Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu
M

Navigation

Rosacée

Couperose, Rhinophyma

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 28/05/20.


Dernières mises à jour
- Mai 2020 : Relecture - modifications mineures, mise à jour de la forme (Camille + Beriel)
- Décembre 2017 : relecture avec la 7e édition de dermatologie, modifications mineures (Vincent)
- Octobre 2012 : création de la fiche (Thomas)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CEDEF - Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique (Référentiel des enseignants de Dermatologie - 2017)

1) Généralité 1

Déf : dermatose faciale impliquant des anomalies vasculaires et un phénomène inflammatoire par réponse immunitaire innée.

Epidémio : Prédomine chez les sujets "clairs". Femme de 40-50 ans, sex-ratio = 2

 2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
Lésions typiques en 4 stades -

A ) Clinique

Les lésions évoluent en 4 stades. Il existe des signes associés fréquents.

  • 4 stades

1 = Bouffée vaso-motrice  : bouffée de chaleur paroxystique du visage et du cou, déclenchée pas des changements de température ou l'ingestion de boissons chaude, d'aliments épicés ou d'alcool.
2 = Erythémato-télangiectasique (couperose) : érythème diffus et permanent des joues ++,  du menton , du nez et de la partie médiane du front, associée à des capillaires dilatés (télangiectasie). Epargne les zones péri-buccales et péri-oculaires0
3 = Papulo-pustule : Sur un fond érythémateux permanent, poussée-rémission de papules et pustules de quelques mm (sans comédon). Même territoire que 2.
4 = Rhinophyma : Nez augmenté de volume, rouge (aspect de trogne). Irréversible. Touche principalement les hommes (95%). Habituellement après 50 ans.
  • Signes associés

On retrouve fréquemment
- migraine
- trouble oculaire (sécheresse, conjonctivite, ...)

B ) Paraclinique

Inutile !

C ) Diagnostic différentiel

Souvent éliminé par la clinique. Une biopsie cutanée est rarement nécessaire.

Rosacée stéroïdienne : lésions provoqués par une corticothérapie forte, touchant souvent la zone péri-buccale et/ou péri-oculaire.

Lupus érythémateux : pas de bouffée vaso-motrice ni de pustules, présence d'une atrophie cutanée et d'une hyperkératose (pas d'attente du front et du menton 0)

Acné : débute plus jeune, pas de bouffée vaso-motrice, séborrhée et signes rétentionnels (comédons, microkystes)

Dermatite séborrhéique : squames grasses (possible combinaison avec la rosacée : dermatose mixte du visage)

Polyglobulie à la phase des bouffées 0

3) Evolution 1

  • Histoire naturelle

le climat continental (fortes amplitudes thermiques) et l'exposition solaire sont incriminés dans le déclenchement de la maladie, et les phases inflammatoires tendent à s'atténuer avec l'âge.

Classiquement, évolution en 4 stades de manière chronique (mais non systématique) 0
- 20 ans : bouffée vaso-motrice
- 30 ans : couperose
- 40 ans : stade papulo-pustuleux
- 50 ans (chez l'homme) : stade du rhynophyma

  • Complications

- complications oculaires (30-50% des cas)
- préjudice esthétique.

4) PEC 1

A ) Bilan

Aucun bilan paraclinique n'est necessaire.

B ) Traitement

  • Règles hygiéno-diététiques

Toilette à l'eau tiède avec application d'un émollient fluide
Pas de topique ou de fond de teint occlusif !
Utilisation d'un photo-protecteur

  • Traitements

Selon le stade 

1 : aucun traitement

2:  laser vasculaire ou électro-coagulation. Le tartrate de brimonidine (α2-mimétique) permet une diminution de la rougeur de plusieurs heures.

Formes mineures: crème au métronidazole 2 application par jour pendent 3 mois (alternatives : acide azélaïque, ivermectine).

Formes diffuses: ATB générale par cycline pendant 3 mois: doxycycline 100mg/j, seule ou en association au métronidazole topique. Puis traitement d'entretien après rémission par métronidazole topique.

4 : réduction chirurgicale ou au laser CO2 possible

 

! CI des dermocorticoïdes !

1 Commentaire

  1. Thomas (admin MedG)

    Un rapport avec la “trogne des alcooliques” (notamment le stade de rhinophyma) ?!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte 'Inactif', les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Dermatologie
Item(s) R2C (ECNi) : 111 (109)

Articles liés
Dermatite séborrhéique
Acné

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CEDEF - Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique (Réf. de Dermatologie - 2017)
Rosacée (Fiche de synthèse - Thérapeutique dermatologique, 2013)

Recommandations
Rosacée (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2019) [Payant] Résumé : Chronique, bénigne, mais parfois esthétiquement gênante. Premier choix : métronidazole en application cutanée. Doxycycline orale à faible dose, utile dans les formes sévères.

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

La rosacée, une affection courante de la peau du visage (Fiche Info Patient - Prescrire, 2019) [Payant]


Documents grand public

Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur1000 guides cliniques pour MG,
par le Collège de la Médecine Générale

    Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

    Problème*
    Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

    Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

    Vos coordonnées
    Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Si vous êtes inscrit, merci de noter votre pseudo. Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


    Search
    Localisation du mot-clé
    Titre
    Contenu (corps de texte)
    Type de contenu
    Articles
    Pages (item, matière)
    Filtres par catégories
    *Plan de fiche
    Autre
    MGS
    OD
    Matière
    Anatomie
    Cardiologie
    Dermatologie
    Endocrinologie
    Génétique
    Gériatrie
    Gynéco-obstétrique
    Hématologie
    HGE
    Immunologie
    Infectieux
    Médecine Interne
    Néphrologie
    Neurologie
    Nutrition - Sport
    Oncologie
    Ophtalmologie
    ORL - CMF - Stomato
    Orthopédie
    Pédiatrie
    Pneumologie
    Psychiatrie
    Rhumatologie
    Santé Publique
    Sémiologie
    Thérapeutique
    Urgences
    Urologie
    Vascu