Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Sinusite bactérienne

Rhinosinusite bactérienne

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 11/11/18.

Infectiologie ORL
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 145


Dernières mises à jour
– Novembre 2018 : mise à jour des sources Pilly et ORL, modifications mineures (Vincent) 
Février 2017 : création de la fiche (Vincent), relecture (Thomas)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : ECN Pilly 2018 – item 145 (référentiel des enseignants d’infectiologie)
1B : ORL 4e édition 2017 – item 145 (référentiel d’ORL – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2014)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
– A) Histoire naturelle
– B) Complication
4) PEC

1) Généralité 1A, 1B

Déf : inflammation aiguë des sinus aériens de la face, liée à une infection bactérienne. On parle de sinusite chronique pour une durée > 12 semaines, et de sinusite récidivante pour > 2 épisodes à la même localisation 1B.
L’inflammation aiguë virale est à prendre en charge dans le cadre d’une rhinite !

Physiopathologie : complication rare (1%) d’une rhinopharyngite virale ++
Ou origine locorégionale, plutôt dans les formes chroniques, subaiguës ou récidivantes 1B :
– Dentaire pour les sinusites maxillaires
– Dans toutes les localisations : tumeur, anomalie anatomique, polypose naso-sinusienne ± intégrée dans un sd de Widal (avec asthme, intolérance à l’aspirine et tous les AINS)

Pas de contagiosité.

Bactériologie 1A

Sinusites maxillaire, frontale, sphénoïdale Sinusite ethmoïdale
Streptococcus pneumoniae ++
Haemophilus influenzae ++
Moraxella catarrhalis
Staphylococcus aureus
(± Germes anaérobies et aspergillus si origine dentaire)
Staphylococcus aureus
Haemophilus influenzae
Streptococcus pyogenes (groupe A)
Streptococcus pneumoniae

2) Diagnostic 1A, 1B

Clinique Paraclinique
Sinusite maxillaire : 2 critères majeurs
Toutes : persistance des symptômes > 72h
Scanner facial pour les sinusites frontales, sphénoïdales et ethmoïdales

A ) Clinique

Dans la plupart des cas, la clinique des sinusites s’ajoute à celle de la rhinopharyngite dont elles sont la complication.

  • Variétés topographiques

Les sinus aériens sont d’apparition progressive au cours du développement de l’enfant, seule l’ethmoïdite est possible avant 3 ans.

Sinusite Terrain 1A
Clinique
Ethmoïdale Enfants de tous âges Céphalée rétro-orbitaire, œdème palpébral et comblement de l’angle interne de l’œil
Maxillaire ++
> 3-4 ans, ATCD de sinusite Cf critères diagnostics (infra)
± pus au méat moyen
Frontale > 5-10 ans, adultes Céphalée sus-orbitaire
Sphénoïdale > 10-15 ans, adultes Céphalée rétro-orbitaire permanente, irradiant au vertex

Remarque : « La douleur provoquée par la pression des points sinusiens n’a pas de valeur diagnostique » 1B

Le cas particulier de la sinusite maxillaire :

C’est la forme topographique la plus fréquente, et également celle qui se complique le moins. Son diagnostic implique :

La présence de 2 des 3 critères majeurs :
– Douleur infra-orbitaire persistant > 48h sous traitement symptomatique
– Douleur unilatérale et/ou majorée à l’antéflexion et/ou pulsatile et/ou maximale en fin de journée ou la nuit
– Majoration de la rhinorrhée ou de sa purulence

Conforté ou non par des critères mineurs :
– Fièvre > 72h
– Obstruction nasale, gêne pharyngée, toux ou éternuements > 10 jours

Note : en dehors d’un contexte de rhinopharyngite ou dans les formes subaiguës / chroniques, une origine dentaire de l’infection est probable. Il faudra alors rechercher une lésion homolatérale aux symptômes sur l’arcade dentaire supérieure, ± un bilan radiographique (panoramique dentaire, dentascan)

  • Variétés évolutives 1B

Sinusite chronique : poussées de surinfection aiguë.

B ) Paraclinique

Scanner de la face : uniquement pour les sinusites frontales, ethmoïdales ou sphénoïdales (systématique !), ou sinusite maxillaire chronique

Prélèvements microbiologiques : au méat moyen pour les sinusites maxillaires, directement dans le sinus pour les autres, ssi échec de l’antibiothérapie

C ) Diagnostic différentiel 1B

Devant un oedème palpébral (sinusite ethmoïdale), il faut éliminer :

> Une dacryocystite / conjonctivite : présence de pus conjonctival dans ce cas

> Une ostéomyélite du maxillaire supérieur : oedème prédominant à la paupière inférieure, tuméfaction gingivale et palatine

> Dermo-hypodermites de la face : staphylococcie maligne (furoncle surinfecté), érysipèle

3) Evolution 1A

A) Histoire naturelle

Sinusites maxillaires bactériennes : évolution spontanément favorable dans 75% des cas (!)

