Traumatisme dentaire

! Fiche non-relue par un tiers !

Urgences
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 330

Dernières mises à jour
Sources
Sommaire


1) Généralité 1A

Déf : contusion simple de la dent, ou véritable fracture dentaire

Physiopathologie : choc direct (chute, coup de poing..) ou indirect (fracture maxillaire ou mandibulaire)

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Douleur / mobilité dentaire Clichés rétro-alvéolaires
± panoramique dentaire

A ) Clinique

  • Contusion

Douleurs dentaires spontanées, provoquées ou exacerbées par le froid
Pas d’anomalie radio-clinique

  • Fractures et luxations

Fracture de la couronne : douleur surtout si exposition pulpaire

Fracture radiculaire : douleur exagérée par la morsure et/ou une mobilité dentaire

Luxation incomplète : dent mobile, douloureuse, légèrement égressée par rapport à son alvéole

Luxation complète : dent totalement expulsée de son alvéole

Fracture alvéolodentaire : mobilité d’un bloc de plusieurs dents intactes

B ) Paraclinique

L’examen clé est le cliché rétro-alvéolaire. Il précisera
L’atteinte ou non de la chambre pulpaire
– L’emplacement d’un trait de fracture radiculaire par rapport à l’apex : tiers supérieur, moyen ou inférieur (de gravité croissante)
– Elargissement du ligament alvéolodentaire isolé (luxation incomplète)

L’orthopantomogramme (panoramique dentaire) est surtout utile au diagnostic de fracture alvéolodentaire.

DENTS Orthopantomogramme Clichés rétro-alvéolaires ++
Incidence Panoramique de toute la mandibule Endobuccal
Structure visualisée Branches mandibulaires de profil, symphyse de face Groupe de 2-3 dents et leur parodonte

3) Evolution 1A

Nécrose pulpaire secondaire : association de dyschromie, rhizalyse, granulome apical et perte prématurée de la dent dans les suites d’une contusion ou fracture dentaire

Infections secondaires : granulome apical, kyste radiculodentaire, filstule gingivale, cellulite

Ankylose dentaire (disparition du ligament alvéolodentaire)

Rhizalyse = destruction de la racine

Troubles de l’éruption des dents définitives (atteinte d’un germe dentaire) : expulsion du germe, infection du sac péricoronaire, dent malformée ou incluse

Le pronostic à 5 ans des luxations complètes est médiocre

4) PEC 1A

  • Mesures communes

Surveillance clinique de la dent et radiologique de l’apex à long terme pour dépister les complications

Rédaction d’un certificat médical comportant
– Lésions constatées
– Etat dentaire préexistant
– Traitements réalisés en urgence et à prévoir ultérieurement
– Avis pronostique à long terme

  • Mesures spécifiques

Contusion : surveillance de la vitalité dentaire répétée dans les mois qui suivent, par des tests thermiques ou au testeur de pulpe électrique

Fracture de la couronne
– Si exposition de la chambre pulpaire : dévitalisation, ablation de la pulpe et remplacement par un produit de comblement
– Si chambre pulpaire saine : vernis protecteur
– Dans tous les cas, réparation de la couronne dans les meilleurs délais en collant le morceau s’il est retrouvé, ou à l’aide de résines.

Fractures radiculaires : tentative de sauvetage de la dent par traitement endodontique à l’hydroxyapatite si fracture des 2/3 proximaux

Luxation incomplète : réduction (réimpactation de la dent dans son alvéole) et contension (solidarisation aux dents adjacentes par collage)

Luxation complète : Si la dent est retrouvée en bon état
– Transport de la dent en milieu humide (lait / salive / sérum phy + pénicilline)
– Réimplantation et contention similaire à une luxation incomplète en < 1h si possible (réimplantation non-conseillée sur dentition lactéale!)

Conserver les fragments de ligament adhérant à la dent luxée, ainsi que le caillot sanguin dans l’alvéole.

Fracture alvéolodentaire : réduction et contention du bloc alvéolodentaire

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.