Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Hépatite C

VHC

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 08/11/19.

InfectiologieHGE 
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 163


Dernières mises à jour
– Novembre 2019 : relecture, publication (Beriel) 
– Décembre 2018 : 
création de la fiche (Vincent

Sources

MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CDU-HGE 4e édition 2018 – item 163 (Référentiel des enseignants d’HGE  – indisponible en ligne, lien vers édition 2015) 
1B : Pilly 2018 – item 163 (Référentiel des enseignants d’Infectiologie)
1C : CoPath 2e édition 2019 – item 163 (Référentiel des enseignants d’anatomie pathologique, lien vers édition 2013)

1) Généralités 1A

Déf : infection au virus de l’hépatite C (VHC), responsable d’une hépatite aiguë ± d’une hépatite chronique.

Epidémiologie 1B :
– mode de transmission 
 . transmission parentérale  +++
 . transmission sexuelle + (risque majoré en cas de rapportes sexuels traumatiques, VIH+, IST)
 . transmission materno-fœtale + (risque majoré si VIH+)
– incidence des nouvelles infections (France) : 9/100 personnes-année si toxico IV et 5/100 personnes-année si homme homosexuel VIH+
– prévalence (France) : 0,84%
– 170M de porteurs chroniques de la maladie
– zones d’endémie (ordre croissant d’impact de la maladie) : Europe occidentale, Amérique du Nord, Europe centrale, Europe de l’Est-pourtour méditerranéen, Afrique – Asie

 

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Asymptomatique ++
signes aspécifiques 
Sérologie

A ) Clinique 

  • Hépatite aiguë

Incubation : 7 à 8 semaines

Signes fonctionnels 
signes aspécifiques : fatigue, nausées, douleurs de l’hypochondre droit, ictère cholestatique (2 à 12 semaines)

  • Hépatite chronique 1B

Le plus souvent asymptomatique, hormis les complications (IHC, HTP). Il peut cependant exister 
– asthénie chronique aspécifique 1A
– signes extra-hépatiques dans l’infection au VHC :
 . cryoglobulinémie ;
 . syndrome sec ;
 . hépatite auto-immune ;
 . glomérulonéphrite membrano-proliférative ;
 . porphyrie cutanée tardive.

B ) Paraclinique 1B

Biologie hépatique : élévation des transaminases prédominant sur les ALAT ± marqueurs de cholestase à la phase aiguë. L’élévation est variable en phase chronique (1,5 à 3,5N > 6 mois voire fluctuante ou absente)

Sérologies 
– Apparition des IgG pendant ou après la primo-infection que l’évolution soit chronique ou vers la guérison ;
– PCR ARN : réplication virale aux phases aiguë et chronique. Le génotypage sera utile s’il y a indication à un traitement.

Histologie 1C intérêt diagnostique limité mais il existe des signes spécifiques = inflammation des canaux biliaires, granulomes épithélioïdes, nodules lymphoïdes dans les espaces porte, stéatose associée.

C ) Diagnostic différentiel

Voir hépatite B

3) Evolution 1B

A) Histoire naturelle

Virus cytopathogène, passage à la chronicité dans 70-85% des cas. Le risque de survenu des complications est majoré par : 
– co-infection VIH ;
– alcool ;
– âge ;
– surpoids ;
– facteurs génétiques.

B) Complications 

  • Complications aigüe

Hépatite fulminante : Sd hémorragique + encéphalopathie hépatique, risque maximal à 2 semaines d’ictère. Exceptionnel dans le VHC.

  • Complications chronique

– Cirrhose (10-20 %)
– CHC carcinome hépato-cellulaire (3-5 % / an)

 

4) PEC 1B

A ) Bilan initial

BILAN 

Bilan de gravité
– Transaminases, gamma-GT, phosphatases alcalines, bilirubinémie, albuminémie ;
– TP (+ facteur V si TP < 70%) ;
– Echographie abdominale tous les 6 mois si cirrhose / 2ans sinon (dépistage CHC) ± IRM (confirmation )
– Fibroscopie œsophagienne et gastrique (si cirrhose)
Bilan pré-thérapeutique 
– Exploration de l’atteinte du parenchyme hépatique 1A
  . PBH (nécessaire si elle modifie les indications de traitement des infections chroniques et si elle fournit d’autres informations 1C) : permet d’établir le score de METAVIR
 . tests non invasifs : mesure de l’élasticité hépatique (Fibroscan ®), tests sériques (FibroTest ®, ou FibroMètre ®)
– Caractérisation du génotype viral 
Bilan d’affections associées 
– dépistage VIH systématique ± autres hépatites virales ;
– bilan martial ;
– bilan auto-immune ;
– cuprémie / cuprurie ;
– α1- antitrypsine.


