Troubles de la sexualité

! Fiche non-relue par un tiers !

GynécologieUrologiePsychiatrie
Fiche réalisée sans plan prédéfini
Item ECNi 56


Dernières mises à jour
Août 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : Source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNGOF 4e édition 2018 – Item 56 ( Référentiel de Gynécologie, version disponible en ligne, mix édition 2010 et 2015 ? )
1B : CNUP 2e édition 2016 – item 56 (référentiel de psychiatrie)
1C : CFU 4e édition 2018 – item 56 (référentiel d’urologie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2014)

1) Généralités 1A

Définition de la santé sexuelle : « état de bien-être physique, émotionnel, mental et social relié à la sexualité. Elle ne saurait être réduite à l’absence de maladies, de dysfonctions ou d’infirmités. »

Physiopathologie : l’eupareunie (rapport sexuel « normal ») comporte 5 phases
– Désir
– Excitation, lubrification
– Plaisir sexuel, montée vers une phase de plateau
– Orgasme unique ou multiple chez la femme
– Phase de résolution, sensation de plénitude

FdR de difficultés sexuelles

ATCD
– Traumatismes psychiques (abus sexuels dans l’enfance ++, malformations, chirurgie génitale, séquelles d’accouchement…)
– Tabous éducatifs, image de la sexualité parentale négative
– Identification maternelle
– Carence affective
– « Empreinte » : 1ère expérience sexuelle négative
– Méconnaissance du corps sexué

Image négative de soi : obésité, dépression

Certaines pathologies
– Infections génitales : vulvite mycosique ou herpétique
– Endométriose
– Lichen scléro-atrophique vulvaire ou vaginal
– Sténose post-chirurgicale

Epidémio : 15-70 % des femmes rapportent des difficultés sexuelles temporaires ou permanentes

2) Classification 1B

La classification des troubles de la sexualité varie selon les sources consultées. Celle qui est présentée ici est principalement adaptée depuis celle du CNUP, la plus complète.

Troubles du désir : anaphrodisie 1A, hypersexualité (cf. différentiels de l’addiction sexuelle)

Troubles de l’excitation : troubles de l’érection chez l’homme, de la lubrification chez la femme

Troubles de l’orgasme : anorgasmie, éjaculation prématurée / retardée / rétrograde (post-chir prostatique, âge) / hypospermie 1C / hémospermie 1C

Troubles douloureux : dyspareunie, vaginisme ; éjaculation douloureuse 1C

Paraphilies

Dysphories de genre

Note : le diagnostic DSM-5 est généralement porté pour des troubles évoluant depuis ≥ 6 mois approximativement, avec une souffrance cliniquement significative et absence de diagnostic différentiel.




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.