Hépatite A

VHA
Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 31 octobre 2019.

InfectiologieHGE  
Fiche réalisée selon le plan MGS
item ECNi 163


Dernières mises à jour
– Octobre 2019 : relecture, publication de la fiche (Beriel)
– Décembre 2018 : création de la fiche (Vincent)

Sources

MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CDU-HGE 4e édition 2018 – item 163 (Référentiel des enseignants d’HGE – indisponible en ligne, lien vers édition 2015
1B : ECN Pilly 2018 – item 163 (Référentiel des enseignants d’Infectiologie)

1) Généralités 1A

Déf : infection au virus de l’hépatite A (VHA) responsable d’une hépatite aiguë.

Physiopathologie : les lésions hépatiques sont liées à la réaction immunitaire dirigée contre les hépatocytes infectés.

Epidémiologie 1B
– incidence : 1,6/100000 personnes-années ( notion de voyage en pays d’endémie : Maghreb ++ ou un pays en voie de développement 1A ; notion de contage) 
– enfant et adultes jeunes ++, sujets âgés (pays développés) 
– mode de transmission :
 . Orofécale : +++
 . Parentérale : +
 . Sexuelle : + (relation oro-anaux)
 . Mat-fœtale : –

 

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
asymptomatique ;
syndrome pseudo-grippal ± ictère cutanéomuqueux 
Sérologie

A ) Clinique

Incubation : 2 à 6 semaines

Signes fonctionnels :
– parfois asymptomatique ;
signes d’une hépatite virale aiguë.

B ) Paraclinique 

Biologie hépatique : élévation des transaminases 20-40N (VHA), prédominant sur les ALAT ± signes de cholestase

Sérologie : IgM+ à la phase aiguë, IgG+ si infection guérie ou vaccination

C ) Diagnostic différentiel 

Les autres hépatites virales 

Différentiel d’une hépatite aiguë 
(hypertransaminasémie depuis < 6 mois, souvent > 10N)

 

3) Evolution 1B

A) Histoire naturelle

Guérison dans 100% des cas, pas de formes chroniques

B) Complications

Hépatite fulminante (0.5% des cas, surtout si hépatopathie préexistante)

Rechute (rare mais possible)

 

4) PEC 1B

A ) Bilan initial

Indications à une hospitalisation 
– signes d’hépatite fulminate (urgence !)
– chute du TP < 50%

B ) Traitement

L’infection au VHA est une maladie à déclaration obligatoire (catégorie 1 + 2) !!!

Formes simples : 
– repos ;
– éviter les substances hépatotoxiques : paracétamol, AINS, alcool
– biologie hebdomadaire tant que la bilirubinémie est élevée : transaminases, bilirubinémie, TP

Hépatite fulminate : discuter indication à une transplantation

C ) Prévention

> Lutte contre le péril fécal 

> Vaccination  : 
– 2 injections 6-12 mois d’intervalle, protection durable de 95% des sujets. Pas de sérologie préalable pour les cas secondaires (sauf cas particuliers) ;
– principales indications :
 . voyage en zone d’endémie ;
 . hépatopathie chronique ;
 . relations homosexuelles masculines ;
 . professionnels exposés ou à risque, notamment en restauration ;
 . autour d’un cas : vaccination de l’entourage familial dans un délai de 14j après les premiers signes du cas index 




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.