Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Maladie veineuse chronique

Insuffisance veineuse chronique, IVC, Maladie variqueuse

Il existe un projet MedG pour cet article ! Cliquez ici pour en savoir plus, financer ou réaliser ce projet.

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 03/11/16.

Dernières mises à jour
- Novembre 2020 : modification de la forme, regroupement des fiches IVC et varice dans une entité commune (Thomas)
- Juillet 2016 : création de la fiche (Vincent)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEMV - Insuffisance veineuse chronique, varices (Réf. de Médecine vasculaire - 2015)
2 : La compression médicale dans les affections veineuses chroniques (Fiche Bon Usage - HAS, 2010)

1) Généralités 1A

Déf : L’insuffisance veineuse est un dysfonctionnement du système veineux profond et/ou superficiel. Il est lié à une incontinence valvulaire ± oblitération veineuse et prédomine aux membres inférieurs. Les varices sont correspondent à une dilatation permanente et pathologique d’une veine superficielle qui devient tortueuse, avec altération de la paroi veineuse, en dehors d'une fistule artério-veineuse. 
L‘insuffisance veineuse et les varices sont étroitement liées, et sont regroupées dans le terme de maladie veineuse chronique 0

Physiopathologie : Atteinte du système valvulaire ou de la paroi veineuse (cf physiopathologie du retour veineux). Les varices une étiologie et/ou une complication de l’insuffisance veineuse chronique, et inversement. 

Epidémiologie
- Prévalence de 11 à 24% dans les pays occidentaux, 5% en Afrique et 1% en Inde
- Sex-ratio féminin 3:1
- 2.6% des dépenses de santé

  • Etiologies

Cause primitive :
- IVC primitive par insuffisance valvulaire profonde primitive
- Varice essentielle

Cause secondaire :
- Syndrome post-thrombotique (thrombose souvent ancienne)
- Syndromes veineux compressifs : Syndrome de Cockett (compression veine iliaque gauche entre L5 et l’art. iliaque gauche) ; syndrome soléaire (compression pédicule tibio-péronier par l’arcade soléaire) ; compression tumorale
- Anomalie embryologique : malformation artérioveineuse, dysgénésie valvulaire congénitale

IVC fonctionnelle : par trouble de la dynamique musculaire (diminution de la marche, ankylose tibio-tarsienne, trouble respiratoire). Les veines sont normales.

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Signes fonctionnels non spécifiques précoces
Signes cliniques spécifiques plus tardifs
+/- échodoppler des MI

A ) Clinique

  • Anamnèse

Terrain :
- FdR de varice : hérédité, mode de vie occidental, âge, sexe féminin, grossesses multiples…
- ATCD de thrombose

Signes fonctionnels : Lourdeur, pesanteur des membres inférieurs, démangeaison. Signes aspécifiques, mais importance des facteurs favorisants et soulageants ces symptômes

Facteurs favorisant Facteurs soulageant
- station debout ou assise
- obésité
- chaleur
- grossesse
- prise d’oestro-progestatifs / période pré-menstruelle
- froid
- surélévation de membre
- l’exercice physique
- contention

Autre signes : plus rares
- Impatience nocturne (± dans le cadre du syndrome des jambes sans repos)
- Brûlure/rougeur du pied après quelques heures de sommeil
- Claudication intermittente / crampe, cède en position décubitus

  • Examen physique

Examen bilatéral et comparatif en position debout (escabeau de phlébologie), membre inf en rotation externe et en légère flexion pour la VGS.

Présence de varice : signe évident, mais ne traduit pas une IVC associée

Signes de stase :
- œdème du pied (blanc, mou, prenant le godet, à recrudescence vespérale)
- télangiectasies / varicosités de la cheville et de l’arche plantaire

Signes des complications chroniques (cf partie III)

± thrill auscultatoire en cas de fistule artério-veineuse

Remarque : manœuvres cliniques (supplantées par l’écho-doppler)
- Signe du flot
- Signe de Swartz
- Epreuve de Trendelenburg = recherche d’incontinence de la valvule ostiale
- Epreuve des garrots étagés = recherche d’incontinence des veines perforantes

B ) Paraclinique

Aucun examen paraclinique n'est nécessaire au diagnostic positif.

En cas de doute, on peut réaliser un écho-doppler veineux : Cartographie veineuse avec les diamètres des veines, mise en évidence d’un reflux pathologique, d’une incontinence de veine perforante.

C ) Diagnostic différentiel

- Devant un œdème uni- ou bi-latéral des membres inférieurs, inflammatoire ou non (cf œdème des membres inférieurs et grosse jambe rouge aigüe)
- Devant un ulcère: cause artérielle, ...

3) Evolution 1A

A) Histoire naturelle

L’IVC peut régresser en cas de facteur transitoire résolu (grossesse, hygiène de vie) mais le plus souvent elle continue une évolution lente ponctuée de complications. La classification CEAP (cf bilan) résume l’histoire clinique. L'apparition de la lipodermatosclérose marque un tournant évolutif correspondant à une extravasation de PNN et une altération irréversible des structures vasculaires

B) Complications

  • De la maladie veineuse

Eczéma de contact : lésions érythémato-vésiculeuses souvent liées à l’application de topiques

Dermites purpuriques et pigmentées (dermite ocre ++) : signe le passage dermique des hématies, accompagnée d’un prurit

Atrophie blanche de Milan = dermite atrophique : lésions « porcelaine », cicatricielles, arrondies, siégeant près des malléoles. C’est un signe d’ischémie cutanée par raréfaction des capillaires

Dermo-hypodermite de stase = lipodermatosclérose : lésions inflammatoires, rouges et douloureuses, évoluant par poussées en lésions scléreuses jusqu’à une fibrose engainante et rétractile entrainant une ankylose de la cheville.

Stase lymphatique : destruction du réseau lymphatique dans une IVC évoluée, entrainant un œdème permanent, une peau épaissie et cartonnée. Favorise les dermo-hypodermites infectieuses / érysipèles.

Ulcère veineux : péri-malléolaire, indolore, non-creusant, fond humide. L’évolution se fait par poussées inflammatoires avec des épisodes d’infections et d’eczéma, ou très rarement en carcinome spino-cellulaire (bourgeonnement exubérant).

  • Complication aigüe propres aux varices

Thrombose veineuse superficielle (TVS) : cordon rouge induré sur le trajet d’une varice, segmentaire (pas de complication) ou thrombose saphène (risque de TVP / EP)

Thrombose veineuse profonde (TVP)

Rupture de varice : rare, le plus souvent traumatique ou sur un ulcère. La présentation est celle d’une hémorragie extériorisée ou d’un hématome musculaire (rupture interstitielle = de veine perforante).

4) PEC 1A

A ) Bilan initial

L‘examen complémentaire de première intention est l‘échodoppler. Il sera réalisé dans 3 cas : 
- Bilan pré-opératoire
- Suspicion de TVP
- Retentissement cutané, ulcère veineux

Autres examens dans des indications rares : pléthysmographie, pression veineuse ambulatoire, phlébographie

  • Bilan étiologique

Echodoppler : recherche de séquelle de thrombose ou un signe de compression.

  • Bilan de gravité

De la maladie veineuse chronique : classification clinique CEAP, par stade 
- 0 : Pas de signe visible ou palpable
- 1 : Télangiectasies / veines réticulaires
- 2 : Veines variqueuses (diamètre > 3mm)
- 3 : Œdème
- 4 : Troubles trophiques : dermites pigmentées, eczéma, DH de stase ou atrophie blanche
- 5 : Ulcère veineux cicatrisé
- 6 : Ulcère veineux non-cicatrisé

Topographie des varices
- systématisée = atteinte d’une veine saphène
- non systématisée = non saphène

  • Bilan pré-thérapeutique

Echodoppler : cartographie si PEC opératoire

B ) Traitement

  • Compression élastique 2

=> Traitement symptomatique ++

Mécanisme 1A : réduit la dilatation des veines et augmente la vitesse d’écoulement du sang veineux, avec un effet bénéfique sur la microcirculation cutanée et lymphatique. A porter avant le lever.