B) Complications

  • Orbitaires (ethmoïdite aiguë ++)

Dermo-hypodermite péri-orbitaire ou orbitaire = érysipèle facial si streptocoque
Phlegmon ou abcès sous-périosté, exophtalmie
Névrite optique, paralysies oculomotrices, baisse de l’acuité visuelle
Mydriase aréflexique, anesthésie cornéenne 1B

  • Neuroméningées (surtout sinusites ethmoïdale, frontale et sphénoïdale)

Abcès cérébral, méningite
Empyème sous-dural (sinusite frontale)
Thrombophlébite septique du sinus caverneux ou longitudinal supérieur

4) PEC 1A

  • Antibiothérapie probabiliste

Elle peut être différée dans les sinusites maxillaires aiguës non-graves (réévaluation à 48-72h), mais doit être mise en place d’emblée pour les autres localisations.

1ère intention : aminopénicilline
– Amoxicilline 1g x 3 / jour, 7 jours (sinusite maxillaire), 80-90 mg/kg x 3 chez l’enfant
– Amoxicilline-acide clavulanique (autres localisations / échec de l’amox. seule / origine dentaire 1B)

2ème intention : céphalosporines, si allergie aux pénicillines
– C2G (céfuroxime) ou C3G (cefpodoxime, céfotiam) 5 jours

3ème intention : synergistine ou quinolone, si allergie aux pénicillines et céphalosporines
– Pristinamycine 4 jours
– Lévofloxacine 8 jours (en dernier recours)
– Cotrimoxazole chez l’enfant 1B

Si signes d’ethmoïdite compliquée 1B : ATBthérapie parentérale probabiliste double ou triple (C3G, fosfomycine ou vancomycine, métronidazole)

  • ± Drainage chirurgical des sinus

L’indication est posée par l’ORL devant :
– Une sinusite documentée au scanner, hyperalgique et résistant au traitement
– Une collection orbitaire
– Une sinusite sphénoïdale compliquée

La voie est choisie selon le sinus concerné 1B : méat inférieur (maxillaire), voie endonasale (sphénoïde), ou trans-frontale avec un clou de Lemoine (sinus frontal)

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Une réponse à “Sinusite bactérienne”

  1. En pratique, la distinction entre les 4 variétés topographiques ne me semble pas évidente… Pour les sinusites frontales et sphénoïdales, la seule différence clinique repose sur la localisation des douleurs : sus- / retro-/ sous-oculaire… cela ne me semble pas très sensible !! Or la PEC est totalement différente (TDM et ATB) !!!

    Dans la reco allemande, cette « subtilité » topographie n’existe pas…

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Infectieux, ORL - CMF - Stomato
Item(s) R2C (ECNi) : 148 (145)

Articles liés
Rhinite et Rhinopharyngite

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CERF-CNEBMN (Réf. d’Imagerie médicale – Radiologie – Médecine nucléaire - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
Collège ORL et CCF 4e édition (Réf. d’ORL - 2017) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.

Recommandations
Sinusite aiguë infectieuse (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2022) [Payant] Résumé : Antibiothérapie d'emblée, par amoxicilline en premier choix, mais seulement chez des patients à risque élevé de complications
Antibiothérapie : sinusite de l’adulte (RBP - HAS, 2021)
Antibiothérapie : sinusite de l’enfant (RBP - HAS, 2021)
Pertinence des soins en allergologie et immunologie (Fiche Bon Usage - HAS, 2018)
Sinusite de l’adulte (RBP - HAS, 2016. Synthèse PDF)
Sinusite de l’enfant (RBP - HAS, 2016. Synthèse PDF)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Sinusite aiguë (Fiche Info Patient - Prescrire, 2022) [Payant] Résumé : Une sinusite aiguë guérit le plus souvent spontanément. Un antibiotique n'est utile que dans certains cas.
Sinusite aiguë (Outil interactif - Antibioclic)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale

> La Fiche

Désolé, le sommaire automatique n'est pas (encore) disponible pour cette fiche.

> Les Commentaires

> Mon Espace Perso

> Ailleurs sur MedG

> La Bibliothèque

 
Navigation