Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Rectocolite hémorragique

RCH

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 04/10/18.

HGE
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 279

Dernières mises à jour
Fév. 2019 : mise à jour de la source CDU-HGE, modifications mineures (Vincent)
Sept. 2018 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CDU-HGE 4e édition 2018 – item 279 (référentiel des enseignants d’HGE – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2015)
1B : CoPath 2013 – item 279 (référentiel des enseignants d’anatomie pathologique)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
– A) Histoire naturelle
– B) Complication
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement

1) Généralité 1A

Déf : maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) caractérisée par une atteinte colique et rectale sans atteinte de l’iléon ni de la région ano-rectale

Physiopathologie : des facteurs génétiques et environnementaux (dysbiose = modification du microbiote, anomalies immunitaires) conduisent à une inflammation dérégulée. Le tabac exerce un effet protecteur sur la RCH.

Epidémiologie
– Prévalence = 1/1000 ; incidence = 5-10 / 100.000 hab / an
– L’association avec une cholangite sclérosante est fréquente

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Diarrhée glairo-sanglante Sd inflammatoire
Endoscopie ++ : ulcérations sans intervalles de peau saine

A ) Clinique

Syndrome rectal chronique : évacuations afécales glairo-sanglantes, ténesmes et épreintes ± diarrhée chronique (dysentérie)

Signes extra-digestifs : aphtes buccaux, érythème noueux, pyoderma gangrenosum, arthrite, uvéite

B ) Paraclinique

Signes d’appel biologiques
– Syndrome inflammatoire biologique
– Anémie par carence martiale

Endoscopie : iléo-coloscopie avec biopsies étagées

Sémiologie endoscopique
– Selon l’intensité de l’inflammation : muqueuse granitée, saignement muqueux puis érosions / ulcérations ne dépassant pas la musculeuse (ulcération étendue ou ulcère en puits)
– Parfois pseudo-polypes digitiformes (saillie de muqueuse en régénération entre 2 zones ulcérées) 1B
– Topo * : lésions sans intervalle de muqueuse saine (d’un seul tenant) de la jonction ano-rectale à un arrêt net ne dépassant pas le caecum

* Il existe des formes topographiques particulières 1B
– Atteinte bifocale (rectum + caecum)
– Inflammation iléale = iléite de reflux

Histologie
– Bifurcations et distorsions glandulaires avec diminution de la mucosécrétion
– Infiltrat lymphoplasmocytaire du chorion
– Plasmocytose basale
– Micro-abcès cryptiques lors d’une poussée 1B

C ) Diagnostic différentiel

Autre MICI : maladie de Crohn +++, colites microscopiques. Lorsque les premiers éléments ne permettent pas de trancher entre les 2 diagnostics (10-20 % des cas), on parle de colite inclassée ; c’est dans ce cadre qu’on demande les sérologies ASCA et pANCA.

Crohn RHC
Effet du tabac Aggravant Protecteur
Intervalles de muqueuse saine Souvent JAMAIS
Ulcérations iléales, lésions péri-anales > 50% JAMAIS
Sténoses et fistules ++ JAMAIS
Inflammation Transmurale Superficielle
Muco-sécrétion Peu altérée Très altérée
Granulome épithélioïde 30% JAMAIS
Séro ASCA ++
Séro pANCA ++

Atteinte sigmoïdienne ou rectale isolée
– IST lors de rapports anaux non-protégés : syphilis, gonococcie, chlamydia, herpès
– Amibiase intestinale
– Colite ischémique (épargne le rectum)

3) Evolution 1A

A) Histoire naturelle

Evolution par poussées entrecoupées de rémission, plus rarement en continu.

Malgré l’évolution des lésions, l’espérance de vie est proche de celle de la population générale.

B) Complications

Colite aiguë grave = URGENCE = poussée de RCH sévère (20%)
– Critères diagnostiques de Truelove-Witts : voir le tableau ci-dessous ; on parle de poussée modérée dans les situations intermédiaires 0
– L’évolution se fait vers une colectasie (mégacolon toxique), une perforation (péritonite stercorale), hémorragie, des accidents thrombo-emboliques

Poussée légère Poussée sévère
Nb d’évacuations /24h
(critère majeur !)
≤ 5 > 5
Rectorragies Traces Importantes
< 37,5 ≥ 37,5
FC (/min) < 90 ≥ 90
[Hb] (g/dL) ≥ 10 < 10
VS (mm) < 30 ≥ 30

Cancer colo-rectal : surtout si atteinte étendue et ancienne et/ou cholangite sclérosante associée

4) PEC 1A

A ) Bilan

Bilan initial devant une suspicion de RCH 0
Bio
– NFS, CRP, calprotectine fécale
– Bilan martial, albuminémie
– Sérologies ASCA et pANCA ssi doûte avec un Crohn
Imagerie
– Iléo-coloscopie avec biopsies systématiques
– IRM 1ère intention chez l’adulte / Echo 1ère intention chez l’enfant
– TDM ssi colectasie ou suspicion de perforation intestinale

La coloscopie est à répéter lors de poussées graves, ou en cas de suspicion d’évolution dysplasique 1A, 1B. En dehors de ces situations, elle sera répétée tous les 2-3 ans après 10 ans d’évolution d’une pancolite ou 15 ans pour une colite gauche 1B.

B ) Traitement

Mesures générales : ALD 100 % 0

Traitement d’induction lors des poussées : selon la gravité, dérivés 5-amino-salicylés voie orale et rectale ± corticoïdes systémiques, Ac anti-TNF-alpha ou anti-intégrines

Traitement d’entretien lors des rémissions : dérivés 5-amino-salicylés ± immunosuppresseurs (azathioprine, 6-mercaptopurine), Ac anti-TNF-alpha et anti-intégrines

Traitement chirurgical : colo-proctectomie totale avec souvent reconstruction par anastomose iléo-anale avec réservoir, concerne 15% des malades.

Indications
– Colite aigüe grave avec échec du traitement d’induction, ou forme non-grave résistante
– Lésions prénéoplasiques, cancer colo-rectal

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : HGE
Item(s) R2C (ECNi) : 282 (279)

Articles liés
Maladie inflammatoire chronique de l’intestin : vue d’ensemble
Maladie de Crohn
Colite microscopique

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CFCGVD 3e édition (Réf. de Chir. générale, viscérale et digestive - 2022) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CoPath (Réf. d’Anatomie Pathologique - 2019) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CDU-HGE - Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin chez l’adulte et l’enfant (Réf. d’Hépato-gastro-entérologie - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]

Recommandations
Intérêt du dosage de calprotectine fécale pour le diagnostic de rechute de MICI chez des sujets ne présentant ni évacuation fécale sanglante ni élévation de la PCR (Fiche Bon Usage - HAS, 2020)
Intérêt du dosage de calprotectine fécale pour le dg étio de troubles digestifs chr. survenant chez des sujets de moins de 50 ans sans signe d’alarme ni élévation de la PCR (Fiche Bon Usage - HAS, 2020)
Rectocolite hémorragique (Guide maladie chr. - HAS, 2016)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Crohn et rectocolite (Vidéo explicative WhyDoc)
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies
SNFGE (Site Web) Page grand public du site de la société nationale française de gastro-entérologie (société savante des maladies et cancers de l'appareil digestif)

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale

> La Fiche

Désolé, le sommaire automatique n'est pas (encore) disponible pour cette fiche.

> Les Commentaires

> Mon Espace Perso

> Ailleurs sur MedG

> La Bibliothèque

 
Navigation