Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Altération du champ visuel

Cécité, Hémianopsie, HLH, Quadranopsie, Trouble du champs visuel

Fiche OD
Une Fiche MedG Orientation Diagnostique
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 10/10/19.

Ophtalmologie 
Fiche réalisée selon le plan OD
Item ECNi 79


Dernières mises à jour
 – Octobre 2019 : relecture, publication de la fiche (Beriel)
– Octobre 2018 : création de ma fiche (Vincent)

Sources

MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1  : COUF 4e édition 2017 – item 79 (Référentiel des enseignants)  

Urgences
Etiologiques Cliniques

Déf : les altérations du champ visuel traduisent une altération de la vision périphérique.

1) Etiologies 1

  • Affections rétiniennes

Etio Clinique Paraclinique
Atteinte de la rétine centrale 
(ex : DMLA évoluée)
Scotomes centraux ou paracentraux + BAV sévère 
Atteinte de la rétine périphérique (ex : décollement de rétine rhegmatogène, rétinopathie pigmentaire) Scotomes périphériques
  • Atteintes du nerf optique

L’atteinte du nerf optique peut donner une cécité totale, un scotome central unilatéral (intéressant la fovéa) ou un scotome cæco-central (englobant la tâche aveugle et le point de fixation)

Etio Clinique Paraclinique
NORB Sclérose en plaque connue ou non
NOIA Champ visuel : déficit fasciculaire ; déficit altitudinal 
Neuropathies optiques toxiques et métaboliques (éthylique, médicamenteuse : éthambutol et isoniazide, professionnelles : plomb, métabolique : diabète) Atteinte bilatérale et progressive Champ visuel 
origine éthylique : scotome cæco-central jusqu’à atrophie optiques
origine médicamenteuse : dyschromatopsie d’axe rouge-vert
Neuropathies optiques tumorales ∗ Exophtalmie Atrophie optique (FO ? Imagerie ?)
Glaucome primitif à angle ouvert   Champ visuel: déficit fasciculaire = relié à la tâche aveugle

∗ Principales neuropathies optiques tumorales :
– tumeurs intra-orbitaires : méningiomes, gliomes
– tumeurs de la base du crâne : méningiomes du sphénoïde … 

  • Lésions chiasmatiques et rétrochiasmatiques

Etio Clinique Paraclinique
Lésions du chiasma optique
(adénome hypophysaire +++, méningiome du tubercule de la selle, anévrisme de la carotide interne, gliome du chiasma chez l’enfant)
Champ visuel syndrome chiasmatique : quadranopsie bitemporale dans les formes partielles (supérieure > inférieure) puis hémianopsie bitemporale
Lésions rétrochiasmatiques (vasculaire, tumorales ou traumatiques) Champ visuel : hémianopsie latérale homonyme (HLH) du côté opposé à la lésion ; quadranopsie latérale homonyme dans les atteintes plus distales (des radiations optiques)
Cécité corticale (AVC du territoire vertébrobasilaire ++, atteinte bi-occipitale) Cécité bilatérale brutale avec conservation du RPM et signes associés (désorientation, hallucinations visuelles, anosognosie)
FO : normal
IRM 0

 

2) Orientation diagnostique 1

A ) Clinique

idem BAV progressive

B ) Paraclinique

Bilan systématique / de premiere intention devant

C ) Synthèse

sera réalisée ultérieurement 

3) Traitement symptomatique 0

Il consiste entre autres en l’administration d’antalgiques en cas de douleurs.

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

2 réponses à “Altération du champ visuel”

  1. Pour la définition, je propose :

    altération du champ visuel = déficit du champ visuel, sans préjuger de
    – sa localisation : centrale ou périphérique, uni ou bilatérale, sur des aires correspondantes ou non dans les champs visuels droit et gauche, respectant ou non les méridiens horizontaux ou verticaux
    – de son intensité : absence de vision (= scotome absolu) ou réduction (= scotome relatif)
    – son retentissement : perçu par le patient (= scotome positif) ou non perçu (= scotome négatif)

    ce qui signifie qu’il existe également des étiologies affectant le segment antérieur de l’oeil, à éliminer lors de l’examen. Toute altération de la transparence sur le trajet de la lumière peut se traduire par une amputation du champ visuel. Exemple : taie cornéenne, tumeur intraoculaire, ptérygion.

    (source : connaissance perso, ophtalmologue)

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.



Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Ophtalmologie
Item(s) R2C (ECNi) : 81 (79)

Articles liés
Cataracte
Dégénérescence maculaire liée à l’âge
Baisse de l’acuité visuelle progressive

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
COUF - Altération de la fonction visuelle (Réf. d’Ophtalmologie - 2021)
CERF-CNEBMN (Réf. d’Imagerie médicale – Radiologie – Médecine nucléaire - 2019) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

(Section vide)

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale