Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Conjonctivite

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 06/03/21.

Dernières mises à jour
Mars 2021 : création de la fiche (Beriel)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1 : COUF - œil rouge et/ou douloureux (Réf. d’Ophtalmologie - 2017)
2 : Conjonctivite infectieuse (Fiche de synthèse - Ophtalmoclic, 2016)
3 : Conjonctivite allergique (Fiche de synthèse - Ophtalmoclic, 2016)

1) Généralités 1

Déf : inflammation de la conjonctive de l'œil. 

Epidémiologie : la conjonctivite virale est très fréquente et très contagieuse (épidémies)

Etiologies 
- Virales
- Bactériennes (germes à Gram positif : streptocoque, staphylocoque, ...)
- Allergiques

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
sensation de grains de sable, de corps étrangers 
prurit 
-

A ) Clinique

  • Conjonctivite bactérienne

- Atteinte unilatérale ou bilatérale ++ ou en deux temps
- Rougeur conjonctivale diffuse prédominant dans le cul-de-sac conjonctival inférieur 
- Sécrétions muco-purulentes collant les paupières le matin au réveil
- Prurit 
- Signes de gravité 2 : sécrétions purulentes abondantes, larmoiement abondant, chémosis, œdème palpébral

  • Conjonctivite virale

- Atteinte bilatérale ++ 
- Sécrétions claires 
- Adénopathie prétragienne douloureuse à la palpation (évocatrice +++)

  • Conjonctivite allergique

- Survient de façon saisonnière 
- Terrain : atopique ou allergique 
- Atteinte bilatérale 
- Prurit
- Chémosis, sécrétions claires
- Volumineuses papilles conjonctivales inférieures 

B ) Paraclinique

Aucun examen paraclinique nécessaire au diagnostic positif 0

C ) Diagnostic différentiel

Autres causes d'œil rouge et/ou douloureux

3) Evolution 1

- Les conjonctivites bactériennes guérissent sans séquelles 
- Les conjonctivites virales 
 . d'abord unilatérales, elles se bilatéralisent 
 . évolution en générale spontanément favorable en 10-15 jours 
 . l'évolution vers une kérato-conjonctivite à adénovirus est possible 
- Les conjonctivites allergiques sont récidivantes 
Note : les conjonctivites à répétition du nouveau-né doivent faire évoquer une imperforation du canal lacrymo-nasal 

4) PEC

A) Bilan initial 1

Bilan allergique devant une conjonctivite allergique 

B) Traitement 

  • Conjonctivite bactérienne2

- Hygiène des mains (prévention de l'entourage) 
- Lavage oculaire au sérum physiologique 3-6 fois/jour 
- Collyre antiseptique (Vitabact ®) 1 goutte dans l'œil malade 2-6 fois par jour pendant 5 jours 
 Notes 
 - l'antibiothérapie est réservée aux cas présentant des signes de gravité et sur terrain à risque (immunodépression, diabète, pathologie ophtalmologique sous-jacente, corticothérapie locale, porteur de lentilles, nouveau-né, patient monophtalme)
- 1 goutte de l'antibiotique dans chaque œil matin et soir pendant 3 jours

  • Conjonctivite allergique3

- Eviction de l'allergène, désensibilisation
- Collyre anti-histaminique (Allergodil ®, ...) 1 goutte dans chaque œil 2 fois par jour pendant 7 jours
- ± anti-histaminique par voie orale en cas de signes associés (rhinorrhée, réaction cutanée)
 Note : la prescription d'AINS ou de corticoïdes est réservée à l'ophtalmologue 

 

1 Commentaire

  1. Mimi1512

    Pour les étiologies, on peut ajouter, entre autres
    – mécanique et/ou irritatif lié à des cils, corps étranger, lésion palpébrale, conjonctivochalasis, etc.
    – sécheresse oculaire (spectre du syndrome sec)
    – iatrogène : traitements du glaucome chronique+++
    – causes auto-immune

    Pour les traitements :
    – dans quasi toutes les formes de conjonctivite, il y a une part d’inflammation qui entraîne un équivalent de syndrome sec, donc intérêt à chaque fois d’une larme artificielle
    – le lavage oculaire a toute sa place dans la conjonctivite allergique aussi.

    (source : connaissance perso, ophtalmologue)

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte 'Inactif', les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
COUF - Infections et inflammations oculaires (Réf. d’Ophtalmologie - 2021)
Conjonctivite allergique (Fiche de synthèse - Ophtalmoclic, 2016)
Conjonctivite infectieuse (Fiche de synthèse - Ophtalmoclic, 2016)

Recommandations
Conjonctivite allergique saisonnière (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2020) [Payant] Résumé : Réduire l'exposition aux pollens et lavages oculaires. Cromoglicate de sodium en collyre en premier choix, cétirizine ou loratadine par voie orale si besoin
Conjonctivite aiguë infectieuse (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2018) [Payant] Résumé : Lavage oculaire. Antibiotique d'emblée en cas de gêne importante, de port de lentilles de contact ou d'immunodépression. Azithromycine en collyre sans conservateur en premier choix, ou fluoroquinolone par voie ophtalmique si lentilles de contact

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Base médicaments ophtalmo (Document - OphtalmoClic) Retrouver tous les collyres et pommades existantes !
Les collyres anti-allergiques (Document - OphtalmoClic)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur1000 guides cliniques pour MG,
par le Collège de la Médecine Générale

Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu
M

Navigation