Ostéochondrite primitive de la hanche

Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche non-relue par un tiers.

RhumatologiePédiatrie 
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 52


Dernières mises à jour
– Août 2019 : Création de la fiche (Beriel Thomas)

Sources

MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A, : COFER 6e édition 2018 – item 52 (Référentiel des enseignants de Rhumatologie, édition 2015 disponible en ligne)
1B  : CNPU 7e édition 2017 – item 52 (Référentiel des enseignants de Pédiatrie, édition 2014 disponible en ligne)

1) Généralités 1B

Déf : L’ostéochondrite primitive de la hanche (OPH) ou maladie de Legg-Calvé-Perthes ou ostéonécrose fémorale supérieure est une cause de boiterie de l’enfant survenant par nécrose ischémique de l’épiphyse fémorale supérieure.

Physiopathologie : L’OPH évolue en plusieurs étapes. La tête fémorale se nécrose puit est détruite. Il s’en suit un collapsus de la tête puis sa fragmentation. La réparation fait suite et dure jusqu’à la fin de croissance avec un remodelage de l’articulation.

Epidémiologie : Enfants de 4 à 8 ans (Garçon +++)

 

2) Diagnostic 1A

Clinique Paraclinique
Boiterie ± douleur Rx de la hanche

A ) Clinique

  • Anamnèse

Signes fonctionnels 
– Douleur d’horaire mécanique, tenace et récidivante de l’aine, de la cuisse et ± du genou homolatérale.
– Boiterie d’installation progressive, insidieuse, augmentant à l’effort et en fin de journée 1B.

  • Examen physique

Signes cliniques 
– Etat général conservé 
– Limitation de la rotation interne et de l’abduction 1B

B ) Paraclinique

Radiographie (incidences de face du bassin et de profil de la hanche) 
– Stade précoce : cliché normal
– Stade évolué : décollement avec liséré de nécrose sous chondrale (image en «coquille d’œuf» ) ; Noyau épiphysaire dense ; Déformation en coxa vara de la tête fémorale.

IRM : Zone de nécrose osseuse en hyposignal T1 et hypersignal T2 le plus souvent.

C ) Diagnostic différentiel 

Les autres causes de boiterie non fébrile de l’enfant.

3) Evolution

A) Histoire naturelle 1B

Guérison spontanée constante avec séquelles morphologiques.

B) Complications 1A

Coxarthrose précoce 

 

4) PEC 1A

Objectif : Eviter la déformation de la tête fémorale.

Moyens :
– Mise en décharge prolongée
– ± Intervention chirurgicale

 




Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.