Mononucléose infectieuse

Hémato – Infectieux
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 213


Dernières mises à jour
– Mars 2019 : Relecture + Mise à jour avec les référentiels d’hématologie ( SFH 3è édition 2018) et d’infectiologie (ECN Pilly 2018) (Beriel)
Novembre 2012 : création de la fiche (Thomas)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : SFH 3è édition 2018 – item 213 (référentiel des enseignants d’hématologie, version 2010 disponible en ligne)
1B : ECN Pilly 2018 – item 213 (référentiel des enseignants d’infectiologie)


1) Généralités 1A

Déf : Primo-infection par le virus d’Epstein Barr (EBV).

Transmission : salivaire par contact

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
syndrome pseudo grippal , angine, ADP cervicales MNI-test ± sérologie EBV

A ) Clinique

Anamnèse

Terrain : adolescent ou adulte jeune ( enfants ++ dans les pays en voie de développement)
Incubation 1B : 4 à 6 semaines

Examen physique 

Forme typique
– syndrome pseudo-grippal avec asthénie, myalgies ++
– ADP cervicales +/- SMG et HMG
– angine érythémateuse ou érythématopultacée épargnant la luette, de type ulcéro-nécrotique (parfois sévère) +/- purpura pétéchial du voile du palais
– exanthème (rash du visage ou éruption maculeuses) souvent déclenché par la prise d’ampicilline (mais pas systématiquement)

Forme sévère : avec complications

B ) Paraclinique

Bio (signes d’appel) : syndrome mononucléosique et cytolyse hépatique

MNI-test en première intention 1B

Séro : anticorps anti-VCA. Le diagnostic de primo-infection est affirmé si
– présence d’IgM
– ascension sur 2 prélèvements du taux d’IgG (avec absence d’anticorps anti-EBNA)

Réaction de PBD n’est plus réalisée

3) Evolution 1A

Histoire naturelle
– Guérison souvent spontanée en 4 – 6 semaines (forme habituelle).
– Asthénie et adénopathies persistantes.

Complications : Elles sont de survenue rare (aigues)
anémie hémolytique auto-immune (AHAI)
– thrombopénie auto-immune
– Pancytopénie modérée, rarement aplasie médullaire
– trouble neuro : neuropathie périphérique, syndrome de Guillain-Barré, méningite
– cytolyse hépatique sévère

4) PEC 1A

A ) Bilan

Bilan biologique : étude de la tolérance
– NFS
– bilan hépatique (une cytolyse minime est normale)

B ) Traitement

Aucun traitement n’est utile (et efficace) dans les formes bénignes !

– Une antibiothérapie est nécessaire est cas de surinfection oropharyngée
– En cas de complication, une PEC hospitalière avec corticothérapie est possible.




Une réflexion au sujet de « Mononucléose infectieuse »

  1. La place du MNI-test semble controversé :
    – en première intention dans le Pilly, avec une sensibilité et une spécificité assez bonne
    – non recommandé dans le référentiel de la SFH car trop de faux positif (séro EBV directement)

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.