Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Gale humaine

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 30/07/21.

Dernières mises à jour
- Juillet 2021 : mise à jour du Pilly et ajout de l'ANOFEL - ajout de la parasitologie et de l'épidémiologie, modification de la forme, autres modifications (Beriel)
- Avril 2019
: Relecture + mise à jour avec le référentiel des enseignants de Dermatologie CEDEF 7e édition 2017 (Beriel)
- Novembre 2014 : création de la fiche (Thomas)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEDEF - Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (Réf. de Dermatologie - 2017)
1B : Pilly Etudiant - Gale et pédiculose (Réf. d’Infectiologie - 2021)
1C :  ANOFEL - Gale ou Scabiose (Réf. de Parasito. et mycologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2016]

1) Généralité 1C 

Déf : Parasitose cutanée cosmopolite liée à la contamination de la peau par un acarien : Sarcoptes scabiei  variété hominis.

Physiopathologie 
- Réaction œdémateuse locale dues aux galeries creusées par la femelle (d'où les vésicules perlées)
- Le prurit est essentiellement dû à une réaction immunologique de l’organisme envers le Sarcoptes scabiei (œufs et ses déchets) par hypersensibilité de type IV. C’est pourquoi il apparaît au bout de 3 semaines à 1 mois après la primo-infection et seulement 1-3 jours  lors d'une ré-infestation
- Charge parasitaire = 10 - 20 femelles/individu pour la gale commune (plusieurs milliers pour la gale profuse 1A )

Epidémiologie 
- Maladie endo-épidermique mondiale en recrudescence 1B
- 300 millions de cas dans le monde à tout moment
- Incidence en augmentation en France : 3 cas pour 1000 habitants 

Mode de contamination1A
– Interhumaine directe par des contacts intimes et prolongés : cadre familial ; couple (gale = IST)
– Indirecte  par les vêtements ou literie (uniquement dans les formes profuses ou hyperkératosiques) Note TEST 1Le Sarcopte reste infestant 24-48heures en dehors de l’hôte..
N.B : La gale humaine peut survenir par épidémies dans les collectivités médicalisées et foyers de personnes âgées, dans les milieux sociaux défavorisés ou dans une population aux moyens de défenses amoindris.

Parasitologie 
- Espèce : Sarcoptes scabiei var. hominis 
- Aspect : forme globuleuse, tégument plissé, couleur brune à grisâtre 
- Taille : 200 - 350 μm (femme un peu plus grande que le mâle)
- Locomotion : 4 paires de pattes très courtes (2 paires antérieures se terminant par de ventouses et 2 paires postérieures se terminant par des soies)

Particularités de l'agent pathogène 1A  
- Bonne mobilité pour des températures de 25-30°C 
- Se déplace facilement sur la surface de la peau (plusieurs cm/heure)
- Tué très rapidement à partir de 55°C 
- Immobile à < 20°C 
- Meurt en 12-24h

Cycle parasitaire (10-15 jours) 
- Accouplement des sarcoptes mâles et femelles sur la peau de l’hôte. Après fécondation, le mâle meurt et la femelle creuse un sillon dans la couche cornée de l’épiderme et pour y pondre ses œufs.
- Les œufs vont éclore après 3-4 jours et donnent des laves hexapodes qui gagnent la surface de la peau.
- Les larves deviennent subissent des mues successives pour devenir des nymphes, puis des adultes mâles ou femelles en 10-15 jours.
- > 90% des stades immatures n'atteignent pas le stade adulte (Faible charge parasitaire) 

 2) Diagnostic 1B

Clinique Paraclinique
notion de contage 
prurit caractéristique de topographie évocatrice
lésions cutanées spécifiques 
examen parasitologique (mise en évidence de l'acarien)
dermatoscopie : aspect de «deltaplane»

A ) Clinique

  • Anamnèse

- Notion de contage
- Contexte collectif ou familial 
- Prurit à recrudescence vespérale avec topographies évocatrices = Interdigital, face antérieure des poignets, plis (creux axillaires, ombilic), OGE chez l'homme, face interne des cuisses, fesses, mamelons
Rq : Le visage, le cuir chevelu et le dos sont presque toujours épargnés dans la forme commune 0

