Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Distomatose hépato-biliare

Fasciolose, Grande douve du foie, Petite douve du foie

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 17/10/20.


Dernières mises à jour
Octobre 2020 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : ANOFEL - Distomatoses (Réf. de Parasito. et mycologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2016]

1) Généralités 1

Déf : zoonose due à un trématode : Fasciola hepatica, encore appelée grande douve du foie (voir classification des parasites).

On distingue d'autres distomatoses hépato-biliaires dues à des douves de la famille des Opisthorchidés
- Opisthorchis viverrini 
- Opithorchis. felineus 
- Clonorchis sinensis 

Physiopathologie 
La fasciolose évolue en deux phases : 
- phase d'invasion : correspond à la migration trans-hépatique des douves). Des lésions inflammatoires avec présence de polynucléaires éosinophiles apparaissant dans le parenchyme hépatique le long de leur trajet, entraînant une hépatite toxi-infectieuse éventuellement associée à des signes allergiques. 
- phase d'état (3 mois après la contamination) correspondant à la présence des vers adultes dans les voies biliaires intra et/ou extra-hépatiques : la cuticule épineuse des douves provoque un œdème, une réaction inflammatoire et une hyperplasie réactionnelle de l'épithélium des voies biliaires qui associés à l'obstruction liée au parasite fixé, contribuent à des manifestations de type angiocholite ou pseudo-lithiase.

Épidémiologie
> Fasciolose 
Données épidémiologiques 
 . petites épidémiologiques ou collectives 
 . zoonose autrefois fréquente en France, devient rare (modification des habitudes alimentaire : moins de consommation de cresson sauvage par exemple). Des cas importés sont observés en France. 
 . zoonose cosmopolite présence dans toutes les régions d'élevage 
 . pays à forte prévalence : Egypte, Iran, Argentine et les pays andins. 

Mode de contamination 
- consommation de cresson sauvage cru ramassé dans des près ou en aval de prés humides où paissent des moutons, des vaches, ou d'autres herbivores 
- autres végétaux incriminés (mâche, pissenlits, ...) 
- contamination souvent saisonnière débutant à la fin de l'été ou en automne
- été pluvieux (favorable à la limnée) = augmentation du risque de contamination 

> Opisthorchiases et clonorchiase
Répartition géographique 
 . Ces douves sont très fréquentes en Extrême orient (Chine, Laos, Thaïlande, Myanmar) : habitudes alimentaires des populations locales 
 . Elles sont observées en France chez les réfugiés ou voyageurs en provenance de ces pays. 

Mode de contamination : ingestion crus, séchés ou peu cuits de poissons d'eau douce infestés.

Parasitologie 
> Fasciolose 
Agent pathogène
- Fasciola hepatica = grande douve du foie 
- ver plat hermaphrodite 
 . forme de petite feuille 
 . dimensions : 2-3 cm de long sur 1 cm dans sa plus grande largeur
 . possède à son extrémité antérieure deux ventouses qui lui permettent d'adhérer à l'épithélium des voies biliaires 
 . longévité :  3-5 ans environ 

Cycle évolutif
- Le ver adulte parasite les voies biliaires intra et extra hépatiques de l'hôte définitif (nombreux mammifères surtout le mouton et le bœuf) 
- Il y pond des œufs operculés qui sont émis dans les selles
- Dans l'eau douce, ces œufs s'embryonnennt en 3 semaines et libèrent un embryon cilié : le miracidium. 
- Ce dernier nage à la rencontre de l'hôte intermédiaire, mollusque d'eau douce : la limnée (Galba truncatula).
- La limnée vit le long des cours d'eau et des rigoles de drainage des prés. Son infestation survient principalement en début d'été. 
- Dans la limnée, le miracidium se transforme et se multiplie par centaines (phénomène de polyembryonie). Plusieurs centaines de nouvelles formes larvaires ou cercaires s'en échappent après quelques semaines (fin d'été, début d'automne) 
- Le cercaire pourvue d'une queue, nage dans l'eau, se fixe sur une plante semi-aquatique bordant les cours d'eau et forme la métacercaire enkystée (larve entourée d'une épaisse enveloppe : forme résistante et infestante du parasite)
- L'hôte définitif se contamine en ingérant des végétaux sur lesquels sont fixées les métacercaires. La larve libérée de sa coque par l'action des sucs digestifs se transforme en une jeune douvule immature qui entreprend une migration vers le foie en traversant la paroi intestinale puis en se déplaçant à travers le péritoine vers la capsule de Glisson qu'elle perfore. Elle traverse ensuite le parenchyme hépatique en y créant des lésions avant de se focaliser dans les voies biliaires où elle devient adulte 3 mois après la contamination. 

> Opisthorchiases et clonorchiase
Agent pathogène : petites douves (1 cm)

Cycle évolutif
- Les œufs sont éliminés avec les selles
- Le miracidium est libéré au contact de l'eau douce 0
- Le Bythiria (mollusque d'eau douce) ingère le miracidium. Il se produit à son niveau la reproduction asexuée 0
- Les cercaires pénètrent les poissons par voie transcutanée 0 et s'enkystent dans les muscles ou sous les écailles de ceux-ci (Cyprinidae : poisson rouge, tanche, carpe, gardon)
- Après la contamination de l'hôte définitif (Homme, félidés sauvage, civette), les douvules sont libérées dans l'intestin, remontent par le cholédoques et s'installent dans les canaux biliaires. 
- Ils deviennent adultes 1 mois après la contamination 0

2) Diagnostic 

Clinique Paraclinique
Asymptomatique 
Phase d'invasion 
Phase d'état
Sérologie 
Examen parasitologique des selles 

A ) Clinique

Forme typique (de la fasciolose) 

Incubation
: 1-4 semaines 

Phase d'invasion
- Troubles digestifs aspécifiques 
- Asthénie, myalgies 
- Tableau d'hépatite toxi-infectieuse 
 . ± sévère 
 . fièvre, altération de l'état général (asthénie, amaigrissement)
 . douleurs de l'hypocondre droit 
 . hépatomégalie sensible 
 . ± ictère 
- Manifestations allergiques 
 . urticaire 
 . dermographisme 
 . prurit 
 . plus rarement des signes respiratoires 

Phase d'état 
- Poussées d'ictère rétentionnel 
- crises de colique hépatique 
- accès d'angiocholite 
- cholécystite 

Note : parfois la phase d'invasion est silencieuse et la phase d'état semble inaugurale. 

Autres formes 
- Nombreux cas asymptomatiques 
- formes frustres 
 . limitées à une asthénie 
 . limitées à des troubles dyspeptiques 
 . purement fébriles etc.

B ) Paraclinique

  • Fasciolose

Phase d'invasion 
Sérologie : mise en évidence d'anticorps spécifiques (élevés à cette phase)

Hémogramme : hyperleucocytose (15-25 G/L) Note 1Il est noté 15000-25000 giga/litre dans le référentiel avec hyperéosinophilie élevée (souvent > 50%)

Syndrome inflammatoire biologique et augmentation des transaminases : inconstants 

Phase d'état 
Examen parasitologique des selles : mise en évidence des œufs dans les selles

Sérologie : encore positive (peut se négativer dans les distomatoses très anciennes)

Hémogramme : hyperéosinophilie modérée 

Echographie/scanner hépatique : douves visualisées dans les voies biliaires 

  • Opisthorchiases et clonorchiase

Examen parasitologique des selles : mise en évidence de très nombreux œufs 

C ) Diagnostic différentiel

Devant la forme typique : lithiase biliaire 

Devant les formes frustres 
- cancer du foie
- abcès du foie 

3) Evolution 1

En absence de traitement, les symptômes de la phase d'invasion disparaissent en 2-3 mois pour faire place aux complications mécaniques et inflammatoires (constituent la phase d'état). 

4) PEC 1

A ) Traitement

  • Fasciolose

- Triclabendazole (Egaten ®) = seul médicament disponible 
- Posologie : 10mg/kg en prise unique au cours d'un repas 
- Le renouvellement de la cure peut s'avérer nécessaire 
- Effets indésirables 
 . douleurs abdominales (antispasmodiques)
 . signes allergiques (antihistaminiques) 

  • Opisthorchiases et clonorchiase

Praziquantel (Biltricide ®) 75 mg/kg/jour en 2-3 prises pendant 2 jours.

B ) Suivi

Guérison si 
- disparition des signes cliniques 
- normalisation rapide de l'éosinophilie
Note : la sérologie reste positive de nombreux mois

C) Prévention 

- Prévention individuelle : éviction du cresson sauvage en salade du régime alimentaire (lavage insuffisant pour éliminer les métacercaires)
- Prévention collective
 . surveillance sanitaire réglementaire des cressonnières industrielles par le ministère de l'agriculture, maintenue en dépit des directives européennes
 . éducation sanitaire de la population signalant les dangers à consommer du cresson sauvage 

 

0 commentaires

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires.Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement.N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)

     

Mes Fiches Personnelles de l’article
(connection nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : HGE, Infectieux
Item(s) ECNi : item 170, item 171

Articles liés
Distomatose intestinale
Distomatose pulmonaire
Pathologies liées aux voyages

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

Fiches
ECN Pilly 2020 - Pathologie infectieuse chez les migrants adultes et enfants (Réf. d’Infectiologie - 2019)
ECN Pilly 2020 - Voyage en pays tropical de l’adulte et de l’enfant : conseils avant le départ, pathologies du retour : fièvre, diarrhée, manifestations cutanées (Réf. d’Infectiologie - 2019)
• ANOFEL - Distomatoses (Réf. de Parasito. et mycologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2016]

Recommandations
(Section vide)

Publi. scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

SNFGE (Site Web) Page grand public du site de la société nationale française de gastro-entérologie (société savante des maladies et cancers de l'appareil digestif)
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

    Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

    Problème*
    Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

    Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

    Vos coordonnées
    Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


    Un doc. est absent ?
    Vous ne trouvez pas l’info ?

    Dites le-nous !
    et

    Search
    Localisation du mot-clé
    Titre
    Contenu (corps de texte)
    Type de contenu
    Articles
    Pages (item, matière)
    Filtres par catégories
    *Plan de fiche
    Autre
    MGS
    OD
    Matière
    Anatomie
    Cardiologie
    Dermatologie
    Endocrinologie
    Génétique
    Gériatrie
    Gynéco-obstétrique
    Hématologie
    HGE
    Immunologie
    Infectieux
    Médecine Interne
    Néphrologie
    Neurologie
    Nutrition - Sport
    Oncologie
    Ophtalmologie
    ORL - CMF - Stomato
    Orthopédie
    Pédiatrie
    Pneumologie
    Psychiatrie
    Rhumatologie
    Santé Publique
    Thérapeutique
    Urgences
    Urologie
    Vascu