Dysphorie de genre

Une Fiche MedG réalisée sans plan prédéfini
Fiche non-relue par un tiers.

GynécologieUrologiePsychiatrie
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 56

Dernières mises à jour
Août 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : Source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNUP 2e édition 2016 – item 56 (référentiel de psychiatrie)
1B : CFU 4e édition 2018 – item 56 (référentiel d’urologie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2014)

Déf : la dysphorie de genre (ex-trouble de l’identité sexuelle, DSM-V) correspond à une identité de genre non conforme à son sexe de naissance. Fait partie des troubles de la sexualité.

Causes : transsexualisme = identité de genre non-confirme à son sexe de naissance ; ou rarement sexe anatomique ou caractères sexuels secondaires en inadéquation avec le sexe chromosomique

Bilan 1B
– Evaluation psychiatrique longue et répétée, expérience en vie réelle (real-life test) aboutissant à un certificat médical pour PEC à 100 %
– Evaluation endocrinologique
– Bilan psychologique : test de niveau (Bois-Pichot) et de personnalité (Rorschach et MMPI)

PEC
– Traitement hormonal puis chirurgical (1/30,000H et 1/100,000F par an), jamais chez l’enfant
– Chirurgie masculine 1B : ablation des testicules, corps caverneux et spongieux, création d’un néovagin et néoclitoris avec urétrostomie périnéale
– Chirurgie féminine 1B : mammectomie, hystéro-ovariectomie non-conservatrice ± phalloplastie (non-exigée pour le changement d’état civil)

 




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.