  • Examen physique

Forme commune
Lésions spécifiques 
- Sillons scabieux :  lésions sinueuses de quelques mm de long en zones de prurit (± discrète surélévation à l'extrémité) 
- Vésicules perlées (espaces interdigitaux 1A)
- Nodules scabieux. Ce sont des papulo-nodules rouges ou violacés, prurigineux, parfois excoriés 1A (réaction immuno-allergique 0). Topo préférentielle : zones génitales de l'homme 

Lésions non spécifiques : lésion de grattage dans les zones prurigineuses

Formes particulières 1A
Gale du nourrisson
- Atteinte vésiculo-pustuleuse palmoplantaire
- Nodule scabieux dans les creux axillaires
- Atteinte possible du visage.

Gale hyperkératosique = crouteuse = norvégienne
Terrain immunodéprimé
- Prurit modéré ou absent malgré des lésions diffuses (tout le corps y compris le visage, le cuir chevelu et les ongles)
- Lésions à type d’érythrodermie hyperkératosique
Rq : Très nombreux sarcoptes et très haute contagiosité.

Gale profuse
- Terrain : diagnostic tardif ; déficit immunitaire ; traitement inadaptés (corticothérapie locale ou générale) ; personnes âgées alitées ayant des troubles des fonctions supérieures.
- Lésions disséminées et inflammatoires profuses et étendu à type de lésions papuleuses ou vésiculeuses 0

Gale des gens propres 0 : pauci-lésionnelle. Le prurit est souvent le seul symptôme

B ) Paraclinique

Souvent non nécessaire ! 

Examen parasitologique 
- Observation du parasite au dermatoscope 
- Diagnostic parasitologique direct par grattage des lésions cutanées (sensibilité insuffisante, mise en évidence difficile en dehors des formes profuses et hyperkératosiques 1A)
- Mise en évidence au dermatoscope de l'œuf ou de l'adulte femelle
N.B : La négativité n'exclut pas le diagnostic ! 0

C ) Diagnostic différentiel 1A

Autres parasitoses 
. Pédiculose corporelle et phtyriase
. Gale d’origine animale : prurit, avec des lésions excoriées mais sans les sillons caractéristiques de la gale humaine. Animaux d’élevage ou domestique

Dermatoses 1B :  dermatite de contact, dermatite atopique, prurigo

Autres 
- Prurit sine-materia et ses causes
- Prurit métabolique 
- Acarophobie 

3) Evolution 1A

A) Histoire naturelle

Evolution après traitement : Résolution du prurit en 15 jours (si absence d’eczéma associé). 0

Hypothèses en cas de persistance du prurit 15 jours après traitement
– Echec du traitement: mauvaise observance ou récontamination par environnement
– Eczéma ou dermite irritative secondaire au ttt scabicide irritant
– Prurit psychogène : acarophobie
– Autre cause de prurit

B) Complications 

- Nodules post-scabieux, prurigineux, pouvant persister plusieurs mois.
- Surinfection = impétiginisation et ses complications
- Eczematisation

4) PEC 

A ) Bilan 1B

- Bilan IST
- Recherche de cas dans l'entourage

B ) Traitement 1A

  • Moyens (Scabicides oraux et topiques)

Principe actif Modalité d'application Temps d'application et conditions particulières CI
Ivermectine (Stromectol ®) 
Traitement de 1ère intention en absence de CI
200 μg/kg per os en prise unique à renouveler 7- 14 jours plus tard Note TEST 27 jours uniquement d'après le Pilly. (à cause du cycle du parasite)    Enfant < 2ans ou < 15kg
Benzoate de benzyle 10%(Ascabiol ®) 2 applications à 8 jours du cuir chevelu aux orteils (éviter le visage 1B)
A renouveler 2 jours ou 7 jours plus tard 1B
Laisser 24 heures chez l'adulte
Chez l'enfant entre 1 mois et 2 ans, laisser 6 - 12 heures
Après 2 ans, laisser 24 heures
Nourrisson 
Femme allaitante
Perméthrine crème à 5% Note TEST 3Non mentionnée dans le Pilly 2021 2 applications à 7 jours, du cou aux orteils, dès 2 mois.  Laisser 8- 12 heures 
Entre 2 mois - 1 an : 3,75 gr (1/8 tube)
1- 5 ans : 7,5 gr (1/4 tube)
6 - 12 ans : 15 g (1/2 tube)
> 12 ans : 30 g (1 tube)
Age < 2 mois
Femme allaitante
  • Indications

Au niveau de l'environnement
- Laver les vêtements, draps, serviettes, au delà de 60° en machine (cycle long) 1B avec si possible sèche linge et repassage.
- En absence de lavage, enfermer le linge dans un sac en plastique pendant ≥ 72 heures à température ambiante (le sarcopte dépend de l'hôte pour vivre) 1B 
- Pas de désinfection de l'environnement
- Décontamination des lieux de vie à envisager en cas de gale profuse.

Au niveau de la collectivité 
- Stratégie de prise en charge en concertation avec les autorités sanitaires
- Traiter au minimum toutes les personnes en contact et au maximum toutes les personnes vivant, travaillant ou visitant l'institution (traitement per os)
- Prévenir les familles en présence du patient ou avec son accord.
- Enfants : Eviction jusqu'à 3 jours après le traitement (gale commune) et jusqu'à négativation de l'examen parasitologique pour les gales profuses et hyperkératosiques.

Traitement symptomatique 0 : emollient, anti-histaminique

=> CAT en pratique

Gale commune 
– Traitement topique OU oral
– Traitement simultané des sujets contacts (traitement oral)
– Décontamination de la literie et des vêtements
– Eviction scolaire de 72h 0

Gales profuses et hyperkératosiques 
– Isoler le malade idéalement en hospitalisation
– Traitement topique ET oral
– Traitement simultané des sujets contacts et des personnes vivant ou travaillant dans l’institution : avoir une définition large des sujets contacts (traitement oral)
– Décontamination de la literie, des vêtements et de l’environnement
– Prescrire une antibiothérapie en cas d’impétignisation

Traiter à nouveau 
– Sujet ayant des signes cliniques spécifiques et/ou un examen parasitologique positif 8 à 15 jours après le traitement
– certaines gales profuses

1 Commentaire

  1. MedG

    D’après le Pilly (infectieux) : répétition systématique de l’ivermectine ou de l’ascabiol à 7j d’intervalle.
    Le nouveau référentiel CEDEF 2014 (non en ligne) le confirme : répétition systématique à J10 car les produits ne sont pas assez efficaces sur les oeufs

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte 'Inactif', les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Dermatologie, Infectieux
Item(s) R2C (ECNi) : 171 (167)

Articles liés
Pédiculose corporelle
Pédiculose du cuir chevelu
Phtiriasis

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Pilly Etudiant - Gale et pédiculose (Réf. d’Infectiologie - 2021)
• ANOFEL - Ectoparasitoses : Poux, puces, punaises et tiques (Réf. de Parasito. et mycologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2016]
• ANOFEL - Gale ou Scabiose (Réf. de Parasito. et mycologie - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2016]
Gale (Fiche de synthèse - Dermatoclic, 2018)
CEDEF - Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose (Réf. de Dermatologie - 2017)
Gale (Fiche de synthèse - Thérapeutique dermatologique, 2005)

Recommandations
Gale (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2019) [Payant] Résumé : Le parasite de la gale est à éliminer par application de perméthrine à 5 % sur tout le corps ou par l’ivermectine orale. Penser aussi à soulager le prurit et à prévenir la transmission à l'entourage.

Publications scientifiques
• Rosumeck et al. "L’ivermectine et la perméthrine pour le traitement de la gale" (Cochrane, 2018) Conclusions des auteurs: Nous avons constaté que pour l’essentiel, il n’y avait aucune différence détectée entre l’efficacité de la perméthrine et celle de l’ivermectine topique ou systémique. Dans l’ensemble, quelques effets indésirables légers ont été signalés. Notre confiance en l’estimation de l’effet était essentiellement faible à modérée. Un mauvais compte-rendu des résultats est une limitation majeure.


Outils de consultation

Agir contre la gale (Fiche Info Patient - Prescrire, 2021) [Payant] Résumé : Une prise en charge efficace détruit le parasite et limite le risque de transmission.


Documents grand public

Gale (Vidéo explicative WhyDoc)
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies
Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur1000 guides cliniques pour MG,
par le Collège de la Médecine Générale

Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu
M

Navigation