Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Hypoglycémie

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Pour le diagnostic étiologique, voir la fiche OD.
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 16 septembre 2018.

EndocPédiatrie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 238 et 245


Dernières mises à jour
Septembre 2018 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNPU 7e édition 2017 – items 238 et 245 (référentiel des enseignants de pédiatrie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2014)
1B : SFE 3e édition 2015 – items 238 et 245 (référentiel des enseignants d’endocrinologie)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
3) Evolution
4) PEC

1) Généralité 1A

Déf : l’hypoglycémie est définie par
– Une glycémie < 0,60 g/L (3,3 mmol) chez le diabétique
– Une glycémie < 0,50 g/L (2,7 mmol) chez le non-diabétique
– Une glycémie < 0,40 g/L (2,2 mmol) chez le nouveau-né (48 premières heures)

Physiopathologie : facteurs influençant la glycémie

Facteurs hyperglycémiants Facteurs hypoglycémiants
Apports alimentaires
Hormones : GH, glucagon, cortisol, catécholamines (accessoirement somatostatine 1B)
Résistance périphérique à l’insuline
Glycogénolyse et néoglucogénèse
Hormones : insuline, IGF-1, big-IGF-2 (à concentration pharmaco ou tumorale 1B)
Consommation tissulaire en glucose (cerveau et reins ++)

Lors d’une baisse de glycémie, on observe physiologiquement, dans l’ordre 1B
– Glycémie < 0,65 g/L : sécrétion de glucagon, adrénaline et GH
– Glycémie < 0,60 g/L : cortisol
– Glycémie < 0,55 g/L : premiers symptômes de neuroglucopénie
– Glycémie < 0,35 g/L : troubles cognitifs

Etiologies : cf. fiche OD

2) Diagnostic

Clinique / Paraclinique
Triade de Whipple :
Signes neuroglucopéniques
Glycémie < 0,50 g/l (ou 0,60 g/L chez le diabétique)
Correction des symptômes après normalisation de la glycémie

A ) Clinique 1B

> Triade de Whipple = pilier du diagnostic, constatation simultanée de
– Signes de neuroglucopénie
– Glycémie basse (cf. définition pour les seuils)
– Correction des symptômes lors de la normalisation de la glycémie

L’hypoglycémie se manifeste par 2 syndromes de mécanisme et de valeur sémiologique différents.

> Réaction adrénergique : signes peu spécifiques et inconstants (apparition pour une glycémie < 0,60 g/L 1A)

Anxiété, sensation de chaleur, nausées
Tremblements, sueurs, pâleur
Tachycardie, palpitations

> Signes de neuroglucopénie : signes spécifiques de l’hypoglycémie (apparition pour une glycémie < 0,55 g/L 1A)

Signes initiaux
– Faim brutale
– Fatigue, troubles de la concentration, de l’élocution, du comportement ou signes psychiatriques francs
– Troubles moteurs, hyperactivité, troubles de coordination, tremblements, hémiparésie, paralysie faciale
– Troubles sensitifs, paresthésies d’un membre, paresthésies péribuccales
– Troubles visuels, diplopie
– Convulsions focales ou généralisées
– Confusion

Coma hypoglycémique
– Début brutal, souvent agité avec sueurs profuse, profondeur variable
– Signes d’irritation pyramidale et hypothermie associée

B ) Paraclinique 1A

Une glycémie capillaire doit être réalisée en urgence devant tout signe évocateur d’hypoglycémie, et devant tout trouble neurologique brutal et inexpliqué.

La confirmation diagnostique repose sur la glycémie veineuse

3) Evolution 1B

Il existe de fausses croyances concernant l’hypoglycémie du diabétique, freinant l’optimisation de PEC dont ont besoin ces patients : à part dans les cas d’hypoglycémie profonde et prolongée, elle n’est pas mortelle, ne laisse pas de séquelles cérébrales (attention tout de même chez l’enfant, objectifs plus larges), ne déclenche pas directement d’AVC ou d’infarctus du myocarde.

L’hypoglycémie est inévitable chez tout diabétique de type 1 « bien équilibré » (3 à 5 hypoglycémies modérées par semaine).

En revanche, les hypoglycémies graves sont révélatrices d’une fragilité associée à une plus forte mortalité par décès de toutes causes (cardio, onco, cutanée, respiratoire).

4) PEC 1A

> Si trouble de la conscience

Glucagon SC, IM ou IV (inefficace si glycogénose ou hypoglycémie au jeûne long) : 1 mg ou 0,3 mg/kg chez le nouveau-né

Glucose IV toutes les 5-10 min jusqu’à normalisation de la glycémie
– Nouveau-né et nourrisson : G10 % 2 mL/kg (ou 1,5 L/m²/j)
– Enfant : G30 % 10 mL/ 20 kg de poids
– Adolescent et adulte : G30 % 10 à 30 mL

> En l’absence de trouble de la conscience

Bilan sanguin en hypoglycémie (cf. fiche OD)

Glucose PO et/ou IV
– Nouveau-né et nourrisson : G10 % 2 mL / kg
– Enfant : 5g / 20 kg de poids (5g = 1 morceau de sucre = 50 mL de G30 % ou de coca)
– Adolescent et adulte : 15g de sucre

Pages : 1 2

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Endocrinologie, Pédiatrie
Item(s) R2C (ECNi) : 240 (238)

Articles liés
Insulinome
Hyperinsulinisme congénital
Déficit de la β-oxydation des acides gras

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie - 2021) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2014] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CEEDMM - Hypoglycémie chez l’adulte et l’enfant (Réf. d’Endocrinologie - 2019)
Hypoglycémie néonatale en contexte à risque (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2019)
Hypoglycémie de l’enfant, hors nouveau-né et diabètes (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2019)
CEMIR - Déséquilibres glycémiques (Réf. de Réanimation - 2018)
Hypoglycémie de l’enfant (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)

Recommandations
Bon usage des solutions pour perfusion de glucose à 5 % (Fiche Bon Usage - HAS, 2018)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale

> La Fiche

Désolé, le sommaire automatique n'est pas (encore) disponible pour cette fiche.

> Les Commentaires

> Mon Espace Perso

> Ailleurs sur MedG

> La Bibliothèque

 
Navigation