Endométrite

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 16 juillet 2019.

Gynéco
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 33


Dernières mises à jour
Juillet 2019 : création de la fiche (Vincent)
Sources
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CNGOF 4e édition 2018 – item 33 (référentiel de gynécologie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2015)
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement
– C) Suivi / Prévention

1) Généralité 1A

Déf : infection de l’endomètre

Bactériologie
– Entérobactéries
– Streptocoques A, B et entérocoques
– Agents rares : anaérobies, intracellulaires et apparentés (mycoplasme, chlamydiae…)

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Fièvre, douleur pelvienne post-partum ou post-geste endo-utérin
Syndrome inflammatoire
PV

A ) Clinique

FdR
– Post-partum +++ : rupture prématurée des membranes, accouchement dystocique, chorioamniotite, rétention placentaire
– Manœuvre endo-utérine

Clinique
– Début précoce à J3 – J5
– Fièvre et douleur pelvienne modérées, lochies fétides et parfois hémorragiques
– Stagnation utérine (mauvaise involution), col béant

B ) Paraclinique

NFS, CRP si température > 38,5°

Prélèvement vaginal (PV)
– Culture souvent plurimicrobienne
– Réalisation d’un test de diagnostic rapide (TDR) streptocoque groupe A

C ) Diagnostic différentiel

Autres causes de fièvre du post-partum
– Montée laiteuse +++ (diagnostic d’élimination)
– Infection urinaire
– Maladie thrombo-embolique

3) Evolution 1A

La principale complication est la thrombophlébite pelvienne (diagnostic TDM / IRM injectées)

4) PEC 1A

A ) Bilan initial

Bilan devant une endométrite du post-partum
ECBU pour éliminer une infection urinaire
Echo pelvienne pour rechercher une rétention placentaire

B ) Traitement

Antibiothérapie 5-10j en hospitalisation
– Hors allaitement : clindamycine (900mg x3/j) + gentamycine (1,5 mg/kg x3/j) IV
– Si allaitement : C3G (ceftriaxone 1g/j IM ou IV) ± métronidazole (500mg x2/j) ; ou pénicilline + inhibiteur de β-lactamase (Augmentin)
– Adaptation secondaire aux résultats bactériologiques

Utérotoniques (ocytocine, misoprostol) non-systématiques, mais indispensables si hémorragie (> 500 cc)

C ) Suivi / Prévention

Surveillance
– Température, hauteur, tonicité et sensibilité de l’utérus, aspect des lochies, signes de complication
– En cas de mauvaise évolution sous traitement, évoquer une rétention de fragments placentaires ou une thrombophlébite pelvienne

± Anticoagulation préventive




One thought on “Endométrite

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.