Thyroïdite du post-partum

!! FICHE NON RELUE !!


Endocrinologie
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 240 241


Dernières mises à jour
Sources
Sommaire


1) Généralité 1

Déf : Infiltration lymphocytaire du parenchyme thyroïdien en post-partum. Peut-être d’origine auto-immune ou non.

Physiopath : l’inflammation entraine une destruction des thyréocytes, responsable d’une hyperthyroïdie initiale par relargage des hormones, suivie d’une phase d’hypothyroïdie.

Epidémio : 5% des grossesses, sous-diagnostiquée ++

2) Diagnostic 1

CLINIQUE PARACLINIQUE
2e mois hyperthyroïdie
3e-6e mois hypothyroïdie
Anticorps anti-TPO ?
échographie / scinti ?

Voir aussi les fiches OD devant une hyperthyroïdie et OD devant une hypothyroïdie

A ) Clinique

Evolution classique
– 2e mois : apparition d’une hyperthyroïdie
– 3e au 6e mois : évolution vers l’hypothyroïdie

± présence d’un petit goitre

B ) Paraclinique

Diagnostic de l’hyperthyroïdie / l’hypothyroïdie : TSH + T4/T3

Dg étio 0
les anticorps anti-TPO peuvent être positifs (cause auto-immune) ou non
– écho thyroïdienne : normale
– scinti thyroïdienne : « blanche » 1bis

3) Evolution 1

Evolution classique en 3 phases
– 2e mois : apparition d’une hyperthyroïdie
– 3e au 6e mois : évolution vers l’hypothyroïdie
– en générale, récupération complète

4) PEC 1

Cf. fiche globale sur l’hyperthyroïdie / l’hypothyroïdie

image_pdf

Une réflexion au sujet de « Thyroïdite du post-partum »

  1. Les examens complémentaire nécessaire au diagnostic positif ne sont pas précisés dans le ref des enseignants… Le terrain (post-partum) est-il suffisant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.