Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Agranulocytose médicamenteuse

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 7 juin 2018.

Hémato - Thérapeutique
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 293


Dernières mises à jour
Fév. 2018 : mise à jour de la source SFH, modifications mineures (Vincent)
Juin 2018 : publication (Vincent)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : SFH 3e édition 2018 – item 293 (référentiel d’hématologie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2010)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement

1) Généralité 1A

Déf : l’agranulocytose médicamenteuse est un accident iatrogénique aboutissant à une absence totale de polynucléaires neutrophiles (en pratique, neutropénie < 0,5 G/L)

Physiopathologie : 2 grands mécanismes

Toxicité médullaire (centrale) : hypo- puis aplasie médullaire par atteinte des progéniteurs, débutant sélectivement par la lignée granulocytaire, aboutissant à une pancytopénie. C’est un effet « attendu » des chimiothérapies cytotoxiques, ou beaucoup plus rarement un accident imprévisible (psychotropes notamment).

Agranulocytose aiguë médicamenteuse (périphérique) : mécanisme immuno-allergique intéressant uniquement la lignée granulocytaire. Nécessite une ‘sensibilisation’ au médicament (prise sur plusieurs jours, ATCD même lointain de prise). Exemple du mécanisme haptène-carrier : des anticorps anti-(médicament + protéine) sur les PNN activent le système du complément, à l’origine d’une lyse aiguë, brutale des granulocytes.

Epidémiologie
- 2,4 % des accidents iatrogéniques
- Les agranulocytoses aiguës ont une incidence de 2-16 cas / million / an, et touchent principalement les femmes adultes

Médicaments en cause dans les agranulocytoses aiguës
- Clozapine
- Défériprone
- Anti-thyroïdiens de synthèse (ATS)
- ATB : carbimazole, dapsone, pénicilline G à fortes doses
- Autres : diprydone, ticlopidine, procaïnamide, rituximab, sulfasalazine
- Dérivés du pyramidon et de la phénylbutazone (historique) : leur retrait du marché a fortement diminué l’incidence des agranulocytoses aiguës

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Prise médicamenteuse
Tableau infectieux brutal, ulcérations muqueuses
Hémogramme : PNN < 0,5 G/L ± anémie et thrombopénie si toxicité médullaire
Myélogramme : précurseurs granuleux uniquement (myéloblastes, promyélocytes)

A ) Clinique

Anamnèse : asymptomatique ou tableau infectieux brutal (quel que soit le mécanisme)

Examen physique
- Signes infectieux : fièvre, infection localisée ou sepsis parfois résistant au traitement
- Lésions ulcéro-nécrotiques hyperalgiques, creusantes, pouvant intéresser toutes les muqueuses (angine ulcéro-nécrotique ++)

B ) Paraclinique

Hémogramme
- Neutropénie profonde < 0,5 G/L ou agranulocytose vraie < 0,2 G/L
- Toxicité médullaire : leucopénie nette, anémie et thrombopénies constantes en cas de chimiothérapie (pancytopénie ± sévère)
- Agranulocytose aiguë (immuno-allergique) : agranulocytose souvent complète ± lymphopénie, normalité des autre lignées

Myélogramme ± BOM : indispensable devant toute agranulocytose sauf post-chimio
- Lignée granulocytaire : totalement absente ou présente exclusive de précurseurs (myéloblastes et promyélocytes)
- Respect des mégacaryocytes, érythroblastes, lymphocytes et plasmocytes
- La BOM est indispensable en cas de pancytopénie, malgré le risque infectieux

Tests biologiques de confirmation (imputabilité) : aucun test n’est parfait, ni simple, ni utilisé en pratique quotidienne
- Culture prolongée des progéniteurs médullaire avec et sans sérum du patient / médicament
- Recherche d’anticorps anti-granulocytes par immunofluorescence ou techniques immunoenzymatiques

C ) Diagnostic différentiel

Peu de différentiels en pratique dans le cadre d’une agranulocytose acquise et isolée de l’adulte.

Leucémies aiguës et myélodysplasies : précurseurs anormaux au myélogramme

Agranulocytose secondaire à un sepsis sévère : exceptionnel

Neutropénie physiologique du sujet noir (rarement < 0,5 G/L)

3) Evolution 1A

Histoire naturelle : la durée de l’agranulocytose au décours d’une chimiothérapie est variable (quelques jours à semaines) selon l’intensité de la chimiothérapie et des facteurs individuels. Les agranulocytoses aiguës disparaissent généralement à 8-10j de l’arrêt du médicament en cause.

Complications : sepsis, choc septique, CIVD

Pronostic : 5 % de décès même si la PEC est précoce et adaptée.

4) PEC 1A

A ) Bilan

Bilan en cas d’agranulocytose médicamenteuse fébrile
- Hospitalisation immédiate !*
- 2 à 3 paires d’hémocultures à 30 minutes d’intervalle
- Radio pulmonaire systématique
- ± Autres prélèvements infectieux orientés par la clinique

* Cette attitude peut être modulée en cas de neutropénie post-chimiothérapie de faible risque (durée < 7), en l'absence de critères de gravité et si une surveillance à domicile est possible.

B ) Traitement

  • Mesures générales

Agranulocytoses « attendue » des chimiothérapies : ± prescription de facteurs de croissance hématopoïétiques de type G-CSF (hors AMM)

Agranulocytoses accidentelles
- Déclaration obligatoire en pharmaco-vigilance +++
- Arrêt immédiat et définitif du médicament responsable, délivrance d’un certificat
- En l’absence de restauration spontanée, le traitement sera celui des aplasies médullaires graves (allogreffe de CSH 0)

  • PEC d’une agranulocytose médicamenteuse fébrile

Voir aussi item 187 – fièvre chez un patient immunodéprimé

Traitement anti-infectieux IV : sans attendre les résultats du bilan
- Actif contre pseudomonas : β-lactamine ± aminoside si sepsis sévère ± glycopeptide s’il existe un élément le justifiant (infection de la peau / des tissus mous, suspicion de KT infecté, défaillance cardio-respiratoire)
- Fièvre persistante à 48-72h : ajuster aux prélèvements si possible
- Associer un traitement anti-fongique dans les formes prolongées > 7 jours

Autres : pas d’indication à la transfusion de concentrés granulocytaires, intérêt des G-CSF controversé.

0 commentaires

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG !

Espace utilisateur

Post utilisateur (accès sur connexion)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Hématologie, Thérapeutique
Item(s) ECNi : item 293

Articles liés
(Section vide)

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

• SFH 3e édition (Référentiel des enseignants d’Hématologie - 2018) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
• CNPM-APNET 3e édition (Référentiel des enseignants de Thérapeutique - 2018) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

Problème*
Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

Vos coordonnées
Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu