Neuropathie diabétique : neuropathie autonome

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 7 août 2017.

Endocrino
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 245


Dernières mises à jour
Juillet 2017 : création de la fiche (Thomas)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1a : CEN 4e édition (référentiel des enseignants de neurologie, 2016)
1b : SFE 3e édition (référentiel des enseignants d’endocrinologie, 2015)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
3) Evolution
4) PEC


1) Généralite 1b

Déf 0 : La neuropathie diabétique est une atteinte des fibres nerveuses secondaire au diabète sucré. Elle se présente sous deux formes cliniques :
neuropathie périphérique sensitivo-motrice (cf fiche spécifique)
– neuropathie végétative (développée ci-dessous)

Epidémio : complication tardive du diabète par lésion du nerf vague et du système sympathique

2) Diagnostic 1b

Clinique Paraclinique
(selon atteinte)
± selon atteinte

A ) Clinique

On distingue différentes formes cliniques selon l’organe touché

Cardiaque : Peut être mise en évidence par des manoeuvres spécifiques
– tachycardie à 110/min, sans modification À l’effort. Rarement bradycardie
– allongement du QT
Remarque : C’est la cause de l’absence de douleur dans l’ischémie du diabétique !

Vasomotrice
– hypotension orthostatique sans accélération du pouls
– trouble de la microcirculation périphérique (hyperhémie, rougeur, oedème)

Dysrégulation de la sudation
– anhidrose des membres inférieure,
– parfois hyperhidrose des membres supérieures ou d’un territoire localisé

Gastroinstestinale
– gastroparésie : satiété rapide, vomissement alimentaire du repas de la veille, hypoglycémie paradoxale
– alternance diahrrée-constipation avec phase diarrhéique prolongée (surtout diabète type 1)
– rarement dysphagie ou incontinence fécale

Génito-urinaire
– dysfonction vésicale
– dysfonction érectile (un des premiers signes de neuropathie autonome)

B ) Paraclinique

Fibroscopie ± scintigraphie du bol alimentaire en cas de suspicion de gastroparésie

Echo post-mictionnelle + bilan uro-dynamique dans la dysfonction vésicale

3) Evolution 1b

Evolution lente et progressive. Peu d’amélioration même sous traitement

4) PEC 1b

Peu de traitement…

Traitement préventif : équilibre glycémique

Traitement symptomatique : hydratation des tissus cutanés si anhidrose




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.