Dispositifs : choisis en fonction du stade clinique CEAP, ce sont des bas (chaussettes, bas-cuisses ou collants), des bandes sèches ou enduites, prescrits au long cours à partir du stade C2 (varices) et avec réévaluation régulière du rapport bénéfice/risque à partir du stade C3 (œdème). La pression doit être mentionnée sur la prescription, on retiendra la plus forte pression supportée par le patient.

Classification :

Classe du bas de contention Pression exercée Indications
I : faible 10-15 mmHg Prévention de la TVP, IVC fonctionnelle 1A
II : moyenne 15,1-20 mmHg Varices, TVP/TVS, post-op. d’une chirurgie variqueuse 1A
Stade C2 2
III : forte 20,1-36 mmHg Sd post-thrombotique, TVP/TVS, ulcère 1A
Stade C2, C3, C4, C5 2
IV : très forte > 36 mmHg Insuffisance lymphatique 1A
Stade C5, C6 2

Contre-indications
- AOMI avec IPS < 0,6
- Microangiopathie diabétique évoluée (CI aux pressions > 30 mmHg)
- Phlegmatia coerulea dolens
- Thrombose septique

  • Autres traitements

Veinotropes : Uniquement en cas de gène fonctionnel, à titre adjuvant.

RMO dans la prescription de veinotropes
– Pas d’indication en cas de varices asymptomatique
– Pas plus de 3 mois (sauf en cas de reprise de la symptomatologie après 3 mois)
– Pas d’association

Crénothérapie (cure thermale) : indiquée en cas de symptômes persistants malgré une PEC bien menée
- IVC avec retentissement cutané important
- Lymphœdème invalidant
- Maladie post-thrombotique invalidante

  • Traitement chirurgical / sclérothérapie

Dans le cadre de la PEC des varices +++. La chirurgie de l'insuffisance veineuse profonde (notamment restauration valvulaire dans la maladie post-thrombotique) est en cours d'évaluation

    • Techniques :

Phlebectomie : ligature de la veine, mico-incision cutanée, et ablation de la varice. Possible en ambulatoire.

Stripping veineux : essentiellement exérèse des veines saphènes. Ligature de la crosse, puis on y monte un stripper en IV, ablation par éversion.
- Ambulatoire ++ ou hospit. 48h
- Contention classe II 1 mois
- ± anticoagulation préventive 1 semaine (pas de consensus)
- Suivi chirurgical à 1 mois ± phlébologue à 2 mois pour discuter une sclérothérapie

CHIVA = cure hémodynamique de l’IV en ambulatoire : fractionnement de la colonne de sang veineux par des ligatures appropriées, conservant le réseau saphénien principal

Traitement endovasculaire par radiofréquence ou laser (en cours d’évaluation)

Sclérothérapie : Injection d’un produit émulsifié en percutané, sous contrôle échographique. L’indication relève du spécialiste, les complications sont nombreuses (hématome, pigmentation, réaction inflammatoire, injection intra-artérielle rare mais grave)

    • Indications :

Varices non-compliquées : varices symptomatiques et/ou volumineuses.
– Chez la femme jeune : attendre la dernière grossesse pour éviter les récidives
– Chez le patient à risque vasculaire : rester conservateur sur les troncs saphéniens (pontage ultérieur)

Varices compliquées :
– TVS : à distance de l’épisode thrombotique, sauf en cas de thrombus près des crosses saphènes
– Rupture de varice : chirurgie immédiate

  • PEC des complications

Cf fiches dédiées

C) Prévention

Mesures préventives des varices essentielles :
- Jambes surélevées (7-10cm au-dessus du lit)
- Marche régulière
- Eviter la station debout, assis, jambes croisées
- Eviter le chauffage au sol, les bains et l’exposition solaire prolongées
- Port de bas de contention classe I 0

2 Commentaires

  1. Thomas (admin MedG)

    Publication HAS 2016 concernant les traitements par laser et radiofréquence
    Extraits des conclusions :
    – “La HAS considère […] que la prise en charge par l’Assurance maladie de l’acte d’occlusion par laser est opportune pour le traitement de varices avec incontinence et expression clinique intéressant la grande veine saphène au dessus du tiers moyen de la jambe ou la petite veine saphène au dessus du tiers inférieur de la jambe”
    – “La HAS considère que les données disponibles en date de cette actualisation ne permettent pas de hiérarchiser les occlusions par laser et radiofréquence entre elles, ni de les privilégier en première intention par rapport aux exérèses par crossectomie-stripping”

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)

     

Mes Fiches Personnelles de l’article
(connection nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte ‘Inactif’, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Vascu
Item(s) ECNi : item 225

Articles liés
Physiopathologie du retour veineux des membres inférieur

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

Fiches
• CNEC - Insuffisance veineuse chronique. Varices (Réf. de Cardiologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
• CEMV - Insuffisance veineuse chronique, varices (Réf. de Médecine vasculaire - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]

Recommandations
Varices des membres inférieurs (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2019) [Payant] Résumé : Compression veineuse en cas de varices symptomatiques. En cas de gêne importante, ablation chirurgicale ou occlusion endovasculaire thermique ; sclérose des petites veines souvent en complément
Occlusion de veine saphène par laser par voie veineuse transcutanée (Fiche Bon Usage - HAS, 2016)
La compression médicale dans les affections veineuses chroniques (Fiche Bon Usage - HAS, 2010)

Publi. scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

En cas de varices des jambes gênantes ou douloureuses (Fiche Info Patient - Prescrire, 2019) [Payant]
Classification CEAP de la maladie veineuse chronique (Document - Société Française de phlébologie)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur1000 guides cliniques pour MG,
par le Collège de la Médecine Générale

    Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

    Problème*
    Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

    Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

    Vos coordonnées
    Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


    Search
    Localisation du mot-clé
    Titre
    Contenu (corps de texte)
    Type de contenu
    Articles
    Pages (item, matière)
    Filtres par catégories
    *Plan de fiche
    Autre
    MGS
    OD
    Matière
    Anatomie
    Cardiologie
    Dermatologie
    Endocrinologie
    Génétique
    Gériatrie
    Gynéco-obstétrique
    Hématologie
    HGE
    Immunologie
    Infectieux
    Médecine Interne
    Néphrologie
    Neurologie
    Nutrition - Sport
    Oncologie
    Ophtalmologie
    ORL - CMF - Stomato
    Orthopédie
    Pédiatrie
    Pneumologie
    Psychiatrie
    Rhumatologie
    Santé Publique
    Sémiologie
    Thérapeutique
    Urgences
    Urologie
    Vascu
    M

    Navigation

    Accès libre et gratuit

    Medg est gratuit et sans publicité ! L’ensemble de son contenu est libre d’accès et d’utilisation (non commerciale). Il a été créé exclusivement par des bénévoles, dont le seul but est d’être utile à la communauté médicale !
    Stat 2019 : 140 000 visites ! Merci !

    Participez

    Seule une participation active des internautes permettra d’améliorer le contenu du site ! Que ce soit pour une simple remarque ou une contribution sur plusieurs mois, tout est utile.
    Pensez-y pendant votre navigation, ou rendez-vous sur “Participez”

    Faites un don

    Nous vous avons fait gagner du temps pour vos révisions / consultations ? Aidez à l’amélioration du site via un don sécurisé, à partir de 1€ ! (dons exclusivement utilisés pour le développement du site)




    © 2020 – MedG

    Un site créé par et pour les professionnels de santé