Infection nosocomiale – Définitions et prévention

!  Fiche non-relue par un tiers !

InfectieuxSanté Publique
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 4

Dernières mises à jour
Juillet 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : ECN Pilly 2018 – item 4 (référentiel des enseignants d’infectiologie)

1) Généralité 1A

Définitions
Infection associée aux soins (IAS) : apparition au cours ou au décours d’une PEC, d’une infection qui n’était ni présente ni en incubation en début de PEC

Infection nosocomiale (IN) : IAS apparue ≥ 48h après le début de PEC (délai à adapter selon la durée d’incubation de la maladie) ; jusqu’à 30 jours pour une infection du site opératoire (ISO), 1 an en cas de mise en place d’un matériel étranger

Asepsie : ensemble des mesures propres à empêcher tout apport d’agents infectieux au niveau des surfaces inertes ou biologiques.

Détersion : élimination des salissures adhérant à un tissu vivant ou à une surface inerte.

Antisepsie : opération au résultat momentané permettant d’éliminer les agents infectieux qui souillent un tissu vivant.

Désinfection : opération au résultat momentané permettant d’éliminer les agents infectieux qui souillent un tissu inerte.

Stérilisation : opération visant à détruire tous les micro-organismes d’un objet de façon durable sur un milieu inerte.

Microbiologie
– BGN 60 %, cocci gram + 30 %, importance croissante des infections mycologiques
– E. Coli, S. Aureus, P. Aeruginosa +++
– Bactéries multi-résistantes (BMR) en augmentation : EBLSE, SARM
– Bactéries hautement résistantes (BHRe) : entérobactéries productrices de carbapénémases, enterococcus résistant à la vancomycine

Epidémio : 7,5 % des patients hospitalisés en CHU / CH ont une infection nosocomiale

Les principaux types d’infection nosocomiale font l’objet d’une fiche spécifique
– Infection urinaire (IU, 30%)
– Pneumonie (17%)
– Infection du site opératoire (ISO, 14%)
– Infections liées au cathéter (10%)

2) Règles générales d’hygiène 1A

> Généralités et règles d’utilisation des antiseptiques

De manière générale
– Les 2 classes ayant le spectre d’activité le plus large (notamment virucide) sont les dérivés chlorés (ex : chlorhexidine) et iodés (ex : polyvidone iodée = Bétadine ®).
– Il est recommandé de choisir des produits de la même gamme pour un même patient (éviter les mélanges simultanés ou successifs de produits de nature différente)
– Pas d’antiseptique alcoolique chez le nouveau-né !

Règles supplémentaires selon le type de peau
– Peau saine : détersion systématique par produit de lavage (moussant = scrub) avant l’antisepsie (dermique)
– Peau lésée (plaie) : bain de chlohexidine diluée dans l’eau
– Muqueuse : CI à la chlorhexidine ; la polyvidone iodée est utilisable (conditionnement spécifique pour usage gynéco / ORL)

> Précautions d’hygiène standard

Précaution standard
Friction hydro-alcoolique des mains Avant de toucher un patient
Après avoir touché le patient
Après avoir été en contact avec l’environnement du patient
Avant un geste aseptique
Après le retrait des gants entre 2 activités
Port de gants Risque de contact avec du sang ou tout autre produit d’origine humaine, les muqueuses ou la peau lésée du patient
Changement entre 2 patients / 2 activités
Protection de la tenue Tablier plastique à usage unique lors des soins mouillants ou exposant à des projections
Surblouse à manches longues et imperméables à usage unique en cas d’exposition majeure aux liquides biologiques
Lunettes, masque Soignants et visiteurs : risque de projection ou d’aérosolisation de sang ou tout autre produit d’origine humaine lors des soins ou manipulations ; toux supposée d’origine infectieuse
Patients : masque à l’admission ou pour toute sortie de chambre s’il existe une toux supposée infectieuse
Matériel souillé Matériel piquant / tranchant à usage unique : ne pas recapuchonner les aiguilles, ne pas les désadapter à la main, déposer immédiatement après usage ce matériel dans un conteneur adapté, situé au plus près du soin et dont le niveau maximal de remplissage est vérifié.
Matériel réutilisable : vérifier que le procédé d’entretien (stérilisation, désinfection) a été réalisé avant réutilisation
Surface souillées Nettoyer et désinfecter toutes les surfaces souillées par des projections ou aérosolisation de sang ou de tout autre produit d’origine humaine
Transport de prélèvements biologiques, de linge et de matériels souillés Transport dans un emballage étanche
Contact avec du sang ou liquide biologique Cf. Exposition aux liquides biologiques – item 362

> Précautions d’hygiène complémentaires

Précautions « Air » « Gouttelettes » « Contact »
Chambre individuelle OUI si possible en dépression OUI OUI (ou regroupement géographique des patients avec même infection)
Masque FFP2 (« masque canard ») avant l’entrée dans la chambre Masque chirurgical dès l’entrée dans la chambre Cf. précautions standard
Protection de la tenue Cf. précautions standard Cf. précautions standard Tablier plastique à usage unique lors des soins directs

Indication

Exemples

Particules infectantes < 5 µm restant en suspension dans l’air

Tuberculose, rougeole, varicelle

Particules infectantes > 5 µm ne restant pas en suspension dans l’air

Grippe, méningocoque, coqueluche, mycoplasme, rubéole, oreillons, parvovirus B19, VRS

Contamination des surfaces

Toutes les BMR, varicelle, C. difficile, entérovirus, VRS, gale, pédiculose

Note : précautions contact spécifiques
– Pour C. Difficile et les ectoparasitoses de type gale : la friction hydro-alcoolique doit être précédée d’un lavage de mains au savon doux
– Pour C. Difficile, les détergents désinfectants classiques (inefficaces) sont remplacés par de l’eau de javel

> Isolement protecteur
– Mesure de protection des patients immunodéprimés (neutropénie prolongée)
– Réglementation de la circulation des personnes, protections lors des soins, matériels et alimentation de qualité microbiologique adaptée, organisation architecturale (chambres avec sas ± traitement de l’air, de l’eau)




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.