Hépatite C isolée 
– 1ere intention : test semi-quantitatifs sanguins (FibroTest, FibroMètre, hepascore) ou élastométrie impulsionnelle (Fibroscan)
– 2nde intention : deuxième test non-invasif et/ou PBH

Hépatite C et co-infection VIH : Fibroscan 1ere intention, PBH 2nde intention

B ) Traitement

  • Hépatite aiguë 

Formes simples 
– Repos
– Eviter les substances hépatotoxiques : paracétamol, AINS, alcool
– Bio hebdomadaire tant que la bilirubinémie est élevée : transaminases, bili, TP

Hépatite fulminante discuter indication à une transplantation

Autres mesures : traitement antiviral systématique en milieu spécialisé

  • Hépatite chronique 1A

> But : obtention d’une réponse virologique soutenue (ARN du VHC indétectable) 12 semaines après la fin du traitement.
C’est la guérison. Elle est associée à : 
– arrêt de l’évolution vers la cirrhose ;
– la régression de la cirrhose lorsqu’elle est présente ;
– guérison des manifestations extra-hépatiques.

> Moyens : antiviraux à action directe 
– inhibiteurs de NS5A (ex : lédipasvir, velpatasvir, pibrentasvir) ;
– inhibiteurs de protéase NS3/4A (ex : grazoprévir, voxilaprévir, glécaprévir) ;
– inhibiteurs de NS5B (ex : sofosbuvir)

 Principes thérapeutiques :
– ne jamais utilisés les antiviraux seuls mais toujours faire des combinaisons de molécules ;
– exemple de combinaisons : sofosbuvir + velpatasvir = Epclusa ® ; glécaprévir + pibrentasvir = Maviret ® ; grazoprévir + elbasvir = Zepatier®
– traitement de 8 à 12 semaines voire 16 semaines ;

> Indication 1B : tout patient présentant un ARN VHC positif

Note : Ne pas inclure d’interféron et éviter la ribavirine 

C ) Prévention

– Rapports sexuels protégés, matériel d’injection à usage unique si toxicomanie IV ;
– vaccination VHA et VHB, grippe et pneumocoque en l’absence d’immunité 

 

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.



Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : HGE, Infectieux
Item(s) R2C (ECNi) : 167 (163)

Articles liés
Hépatites virales : vue d’ensemble
Hépatites virales aigües
Hépatite D
Hépatite B
Hépatite E
Hépatite A

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Pilly Etudiant - Hépatites virales (Réf. d’Infectiologie - 2021)
CoPath (Réf. d’Anatomie Pathologique - 2019) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CDU-HGE - Hépatites virales (Réf. d’Hépato-gastro-entérologie - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
Hépatite virale C de l’enfant (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)

Recommandations
Hépatite C : prise en charge simplifiée chez l’adulte (RBP - HAS, 2019. Synthèse PDF)
Évaluation des stratégies de dépistage des personnes infectées par le virus de l’hépatite C (RBP - HAS, 2019)
Hépatite chronique C (Guide maladie chr. - HAS, 2017)
Actes de biologie médicale relatifs au diagnostic et à la prise en charge des hépatites B, C et D (Fiche Bon Usage - HAS, 2017)
Traitement post exposition sexuelle au VIH, VHB, VHC (RBP - SFD, 2016)
Place des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite C (RBP - HAS, 2014)
Dépistage de l’hépatite C – Populations à dépister et modalités du dépistage (RBP - HAS, 2001. Synthèse PDF)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Hépatite chronique C (Guide Patient - HAS, 2007)
SNFGE (Site Web) Page grand public du site de la société nationale française de gastro-entérologie (société savante des maladies et cancers de l'appareil digestif)
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale