Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Epistaxis essentielle

Epistaxis maladie

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 15/06/21.

Dernières mises à jour
– Juin 2021 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 :  Collège ORL et CCF 4e édition (Réf. d’ORL – 2017) [Indisponible en ligne]

1) Généralités 1

Déf : l’épistaxis est un écoulement sanglant en provenance des cavités nasales. On parle d’épistaxis essentielle ou maladie lorsque qu’il n’y a pas de de pathologie sous-jacente et que l’épistaxis constitue toute la maladie. 

Pathogénie : l’épistaxis essentielle est due à des ectasies de la tache vasculaire située à la partie antéro-inférieure de la cloison nasale. La tache vasculaire ou encore « tache vasculaire de Kiesselbach » est une zone d’anastomose de trois système artériels : artère ethmoïdale antérieure, artère sphénopalatine et artère faciale (via l’artère de la sous-cloison).

Épidémiologie : affection très fréquente

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
saignement provenant de la cavité nasale

A ) Clinique

  • Anamnèse

Terrain : sujet jeune

Facteurs favorisants MG
– Grattage, exposition solaire, phénomènes vasomoteurs 
– Endocriniens : épistaxis pubertaire, prémenstruelle, de la grossesse
– Maladie athéromateuse

  • Examen physique

Après évacuation des caillots par mouchage (si nécessaire) 
– Ecoulement nasal unilatéral
– Siège antérieur (tache vasculaire) : le méchage des cavités nasales avec xylocaïne à la naphazoline pendant 10 minutes permet une anesthésie locale et une rétraction muqueuse pour localiser le saignement (sauf chez le jeune enfant)

B ) Paraclinique

Le diagnostic positif de l’épistaxis essentielle est clinique. 

C ) Diagnostic différentiel

Epistaxis secondaire 
Hémoptysie : saignement extériorisé lors d’un effort de toux
Hématémèse : saignement par la bouche et lors d’un effort de vomissement

3) Evolution 1

– Affection bénigne (la plupart du temps)
– Peut devenir une urgence médico-chirurgicale selon l’abondance, la répétition ou la fragilité du terrain.

4) PEC 1

A ) Bilan initial

Bilan 
Bilan étiologique (diagnostic différentiel) 
Clinique
Interrogatoire  
– Age 
– Antécédents : HTA connue, pathologies cardiovasculaires, maladies hématologiques, insuffisance hépatique, maladie de Rendu-Osler
– Prise de médicaments : aspirine, anticoagulants, antiagrégants (cette rubrique entre aussi dans le bilan de gravité)
– Eventuels antécédents d’épistaxis 

Examen ORL 
– origine localisée ou diffuse du saignement 
– siège du saignement

Paraclinique : bilan orienté selon données cliniques 
Bilan de gravité 
Clinique
– Durée et abondance du saignement actuel (fréquemment surestimé par le patient ou son entourage ou sous-estimé car dégluti) 
– Notion d’antécédents d’épistaxis 
– Etat général : aspect du patient (anxieux ?, Agité ? Sueurs ? Pâle ?), pouls, pression artérielle 

Paraclinique 
– Groupage sanguin + rhésus 
– Recherche d’anticorps irréguliers antiérythrocytaires (RAI) 
– NFS 
– Taux de prothrombine -INR, Temps de céphaline activé 

B ) Traitement

Peuvent être réalisée une : 
– Compression digitale simple de l’aile du nez pendant 10 minutes 
– Compression par tampon hémostatique 
– Cautérisation de la tache vasculaire : chimique (nitrate d’argent en perle ou liquide, acide chromique), électrique (pince bipolaire) 

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.







Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : ORL - CMF - Stomato
Item(s) R2C (ECNi) : 87 (85)

Articles liés
Epistaxis

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Collège ORL et CCF 4e édition (Réf. d’ORL - 2017) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.

Recommandations
Saignement de nez bénin chez un enfant (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2019) [Payant] Résumé : Compression nasale externe prolongée, pendant 10 à 20 minutes. Mèche nasale en cas d’échec.
PEC d’une épistaxis de l’adulte (RBP - SFORL, 2016)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Arrêter les saignements de nez chez les enfants (Fiche Info Patient - Prescrire, 2019) [Payant]
Méchage antérieur (Document - Vidal) [Accès sur inscription]


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies
Saignements du nez (Vidéo explicative WhyDoc)

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale