Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Leucorrhée

Fiche OD
Une Fiche MedG Orientation Diagnostique
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 23/09/21.

Dernières mises à jour
Septembre 2021 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CNGOF - Infections génitales de la femme. Leucorrhées (Réf. de Gynécologie obstétrique - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
2 : Leucorrhées (RBP - SFD, 2016)

1) Généralités 1 

Déf : les leucorrhées correspondent à des écoulements vaginaux. Ils peuvent être physiologiques (glaire cervicale, sécrétions liées à la desquamation vaginale, sécrétions des glandes annexes) ou anormaux. 

La présente fiche aborde les leucorrhées pathologiques.

Urgences : 

Etiologique clinique
- -

Diagnostic positif : 

clinique paraclinique
Leucorrhée physiologique :  laiteuse, opalescente, inodore.

Leucorrhée pathologique : écoulement vaginal d'aspect louche (selon étiologie), mal odorant, et d'abondance variable + signes d'irritation 
Présence de polynucléaire (pathologique)
Autres (selon étiologie) 

2) Etiologies 1

  • Causes infectieuses géntales basses

Etio Clinique Paraclinique
Trichomonas vaginalis - Notion de rapport sexuel non protégé 

- Signes fonctionnels : prurit d'intensité variable ; brûlures mictionnelles (urétrite) ou lors des rapports sexuelles

- Leucorrhées verdâtres mousseuses,  spumeuses, abondantes, nauséabondes (odeur de plâtre frais)

- Spéculum : vagin rouge et col framboisé
Examen direct au microscope (met en évidence le parasite)

Culture (Roiron, Diamond, ...) 2
Mycose (Candida albicans +++) - Signes fonctionnels : prurit intense, parfois intolérable entraînant souvent une dysurie voire une pollakiurie 

- Spéculum : leucorrhées blanchâtres, caillebottées, grumeleuses, tapissant les parois du vagin ; vagin rouge 

- Vulve inflammatoire, sèche 2, œdémateuse, présence de lésions de grattage

- Extension au périnée postérieur (anite)
Examen direct au microscope (met en évidence des filaments mycéliens) 
Vaginose bactérienne 
(Anaérobies, Gadnerella vaginalis ++, Mycoplasma hominis)
- Leucorrhées grises, peu
abondantes et malodorantes (poisson pourri)

- Spéculum : peu d'irritation locale
Test à la potasse ou sniff test +++ (odeur de poisson pourri)

PV : score Nugent élevé 
Gonococcie (Neisseria gonorrhoeae) Notion d'urétrite ou d'écoulement du méat chez le partenaire 

- Signes fonctionnels : signes d'urétrite ou de skénite

- Leucorrhées jaunes ou verdâtres purulentes 

- Spéculum : cervicite avec glaire purulente, vagin rouge saignant au contact 
Examen direct (met en évidence le germe)

PCR
Mycoplasme, Chlamydiose Leucorrhées inconstantes 

Endocervicite ± discrète 
PCR
  • Causes infectieuses génitales hautes (IGH)

Etio clinique paraclinique
Salpingite - Signes fonctionnels : douleurs pelviennes, dyspareunie, leucorrhée anormales, ± métrorragies, signes urinaires (pollakiurie, brûlures mictionnelles) 

- Sensibilité voire douleur et défense à la palpation de l'hypogastre 

- Spéculum : leucorrhées d'aspect variable ou glaire cervicale louche ± métrorragies peu abondantes ; endocervicite ++

- Toucher vaginal : mobilisation utérine douloureuse  ± douleur voire empattement douloureux d'un ou des deux culs-de-sac vaginaux latéraux. 
Echographie pelvienne 
Cœlioscopie (anciennement examen de référence)
Complications de la salpingite (Abcès, pelvipéritonite)  Présence de signes cliniques et paracliniques d'infections Echographie pelvienne
  • Cause néoplasique

Etio clinique paraclinique
Cancer cervical    

3) Orientation diagnostique 1

A ) Clinique

Interrogatoire 
- Caractéristiques de l'écoulement : couleur, abondance, odeur 
- Signes fonctionnels d'accompagnement : prurit, brûlures, métrorragies, douleurs pelviennes 
- Circonstances de survenue : après un traitement antibiotique, lors d'une grossesse, port d'un DIU, corticothérapie, etc. 
- Terrain : diabète, immunodépression, etc. 
- Notion d'IST, changement de partenaire récent
- Signes éventuels chez le partenaire : rougeur, brûlures mictionnelles, écoulement du méat, irritation urétrale, etc.4

Examen physique 
- Examen au spéculum : analyse de l'écoulement (aspect, abondance, couleur) ; analyse de l'aspect de la glaire cervical (limpide ou louche) ; évaluation de l'état de l'épithélium vaginal et cervical, réaliser des prélèvements pour les examens)
- Toucher vaginal : recherche une douleur à la mobilisation de l'utérus et/ou des annexes (IGH) 

B ) Paraclinique

Bilan systématique devant des leucorrhées
- Examen direct au microscope 
- Test à la potasse (sniff test)
- Prélèvement vaginal (PV)*

* Indications du PV 
- Signes cliniques non typiques 
- Examen direct retrouve de nombreux leucocytes sans agent identifié 
- Signes d'IGH 
- Urétrite chez le partenaire 
- Echec d'un premier traitement ou récidive des symptômes 
- Leucorrhée ayant déjà motivé des consultations antérieures 

C ) Synthèse

La synthèse sera réalisée ultérieurement.

4) Traitement symptomatique 0

- Antalgiques en cas de douleurs 
- Antihistaminique devant le prurit 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte 'Inactif', les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Gynéco-obstétrique
Item(s) R2C (ECNi) : 11

Articles liés
Abus sexuel
Mycoplasme génital
Violences conjugales

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
• CNGOF - Violences sexuelles (Réf. de Gynécologie obstétrique - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
• CNGOF - Infections génitales de la femme. Leucorrhées (Réf. de Gynécologie obstétrique - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
Leuchorrée chez l’enfant (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)

Recommandations
Leucorrhées (RBP - SFD, 2016)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

le CRAT (site web)


Documents grand public

(Section vide)

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur1000 guides cliniques pour MG,
par le Collège de la Médecine Générale

Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu
M

Navigation