-ostéoporose en cas d’ostéoporose avéré.

haut de page

Fiche réalisée par E. Higel, interne de médecine générale, et validée par :
– MedG le 14/12/2013.

Participez vous aussi à l’élaboration de MedG ! (en savoir plus

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !