Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Invagination intestinale aiguë

IIA

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 16/05/17.
Dernières mises à jour
Mars 2018 : relecture avec la 7e édition du réf de pédiatrie, modifications concernant les étiologies et les indications au traitement chirurgical (Vincent)
Mai 2017 : création de la fiche (Vincent)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNPU 7e édition 2017 – Douleurs abdominopelviennes et lombaires (référentiel des enseignants de pédiatrie – non disponible en ligne, lien vers l’édition 2014)
1B : CNUMU 1ère édition 2015 – item 349 (référentiel des enseignants de médecine d’urgence – indisponible en ligne)

1) Généralité 1A

Déf : l’invagination intestinale aiguë (IIA) correspond à la pénétration en doigt de gant (boudin d’invagination) d’un segment intestinal dans le segment sous-jacent

Etiologies
– IIA primitive +++
– IIA secondaire : causes locales (diverticule de Meckel, duplication digestive, lymphome, polype grêlique dans le cadre d’un sd de Peutz-Jeghers 1B), causes générales (purpura rhumatoïde, mucoviscidose, vaccin à rotavirus, chimiothérapie)

Physiopathologie / épidémiologie des formes primitives :
– Prédominance masculine 1A
– Age : classiquement entre 6 mois et  5 ans, incidence maximale avant 2 ans 1B (pic à 9 mois 1A)
– Les IIA primitives sont liées à une adénolymphite (hyperplasie lymphoïde / hypertrophie des plaques de Peyer), typiquement dans un contexte d’infection virale ou ORL à recrudescence hivernale.

Note 0 : chez l’adulte, l’IIA est rare et révèle presque toujours une affection tumorale de l’intestin et du mésentère

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Triade DA paroxystique ; vomissement/refus alimentaire ± rectorragies Echo : bouton d’invagination

A ) Clinique

  • Anamnèse

Signes fonctionnels
– Notion de crises de douleurs abdominales paroxystiques entrecoupées de périodes d’accalmie
– Vomissements alimentaires puis bilieux, refus du biberon
– Rectorragies tardives en cas de nécrose intestinale
– Forme neurologique : hypotonie (parfois isolée) lors des crises

  • Examen physique

– Palpation : FID « déshabitée » 0
– TR : recherche de sang extériorisé
– ± palpation du boudin d’invagination (masse mobile) à la palpation abdo ou au TR

B ) Paraclinique

L’ASP n’est pas indispensable (il peut être normal ou montrer des signes d’occlusion, une pneumopéritoine en cas de perforation).

L’écho abdo fait habituellement le diagnostic : aspect du boudin en cocarde (transversal) ou en sandwich (longitudinal)

± lavement opaque en cas de doûte échographique : arrêt de progression sur une zone en cocarde (de face), ou en « pince de crabe » (de profil)

C ) Diagnostic différentiel 0

Différentiels d’un syndrome occlusif de l’enfant ou d’une hypotonie selon la présentation.

3) Evolution 1B

– Les formes iléo-iléales sont presque toujours régressives spontanément quand elles sont primitives.
– « Les formes iléo-iléales secondaires ne régressent jamais spontanément et nécessitent donc toujours une intervention chirurgicale » 1B.
– Les pédiatres limitent cette assertion  aux causes locales d’IIA iléo-iléale secondaire (par opposition aux causes générales dont l’évolution est fréquemment favorable sans traitement) 1A.
– Les formes iléo-caecales non-compliquées sont le plus souvent accessibles à la réduction par lavement (voir partie 4) 1A, 1B
– L’IIA peut se compliquer de syndrome occlusif, de péritonite ou de perforation d’organe dans les formes graves.

4) PEC 1A

A ) Bilan

bilan
! Toute IIA après 2 ans doit faire rechercher une cause sous-jacente !

Devant une suspicion d’IAA, l’examen clé est l’échographie qui porte le plus souvent le diagnostic, et recherche des complications (épanchement, étude des flux artériels et veineux)

En cas de doûte et/ou de forme iléo-caecale non-compliquée, le lavement opaque baryté ou gazeux est l’examen à réaliser en urgence

 

B ) Traitement

Hospitalisation, mise à jeun 

Réduction par lavement thérapeutique (traitement par pression) :
– Indication : IIA iléo-caecale non-compliquée
– Critères d’efficacité : opacification complète jusqu’aux dernières anses, régression de la douleur, absence de réinvagination (10% d’échec)

Réduction chirurgicale
– Indications : IIA iléo-caecale compliquée (choc, abdomen chirurgical, pneumopéritoine), échec du lavement thérapeutique, récidives multiples, IIA iléo-iléale secondaire à une cause locale 1A (ou toute IIA iléo-iléale secondaire 1B)
– Expression manuelle du boudin (sans traction excessive) + appendicectomie de principe
– ± résection intestinale en cas d’échec / de nécrose apparente

Abstention thérapeutique en cas d’IIA iléo-iléale secondaire à une cause générale 1A, ou de forme iléo-iléale primitive 1B

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : HGE, Pédiatrie, Urgences
Item(s) R2C (ECNi) : 269 (267)

Articles liés
Encéphalopathie hépatique
Douleur pelvienne aiguë chez la femme
Douleur abdominale et lombaire de la femme enceinte
Douleur abdominale et lombaire
Douleur abdominale et lombaire de l’enfant
Colique du nourrisson

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CNUMU-APNET 4e édition (Réf. de Médecine d´urgence - 2022) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2020]
CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie - 2021) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2014] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CERF-CNEBMN (Réf. d’Imagerie médicale – Radiologie – Médecine nucléaire - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
CDU-HGE - Douleurs abdominales et lombaires aiguës chez l’enfant et chez l’adulte (Réf. d’Hépato-gastro-entérologie - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

SNFGE (Site Web) Page grand public du site de la société nationale française de gastro-entérologie (société savante des maladies et cancers de l'appareil digestif)
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale