Trouble du comportement alimentaire (TCA)

! Fiche non-relue par un tiers !

Psychiatrie – Nutrition
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 69

Dernières mises à jour
– Août 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNUP 2e édition 2016 – item 69 (référentiel de psychiatrie)

Définition : perturbation significative et durable de la prise alimentaire. Le caractère significatif correspond à un seuil variable selon le contexte culturel, l’intensité des perturbations et leur conséquences (médicales générales, souffrance psychique et conséquences sociales).

Physiopathologie : les conduites alimentaires sont le versant comportemental des mécanismes de régulation énergétique et nutritionnelle assurant l’homéostasie de l’organisme. Dans les TCA, ces conduites sont altérées par des facteurs physiologiques, psychologiques, comportementaux (en lien avec l’apprentissage) et environnementaux (impact culturel et social).

Le basculement vers le TCA serait une réponse à un stress psychique, initialement bénéfique, mais dont les mécanismes sont rapidement débordés et aboutissent à un comportement contraignant, permanent avec des effets néfastes voire létaux.

On distingue des facteurs
De vulnérabilité : terrain génétique, anomalies biologiques pré-existantes
Déclenchant : régimes alimentaires stricts, événements de vie majeurs, puberté et oestrogènes
D’entretien : déséquilibres biologiques, bénéfices relationnels, “bénéfices” psychologiques

  • Etiologies (DSM-5)
Etiologie Terrain / Anamnèse Clinique
Anorexie mentale (= anorexia nervosa) Terrain : femme de 15-25 ans
Régimes = mode d’entrée
Risque suicidaire +++
Triade anorexie – amaigrissement – aménorrhée
Restriction des apports, peur de prendre du poids alors qu’il est déjà faible, trouble de l’image du corps
Type restrictif / type accès hyperphagique-purgatif
Stratégies de contrôle du poids
Boulimie (= bulimia nervosa) Terrain : fille 10-20 ans, bonne situation sociale
Régimes = mode d’entrée
Risque suicidaire ++
Au moins 1 accès hyperphagique par semaine durant >= 3 mois, liés à un trouble de l’image du corps
Comportements compensatoires récurrents
Accès hyperphagique (= hyperphagie boulimique = binge-eating disorder) Terrain : obésité +++
Régimes secondaires
Risque suicidaire faible
Au moins 1 accès hyperphagique par semaine durant >= 3 mois
Pas de comportements compensatoires récurrents
Pica Jeune enfant présentant une carence martiale ou en zinc, trouble de l’attachement ou neurodéveloppemental sévère Ingestion répétée de substances non-nutritives durant >= 1 mois (plâtre, plomb, sable…)
Mérycisme Enfant de 3 mois à 1 ans ++
Rarement adultes
Régurgitations répétées durant >= 1 mois
Restriction ou évitement de l’ingestion d’aliments ? Evitement fondé sur les caractéristiques sensorielles de la nourriture (dégoût)
Incapacité persistante à atteindre les besoins vitaux, sans trouble de l’image du corps
Autres : troubles non-spécifiques



Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.