Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Névralgies faciales et crâniennes

Névralgie du glossopharyngien, Névralgie du trijumeau, Névralgie d‘Arnold

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 27/02/18.

Neuro
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 97


Dernières mises à jour
– Février 2018 : relecture, modification de forme (Thomas)
– Septembre 2017 : création de la fiche (Vincent)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEN 4e édition 2016 – item 97 (référentiel de neurologie)
: [pas de RCP / CC intégrée dans cette fiche pour le moment]
Sommaire
1) Généralité
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
– C) Diagnostics différentiels
3) Evolution
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement


1) Généralité 1A

Déf : les névralgies sont des douleurs fulgurantes dans le territoire d’un nerf sensitif. Les névralgies faciales et crâniennes concernent les nerfs craniens V et IX et le nerf C2 (névralgie d’Arnold). Elles peuvent être essentielles (céphalées primaires) ou secondaires à une pathologie identifiable.

Physiopathologie : la douleur de névralgie essentielle fait intervenir une dysfonction nerveuse périphérique, favorisée par un conflit vasculo-nerveux, sans lésion identifiable.

Epidémiologie des névralgies faciales et crâniennes essentielles :
– Névralgie du V : incidence de 5 / 100.000 / an, prédomine chez la femme de plus de 50 ans
– Névralgie du IX : 70 à 100x plus rare que la névralgie du V
– Névralgie d’Arnold : très rare, surdiagnostiquée

Etiologies des névralgies faciales et crâniennes secondaires :
>> Atteinte intra-axiale (TC)
– SEP
– Syringobulbie
– Tumeur intra-axiale
– Infarctus latérobulbaire
>> Angle pontocérébelleux
– Neurinome de l’acoustique
– Autres tumeurs (méningiome, choléstéatome…)
– Anévrisme de l’artère basilaire
– Zona (ganglion trigéminal)
>> Base du crâne
– Tumeur locale (extension d’un cancer du cavum, méningiome du sinus caverneux…)
– Méningite carcinomateuse ou infectieuse
– Fractures (base du crâne, sinus, massif facial)
– Thrombose veineuse du sinus caverneux
– Microangiopathie du nerf V (diabète, Gougerot-Sjögren, sclérodermie…)

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Douleur fulgurante en salves sur un territoire nerveux périphérique, déclenchée à l’excitation d’une zone gâchette

A ) Clinique

Dans tous les cas, il existe des douleurs intenses paroxystiques dans un territoire nerveux. L’examen clinique est normal ! 

  • Névralgie du trijumeau (V)

> Chronologie
– Douleur intense, fulgurante (quelques secondes), à type d’éclair ou de décharge électrique
– Salves de 1-2 minutes suivies de période réfractaire, et entrecoupées de périodes libres
– 5 à 10 salves par jour

> Topographie : strictement unilatéral dans le territoire du V
– 1 branche (V2 40 %, V3 20 %, V1 10%)
– parfois 2 branches

> Facteurs déclenchants
– Mimique, rire
– Mastication
– Simple effleurement
Note : la douleur est élective à l’excitation d’une zone gâchette (« trigger zone » 0), sensible au moindre effleurement. Le malade peut adopter des comportements antalgiques : amimie, manger le moins possible…

  • Névralgie du glossopharyngien (IX)

> Chronologie : idem névralgie du V

> Topographie : strictement unilatéral dans le territoire du IX (base de la langue, fond de la gorge, amygdale et CAE)

> Facteurs déclenchants : parole, déglutition, mouvements du cou

  • Névralgie d’Arnold ou du nerf grand occipital (branche postérieure de C2)

> Chronologie
– Douleur à type de décharge électrique ou d’élancement
– Survenant parfois sur fond douloureux permanent à type de paresthésies ou brûlures

> Topographie : strictement unilatéral dans le territoire du nerf d’Arnold
– Siège au niveau de la région occipitale
– Irradiation au vertex, parfois jusqu’à la région orbitaire

> Facteurs déclenchants
– Mouvements de la tête et du cou
– ± Déclenchement de la douleur à la pression de la zone d’émergence du nerf, au niveau de la naissance des cheveux

B ) Paraclinique

Aucun examen nécessaire au dg positif

IRM cérébrale avec ARM (non indispensable) : retrouve souvent un conflit vasculonerveux homolatéral à une névralgie du trijumeau essentielle.

C ) Diagnostic différentiel

de la névralgie d’Arnold :
migraine typique mais dont la douleur prédomine en postérieur
– une céphalée de tension à prédominance unilatérale.

3) Evolution 0

Complications psychologiques et socio-professionnelles
Amaigrissement suite aux comportements antalgiques

4) PEC 1A

A ) Bilan

Bilan étiologique à la recherche d’une cause secondaire ++
– IRM cérébrale injectée avec coupes fines sur le TC et le trijumeau : systématique dans les névralgies du trijumeau atypiques, et toutes les névralgies du IX et d’Arnold
– ± Ponction lombaire et bilan biologique

Signes d’appel d’une névralgie du trijumeau secondaire (signes « atypiques »)
– Age de survenue jeune
– Baisse d’intensité des décharges
– Prépondérance dans le territoire du V1
– Persistance d’un fond douloureux entre les accès
– Hypoesthésie
– Diminution du réflexe cornéen ± associée à un V3 moteur (masséters, ptérygoïdiens) ou une atteinte d’autres nerfs crâniens du même côté

B ) Traitement

  • Névralgie du trijumeau essentielle

> Traitements médicamenteux

Carbamazépine (ou oxacarbamazépine en cas d’intolérance)
– 400 à 1600 mg/j en 2 ou 3 prises / j
– Introduction progressive, prises 30-45 minutes avant les repas
– Effets indésirables : somnolence, vertiges, syndrome vestibulo-cérébelleux

Baclofène : peut être utilisé seul ou en association avec la carbamazépine

Autres médicaments utilisables en association avec la carbamazépine ou le baclofène : certains antiépileptiques (phénytoïne, clonazépam, lamotrigine, gabapentine), antidépresseurs tricycliques, certains neuroleptiques

> Traitements chirurgicaux

Thermocoagulation percutanée du ganglion trigéminal
– AG de courte durée (pas d’ouverture de la boîte crânienne)
– Le patient aide au repérage de la zone douloureuse (réveil en cours d’intervention)
– La sensibilité tactile est préservée dans 80 % des cas

Décompression vasculaire microchirurgicale du nerf trijumeau (possible chez le sujet jeune)

  • Névralgie du glossopharyngien

Traitement médicamenteux idem névralgie du V
± Décompression chirurgicale du IX dans les formes résistantes

  • Névralgie d’Arnold

AINS
± Antiépileptiques (carbamazépine, clonazépam) et infiltrations locales de corticoïdes ou d’anesthésique

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

Une réponse à “Névralgies faciales et crâniennes”

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.




Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Neurologie
Item(s) R2C (ECNi) : 99 (97)

Articles liés
Céphalée trigémino-autonomique
Etat de mal migraineux
Hemicrania continua
Hémicrânie paroxystique
Syndrome SUNCT
Algie vasculaire de la face
Céphalée de tension
Migraine

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
Neurochirurgie 2e édition (Réf. de Neurochirurgie - 2019) [Indisponible en ligne] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CEN - Migraine, névralgie du trijumeau et algies de la face (Réf. de Neurologie - 2019)

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

(Section vide)


Documents grand public

Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale

> La Fiche

Désolé, le sommaire automatique n'est pas (encore) disponible pour cette fiche.

> Les Commentaires

> Mon Espace Perso

> Ailleurs sur MedG

> La Bibliothèque

 
Navigation