Troubles de la personnalité

Psy
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 64


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire

1) Généralité 1

Déf : les troubles de la personnalité ou personnalités pathologiques sont de traits de personnalité particulièrement marqués, rigides, et associés à une altération du fonctionnement social. Ils constituent un facteur de vulnérabilité à d’autres troubles psychiatriques (dépressifs, anxieux, de l’humeur et addictifs ++)

La personnalité « normale » est souple, adaptable, elle évolue au gré de expériences de vie. Elle résulte de facteurs cognitifs et émotionnels, et associe schématiquement
– Le tempérament : aspects biologiques, innés et stables
– Le caractère : aspects acquis, susceptibles de varier dans le temps

Epidémiologie :
– Prévalence : 10 % de la population générale (1 à 3 % pour chaque type, la moitié des patients atteints cumulent ≥ 2 troubles de la personnalité)
– Le diagnostic est souvent réalisé à l’âge adulte, mais peut être fait avant 18 ans si les traits sont présents pendant > 1 an
– Le trouble de la personnalité borderline est le plus fréquent (6%)

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
Déviation des conduites, durables et rigides
Début entre 12 et 20 ans

A ) Clinique

Le diagnostic repose sur des traits de personnalité rigide, durable, avec altération du fonctionnement social ou professionnel. Débute souvent à l’adolescence. Il existe 10 différents type de personnalité, répartis en 3 groupes :

•  Personnalité psychotique

Paranoïaque :Méfiance généralisée, hypertrophie du moi, rigidité
Schizoïde : Absence d’intérêt pour autrui, de plaisir aux activités sociales
réactivité émotionnelle peu marquée, froideur
Schizotypique : Compétences sociales altérées, vie psychique riche
distorsions cognitives, bizarreries, tendance persécutoire

•  Personnalités  émotionnelles

Antisociale = psychopathie = sociopathie = personnalité dyssociale : Transgressions répétées, manipulation d’autrui, instabilité, troubles des conduites avant 15 ans
Borderline : Instabilité affective (sentiment de vide), interpersonnelle (peur d’abandon) et de l’identité ± Impulsivité, auto-agressivité ; signes dissociatifs ou psychotiques transitoires associés au stress
Histrionique : Labilité émotionnelle, quête affective, hyperexpressivité des affects, suggestibilité
Narcissique : Sentiment d’être supérieur, spécial, unique, dévalorisation et sous-estimation des autres ; aspect prétentieux et arrogant masquant souvent une estime faible de soi

•  Personnalité anxieuse

Evitante : Inhibition relationnelle et sociale, mésestime de soi, sensibilité excessive aux jugements négatifs, conduites d’évitement
Dépendante : Besoin excessif d’être pris en charge, dévalorisation
Relations sociales déséquilibrées, limitées à quelques personnes
Obsessionnelle-compulsive : Méticulosité, rigidité, perfectionnisme, procrastination, prudence excessive; valeurs morales ou éthiques contraignantes

  •  Critères généraux DSM-5 des troubles de la personnalité

A. Modalité durable de l’expérience vécue et des conduites qui dévie notablement de ce qui est attendu dans la culture de l’individu. Cette déviation est manifeste dans au moins deux des domaines suivants :
– La cognition (perception et vision de soi-même, d’autrui et des événements)
– L’affectivité (diversité, l’intensité, labilité et adéquation de la réponse émotionnelle)
– Le fonctionnement interpersonnel
– Le contrôle des impulsions

B. Ces modalités durables sont rigides et envahissent des situations personnelles et sociales très diverses.

C. Ce mode durable entraîne une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.

D. Ce mode est stable et prolongé et ses premières manifestations sont décelables au plus tard à l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

E. Ce tableau n’est pas mieux expliqué par les manifestations ou les conséquences d’un autre trouble mental.

F. Ce mode durable n’est pas dû aux effets physiologiques directs d’une substance (drogue donnant lieu à abus ou un médicament…) ou d’une pathologie non-psychiatrique (traumatisme crânien…). 

B ) Paraclinique

Le diagnostic est clinique.

C ) Diagnostic différentiel

Différent selon chaque type de personnalité.

•  Personnalité psychotique

Paranoïaque :
– Trouble délirant persistant de persécution
– Schizophrénie
– Autres trouble psychotiques

Schizoïde :
– Formes légères de troubles du spectre autistique
– Usage de substance (cannabis)

Schizotypique :
– Schizophrénie, troubles psychotiques
– Trouble de l’humeur avec caractéristiques psychotiques
– Usage de substance (cannabis)

•  Personnalité anxieuse

Evitante :
– Phobie sociale généralisée
– Personnalité schizoïde

Obsessionnelle-compulsive : TOC

3) Evolution 1

 

Troubles de la personnalité Evolution Complications
Paranoïaque Fluctuante, souvent accentuation avec l’âge Trouble délirant persistant
Schizoïde  Schizophrénie
Schizotypique Souvent stable Schizophrénie
Antisociale = psychopathie = sociopathie = personnalité dyssociale  Chronique, tendance à la diminution de l’impulsivité Trouble de l’humeur, addictifs, suicide
Borderline  Fond d’instabilité permanent, souvent ATCD de violence ou négligence dans l’enfance Trouble de l’humeur, troubles addictifs, suicide (8-10%), trouble anxieux et du comportement alimentaire
Histrionique 
Trouble de l’humeur, troubles addictifs, suicide, trouble anxieux et autres trouble de la personnalité
Narcissique 
Troubles de l’humeur, troubles addictifs, isolement social

Evitante 
Tendance à l’atténuation
Trouble anxieux, addictifs et dépressifs
Dépendante 
Trouble anxieux, addictifs et dépressifs (risque suicidaire faible)
Relations sociales déséquilibrées, limitées à quelques personnes
Obsessionnelle-compulsive  Tendance à l’aggravation
Trouble anxieux (TAG, TOC, troubles phobiques), trouble de l’humeur, troubles addictifs (risque suicidaire faible)

4) PEC 1

PEC des comorbidités et complications

Place centrale des psychothérapies +++

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.