Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Constipation de l’enfant

Fiche OD
Une Fiche MedG Orientation Diagnostique
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 07/09/20.
Dernières mises à jour
Juin 2020 : Relecture, pas de modification (Camille)
Septembre 2018 : création de la fiche (Vincent)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : CNPU 7e édition 2017 – Constipation (référentiel des enseignants de pédiatrie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2014)

!! URGENCES !!

Clinique
Complications infectieuse, mécanique, hydro-électrolytique 0

Déf : stagnation des selles dans le côlon, entraînant des selles trop
rares, souvent volumineuses et dure.

Le contrôle actif de la défécation devient possible entre 2 et 4 ans, passé cet âge on parle d’encoprésie en cas de défécations incontrôlées.

Epidémiologie : très fréquent, 5% des consultations pédiatriques 0

Diagnostic positif : critères de Rome IV

Avant 4 ans : persistance sur ≥ 4 semaines de ≥ 2 des critères suivants
– < 3 selles par semaine
– Comportement d’appréhension ou de rétention volontaire
– Histoire de selles douloureuses et/ou très dures
– Selles palpables dans le rectum ou à l’examen abdominal
– > 1 épisode d’incontinence fécale / semaine (si propreté acquise)

Après 4 ans : persistance sur ≥ 8 semaines de ≥ 2 des critères suivants
– < 3 selles par semaine
– Position de rétention ou d’appréhension lors de la défécation
– Selles palpables dans le rectum ou à l’examen abdominal
– Selles susceptibles d’obstruer les toilettes
– > 1 épisode d’incontinence fécale / semaine

1) Etiologies 1

La liste d’étiologies est très largement superposable à celle de l’adulte, seules les principales étiologies sont décrites ici. On notera l’inexistence (?) du cancer colo-rectal, et des étiologies spécifiques à la pédiatrie (Hirshprung, malformations).

Etio Clinique Paraclinique
Fonctionnelle (95%) (normal) (normal)
Maladie de Hirshsprung Constipation organique chronique de révélation néo-natale ou pédiatrique
TR : ampoule rectale vide, débâcle au retrait
Manométrie : absence de réflexe
Biopsies (aganglionose)
Malformations anorectales hautes ou basses   Imagerie ++
Autres obstacles organiques (spina bifida 0, sténoses anales…)   Imagerie ++
Pseudo-obstruction intestinale chronique (POIC) Signes occlusifs
Signes de malabsorption
Manométrie, temps de transit et examens d’imagerie normaux

 

2) Orientation diagnostique 1

A) Clinique

Facteurs orientant vers une cause fonctionnelle
– Modalités de défécation : gêne mécanique (douleur anale, hypotonie pariétale), installation inadaptée, accès difficile aux toilettes, attitude de rétention à l’école
– Régime alimentaire : lait de mère (faible volume résiduel), mauvaise préparation d’un lait artificiel (trop épais)
– Terrain : ATCD familiaux de constipation fonctionnelle, médicaments (morphiniques), handicap, contexte psychosocial…
– L’encoprésie est en faveur d’une cause fonctionnelle et non organique !

Facteurs orientant vers une cause organique
– Constipation à début néo-natal
– Retard à l’émission méconiale > 48h
– Signes de gravité : météorisme, épisodes sub-occlusifs avec vomissements, cassure staturo-pondérale
– Echec du traitement symptomatique
– Pathologie connue : hypothyroïdie et mucoviscidose (dépistage néonat), autres (diabète, anomalie de la région sacro-périnéale…) 0

B) Paraclinique

Le diagnostic de constipation est toujours clinique. En cas de cause fonctionnelle, aucun examen complémentaire n’est nécessaire.

Bilan possible devant une constipation suspecte d’être organique (non-systématique) 0
Recherche étiologique
– TSH, T4 (hypothyroïdie)
– Manométrie rectale et biopsies (Hirshprung)
– Rx rachis lombaire / échographie / IRM rachidienne (malformation)
Recherche de complications : ASP (degré de rétention stercorale)

C) Synthèse 0

Non-réalisée à ce jour

3) Traitement symptomatique 1

PEC étiologique +++ dans les constipations organiques (chirurgie d’une maladie de Hirschprung 1A, d’une malformation… 0)

RHD dans tous les cas : cf. adulte, avec quelques spécificités (WC adapté, plot sous les pieds, modalités de reconstitution du lait…)

Traitement médicamenteux : dans les formes chroniques ou sévères
– Evacuation de fécalome si nécessaire : Normacol enfant® après 3 ans ; PEG forte dose PO si refus de la voie anale
– Traitement de fond (prévention de la réaccumulation) : laxatifs osmotiques en 1ère intention, durée d’au moins 4-8 semaines puis réévaluation

PEC psychologique en cas de cause ou de retentissement psycho-social de la constipation

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

4 réponses à “Constipation de l’enfant”

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : HGE, Pédiatrie
Item(s) R2C (ECNi) : 283 (280)

Articles liés
Maladie de Hirschsprung
Fécalome
Encoprésie
Troubles de la statique pelvienne
Mégarectum
Anisme
Constipation

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie - 2021) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2014] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CDU-HGE - Constipation chez l’enfant et l’adulte (avec le traitement) (Réf. d’Hépato-gastro-entérologie - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
La constipation du jeune nourrisson (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)
Constipation sévère de l’enfant (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)

Recommandations
Constipation chez un enfant (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2018) [Payant] Résumé : Diététique d'abord, parfois du glycérol par voie rectale de manière ponctuelle, voire le lactulose ou un macrogol par voie orale
PEC de la constipation (RBP - SNFCP et autres, 2017. version courte)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

La constipation chez les nourrissons (Fiche Info Patient - Prescrire, 2020) [Payant] Résumé : Chez les nourrissons, la constipation est généralement un trouble sans gravité, à traiter le plus souvent sans médicament.
Constipation chez les enfants (Fiche Info Patient - Prescrire, 2020) [Payant] Résumé : Chez les enfants de plus de 2 ans, la constipation est généralement due à un changement d'alimentation, d'environnement, ou à des émotions. Elle se traite le plus souvent sans médicament.


Documents grand public

SNFGE (Site Web) Page grand public du site de la société nationale française de gastro-entérologie (société savante des maladies et cancers de l'appareil digestif)

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale