Gale humaine

Dermato Infectieux
Fiche réalisée selon le plan MGS


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire


1) Généralité 1 

Déf : Parasitose cutanée cosmopolite liée à la colonisation de la couche cornée de l’épiderme par un acarien : Sarcoptes scabiei.

Physiopathologie
– Cycle du parasite (20 jours) : Accouplement des sarcoptes mâles et femelles sur la peau de l’hôte. Après fécondation, le mâle meurt et la femelle creuse un sillon dans la couche cornée de l’épiderme et pour y pondre ses œufs. Les œufs vont éclore après 3-4 jours.
– Le prurit est essentiellement dû à une réaction immunologique de l’organisme envers le Sarcoptes scabiei (œufs et ses déchets) par hypersensibilité de type IV. C’est pourquoi il apparaît au bout de 3 semaines à 1 mois après la primo-infection et seulement 1-3 jours 0  lors d’une réinfestation.
– Charge en parasite : de 10 femelles pour la gale commune à plusieurs millier pour la gale profuse.

Mode de contamination
> Interhumaire par contact direct prolongé notamment les rapports sexuels (gale = IST)
> Indirecte  par les vêtements ou literie (uniquement dans les formes profuses ou hyperkératosiques)

 2) Diagnostic 1 

CliniqueParaclinique
Prurit avec topo spécifique
Lésion spécifique
Contage - prurit familiale
-

A ) Clinique

  • Forme commune

Anamnèse :
– notion de contage
– Prurit à recrudescence vespérale avec topographies évocatrices = Interdigital, face antérieure des poignets, plis (creux axillaires, ombilic), OGE, fesses, mamelons.
Rq : Le visage, le cuir chevelu et le dos sont presque toujours épargnés dans la forme commune

Lésions spécifiques :
– Avec présence de sarcoptes : sillons (trajet de la femelle dans la couche cornée) et vésicules perlées (œufs). Topo préférentielle : mains – paume et interdigital – et face antérieure des poignets.
– Sans sarcopte : nodules scabieux (réaction immuno-allergique). Topo préférentielle : zones génitales de l’homme

Lésions non spécifiques :
– lésion de grattage dans les zones prurigineuses

  • Formes particulières

Gale du nourrisson : Atteinte vesiculo-pustuleuse palmo-plantaire, nodule scabieux dans les creux axillaires. Atteinte possible du visage.

Gale hyperkératosique = crouteuse = norvégienne :
– Terrain immunodéprimé
– Prurit modéré ou absent malgrée des lésions diffuses
– Lésions à type d’érythrodermie hyperkératosique avec possible atteinte visage
Rq : Très nombreux sarcoptes et très haute contagiosité.

Gale profuse :
Terrain immunodéprimé sévère
– Lésions disséminées et inflammatoires à type de lésions papuleuses ou vésiculeuses

Gale des gens propres : pauci-lésionnelle. Le prurit est souvent le seul symptome

B ) Paraclinique

Souvent non nécessaire !

En cas de doute, prélèvement parasitologique (après grattage d’un sillon et examen direct) permettant de visualiser le sarcopte. Un examen négatif n’exclue pas le diagnostic.

C ) Différentiel

Autres parasitoses :
. Pédiculose corporelle et phtyriase
. Gale d’origine animale : prurit, avec des lésions excoriées mais sans les sillons caractéristiques de la gale humaine. Animaux d’élevage ou domestique
Prurit organique : pas de lésion spécifique
Dermatoses : eczéma, psoriasis (diagnostic différentiel avec gale norvégienne ++)

3) Evolution 1

Evolution après traitement : Résolution du prurit en 15 jours (si absence d’eczéma associé). 0

Hypothèses en cas de persistance du prurit 15 jours après traitement
– Echec du traitement: mauvaise observance ou récontamination par environnement
– Eczéma ou dermite irritative secondaire au ttt scabicide irritant
– Prurit psychogène : acarophobie
– Autre cause de prurit

Complications :
– Nodules post-scabieux, prurigineux, pouvant persister plusieurs mois.
– Surinfection = impétiginisation et ses complications
Eczematisation

4) PEC 

A ) Bilan 0

Bilan IST
– Recherche de cas dans l’entourage

B ) Traitement 1

Scabicide topique ou oral (à J0 et J10)

ScabicideModalité d'applicationCI
Benzoate de Benzyle
(ex : Ascabiol®)
1 application sur tout le corps (sauf visage), laisser agir 24h puis rincerA éviter chez la femme enceinte 2 et l'enfant < 2ans
Pyréthrine (ex : Spregal ®)1 application sur tout le corps (sauf visage), laisser agir 12h puis rincerAsthme
Enfant < 6mois
A éviter chez la femme enceinte 2
Ivermectine (ex : Stromectol®)1 prise orale à jeun (dose adaptée au poids : 200 μg/kg),
+/- à renouveler à J15
Enfant < 2 ans ou < 15kg

Désinfection de l’environnement (literie et vêtement utilisé dans les 8 derniers jours et lors du traitement) : lavage à 60° ou acaricide Apar 3h

Traitement symptomatique : emollient, anti-histaminique

=> CAT en pratique  0

Gale commune :
– Traitement topique OU oral, répété à J10
– Traitement simultané des sujets contacts (traitement oral)
– Décontamination de la literie et des vêtements
– Eviction scolaire de 72h

Gale norvegienne :
– Hospitalisation sauf si vie en institution
– Traitement topique ET oral, répété à J10
– Traitement simultané des sujets contacts et des personnes vivant ou travaillant dans l’institution (traitement oral)
– Décontamination de la literie, des vêtements et de l’environnement
– Isolement contact 72h

Situation particulière :
– Femme enceinte : ivermectine
– Enfant < 2 ans : Benzoate de benzyle pendant 12h seulement

haut de page

Fiche réalisée par C. Surinach, CCA en dermatologie à Nîmes, et relue par :
– T. Higel, interne de médecine générale (2 déc. 2014)
Participez vous aussi à l’élaboration de MedG ! (en savoir plus)

Une réflexion au sujet de « Gale humaine »

  1. D’après le Pilly (infectieux) : répétition systématique de l’ivermectine ou de l’ascabiol à 7j d’intervalle.
    Le nouveau référentiel CEDEF 2014 (non en ligne) le confirme : répétition systématique à J10 car les produits ne sont pas assez efficaces sur les oeufs

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !