Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Filtres par catégories
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition - Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL - CMF - Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu

Psoriasis

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 07/02/19.

Dermato
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 114


Dernières mises à jour
– février 2019 : ajout des données du référentiel COFER concernant le rhumatisme psoriasique (Vincent)
– décembre 2018 : précisions sur la lésion élémentaire (benoid)
– décembre 2017
: relecture avec la 7e édition du réf. de dermatologie. Ajouts concernant la physiopathologie et les FdR, description histologique, partie diagnostics différentiels, bilan et mise à jour des données de traitement (Vincent)
– octobre 2012 : création de la fiche (Thomas)
Sources
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1ACEDEF 7e édition 2017 – item 109 (référentiel de dermatologie)
1B : COFER 6e édition 2018 – item 109 (référentiel de rhumatologie – indisponible en ligne, lien vers l’édition 2015)
2
: [pas de RCP/CC] 
Sommaire
1) Généralités
2) Diagnostic
– A) Clinique
– B) Paraclinique
3) Evolution
4) PEC
– A) Bilan
– B) Traitement


1) Généralité 1

Déf : dermatose érythémato-squameuse chronique d'étiologie inconnue

Physiopathologie : elle met en jeu une interaction entre
- Un trouble de l'homéostasie épidermique (hyperkératisation ++)
- Des phénomènes vasculaires et immunologiques (inflammation T-médiée avec différentiation en sous-populations lymphocytaires Th1 et Th17)

Epidémio
- 2% de la population
- début vers 15-25 ans, possible dès le petit âge.

 2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
Lésion typique + topographie ± biopsie

A ) Clinique

  • Terrain
FdR génétiques FdR environnementaux (déclenchants)
Gènes associés au HLA (Cw6)
Immunité innée : IL36RN et CARD14 (voie NF-Κβ) impliqués dans les formes pustuleuses !
Immunité acquise : IL-12b, IL-23R
Infection rhinopharyngée (virale, SGA, VIH)
Traumatismes cutanés (phénomène de Koebner) : griffures, vaccinations, chirurgie, coups de soleil

Stress psychologique (choc émotif, trauma affectif) : rôle possible dans le déclenchement et la survenue de poussées
Médicaments : β-bloquants, rebond à l'arrêt d'une corticothérapie générale, rôle des autres médicaments débattu
  • Forme commune

! Absence d'AEG !

Lésion élémentaire
-
Papule érythémato-squameuse bien limitée, ovalaire ou polycyclique
- Couche superficielle faite d'épaisses squames blanchâtres
- Prurit inconstant (50% des cas).

Répartition :
- Habituellement symétrique, parfois diffus
- Selon la taille des lésions : psoriasis en gouttes, nummulaire ou en plaques
- Topographie : zones exposées aux frottements = coudes, genoux, région lombo-sacrée

  • Topographie particulière

Cuir chevelu : non alopéciant (sauf engainement des follicules pileux dans les plaques), formant des plaques circonscrites. Souvent occipital (si l'atteinte concerne la lisière antérieure, formation d'une couronne séborrhéique)

Ongles : 2 aspects possibles
- Dépression ponctuée punctiforme (ongle "en dé à coudre") voire onycholyse (décollement distal, zone proximale de teinte cuivrée)
- Hyperkératose sous-unguéale

Autres localisations rares
- Plis (psoriasis inversé)
- Palmo-plantaire : ± fissures douloureuses
- Gland (seule muqueuse pouvant être atteinte) : lésions non-squameuses
- Visage (sébopsoriasis, rare) : topographie séborrhéique, atteinte de la conque de l'oreille et du CAE possibles). Plus fréquent chez l'enfant.
- Zone du siège : chez l'enfant, forme aiguë en gouttes

  • Formes graves

! Avec AEG ou signes extra-cutanés !

Psoriasis érythrodermique : atteinte > 90% de la surface corporelle. Parfois déclenché par une corticothérapie générale.

Psoriasis pustuleux (aseptique) : localisation palmo-plantaire ou généralisée, début brutal avec AEG et fièvre

Psoriasis arthropatique (ou rhumatisme psoriasique) : touche 25% des patients, sa survenue n'est pas corrélé à la sévérité de l'atteinte cutanée (mais topographie particulière ++).

5 tableaux (souvent intriqués ou successifs) 1B

Atteinte Freq. Description
Arthrite des IPD 10-15% Souvent associée à un psoriasis unguéal
Polyarthrite séronégative 20% Symétrique ou asymétrique, tableau proche de la PR avec atteinte des mains (formes tripolaires d’un ou plusieurs doigts possibles) parfois très destructrices
Mono- ou oligoarthrite asymétrique 15-40% Grosses articulations, orteils, doigts (IPP ou IPD ++), parfois dactylite associant arthrite des IPP et IPD et ténosynovite des fléchisseurs
Spondyloarthrite psoriasique 20% Atteinte axiale (rachialgie inflammatoire ± sacro-ilite) associée dans la moitié des cas à une atteinte périphérique. Association significative à HLA B27
ormes sévères avec arthrites mutilantes des mains et des pieds exceptionnel Ostéolyse des phalanges, créant une rétraction du doigt ou de l’orteil « en lorgnette » 

Autres tableaux rhumatologiques 1B
- Onycho-pachydermo-périostite : cf. partie B) Paraclinique
- Orteil de Bauer : atteinte unguéale de l’orteil + arthrite de l’IPD
- Présentation enthésopathique pure (rare) : épicondylite, tendinite achiléenne, calcanéite

NB : le rhumatisme psoriasique peut se surajouter (75%), survenir de manière synchrone avec les lésions cutanées (10-15%) ou bien après (10-15 %, « rhumatisme psoriasique sans psoriasis »). Dans ce dernier cas, il faut savoir rechercher des ATCD familiaux de psoriasis pour orienter le diagnostic !

B ) Paraclinique

Inutile dans les formes communes !

En cas de doute devant des lésions atypiques, examen anapath sur biopsie cutanée. Les signes histologiques sont :
- Hyperkératose avec parakératose
- Acanthose (épaississement de l'épiderme)
- Micro-abcès à PNN
- Infiltrat inflammatoire de lymphocytes
- Allongement des papilles dermiques et vaisseaux néoformés dilatés

La radiographie 1B peut permettre de démontrer une onycho-pachydermo-périostite, entité radioclinique pathognomonique
- Association psoriasis unguéal + épaississement douloureux des parties molles + ostéopériostite
- Prédomine sur l’hallux, mais peut atteindre les autres orteils

Sémiologie radiographique du rhumatisme psoriasique 1B
- Association de lésions destructrices (érosion marginale à progression centripète, ostéolyse) et reconstructrices (hyperostose, appositions périostées, enthésophytes, ankylose)
- La sémiologie par articulation est détaillée par le COFER, avec de nombreuses ressources picturales

C ) Diagnostic différentiel

> Pour la forme commune
- Pityriasis rosé de Gibert (disposition "en branches de sapin", disparition spontanée en 6-8 semaines)
- Dermatite séborrhéique
- Eczéma chronique
- Lymphomes cutanés (biopsie au moindre doûte)

> Pour les autres formes
- Psoriasis  inversé : intertrigos bactériens et mycosiques
- Psoriasis palmoplantaire : eczéma, lichen, dermatophytose
- Psoriasis érythrodermique : autres érythrodermies
- Psoriasis pustuleux généralisé : certaines toxidermies pustuleuses (pustulose exanthématique aiguë généralisée)
- Rhumatisme psoriasique : polyarthrite rhumatoïde (FR, anti-CCP), autres spondylarthrites 1A, 1B, arthrose digitale érosive, goutte dans atteintes des orteils 1B

3) Evolution 1

Histoire naturelle
- Evolution chronique par poussées (surtout l'hiver, avec facteur déclenchant = environnemental) entrecoupées de rémissions sans cicatrices
- Facteurs de gravité : alcool, tabac, VIH
- Facteurs de résistance au traitement : alcool, tabac VIH et surcharge pondérale

Complications
- Surinfection (candidose > bactérienne)
- Eczematisation
- Syndrome métabolique (le psoriasis est un FdR CV 0)
- Handicap social, syndrome dépressif (même en dehors des formes graves), comorbidités addictives

 => Altération variable de la qualité de vie sans diminution de l'espérance de vie en dehors des formes graves  0

4) PEC 1

A ) Bilan

Bilan de gravité : évaluée cliniquement par
- Une surface corporelle atteinte à ≥ 10% (1 paume = 1%) : psoriasis modéré à sévère
- Un score PASI > 10 : psoriasis modéré à sévère
- Un score DLQI > 10 (index de qualité de vie) : psoriasis sévère

Bilan pré-thérapeutique en cas de biothérapie
- Examen clinique complet, état bucco-dentaire
- Vérifier les vaccination (anti-pneumocoque ++)
- Contraception chez la femme en âge de procréer
- Biologie : NFS plaquettes, fonction rénale et hépatique, quantiféron, EPP, dosage pondéral des Ig, bilan lipidique
- Recherche infectieuse : sérologies VIH, VHB et VHC ; dépistage de tuberculose (quantiféron, radio pulmonaire ± TDM)

Remarque : L'infection VIH est responsable de psoriasis en plaques, pustuleux ou érythrodermique

B ) Traitement

Obj : disparition transitoire des lésions (pas de guérison).

Règles hygiéno-diététique :
- Supprimer OH-tabac (facteur de gravité)
- Bains et émollient (assure une bonne hydratation cutanée et décape les lésions)
- ± Soutien psy

Thérapie : dépend des lésions et de la volonté du patient en fonction du retentissement.
- Forme limitée = traitement locaux
- Forme étendue = photothérapie et/ou traitement généraux
- Forme grave = traitement généraux

  • Traitements locaux 

Traitement kératolytique : incorporation d'acide salicylique dans la vaseline (max. 10%, 20% pour les paumes et plantes, CI chez l'enfant). Si lésion très squameuse, avant traitement étio.

Traitement étio : traitements locaux de durée limitée (uniquement lors des poussées), avec contrôle de la quantité utilisée (nombre de tubes). 2 types, pouvant être associés :
- Dermocorticoïde (classe III sauf visage)
- Analogue de la vitamine D

  • Photothérapie

En cas d'échec des traitements locaux ou en 1ere intention dans les formes étendue, bonne efficacité (70%). Souvent 20 séances à raison de 3 par semaine. 2 types :
- PUVAthérapie : photothérapie par UVA précédée d'une prise de psoralène photosensibisant
- Photothérapie UVB à spectre étroit (moins carcinogène)

  • Traitements généraux

Traitement avec nombreux effets indésirables !

1ère intention : acitrétine (rétinoïde), MTX, ciclosporine
Préférer l'acicrétine ou le méthotrexate dans les formes palmoplantaires invalidantes

2e intention : apremilast si CI ou intolérance à la première ligne de traitement

3e intention : Biothérapies (prescription initiale hospitalière) :
- Anti-TNFα : étanercept, infliximab, adalimumab
- Anti IL-12 et IL-23 : ustekinumab
- Anti IL-17 : sécukinumab, ixekizumab

Remarque : pas de corticothérapie générale = risque de psoriasis érythrodermique

  • Cas particulier du rhumatisme psoriasique 1B

> Mesures générales, traitements symptomatiques : cf. Spondylarthrite inflammatoire

> Traitements de fond

Traitements synthétiques conventionnels (csDMARD) – 1ère intention
- Méthotrexate 15-25 mg / semaine efficace sur l’atteinte articulaire (1ère intention si atteinte cutanée associée)
- Léflunomide 20 mg/j, efficace sur l’atteinte articulaire, peu ou pas sur l’atteinte cutanée
- Salazopyrine 2 g/j, pas efficace sur l’atteinte cutanée, rarement utilisée

Traitements synthétiques ciblés (tsDMARD) – ssi échec csDMARD
- Aprémilast : efficace sur les arthrites périphériques et le psoriasis
- Autres (en cours d’évaluation) : inhibiteurs de JAK…

Biothérapies – ssi échec csDMARD
- Anti-TNFα : efficacité nette, ralentit la progression des lésions radiologiques
- Anti IL-17 : efficace sur les atteintes articulaires périphériques + axiales
- Anti IL-12 et IL-23 : efficace sur les atteintes articulaires périphériques
- Autres (en cours d’évaluation) : anti sous-unité p19 de l’IL-23

> Suivi : se rapproche de celui de la polyarthrite rhumatoïde

3 Commentaires

  1. Thomas (admin MedG)

    Pour le rhumatisme psoriasique, voir aussi la fiche SpA.
    Données à comparer / regrouper !!

    Réponse
  2. Thomas

    Pour le ttt par dermocorticodie : “avec contrôle de la quantité utilisée (nombre de tubes)”
    Quelle est la durée optimale / à ne pas dépasser pour un ttt par betaméthasone par exemple ??

    Réponse
    • Vincent

      Bonjour,
      Il ne semble pas exister de durée “standard” : la durée de traitement est celle de la poussée, éventuellement prolongée pour éviter l’effet rebond.

      Plus d’infos dans le référentiel de dermatologie, en source de la fiche Dermocorticoïdes : “Dans les dermatoses aiguës, les applications de DC sont faites pendant quelques jours puis arrêtées brutalement une fois la guérison obtenue. Dans les affections chroniques, un arrêt progressif, en espaçant les applications, est parfois proposé pour éviter un «rebond» de la dermatose.”

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notes pour les commentaires : nous somme très heureux de recevoir des commentaires. Cependant, nous tenons à préciser que : 1- nous ne sommes pas des spécialistes ; 2- comme vous, nous recherchons les réponses sur le net ; 3- nous sommes très peu et ne pouvons donc pas répondre systématiquement. N'hésitez donc pas, si une information dans la fiche manque, à poser la question et y répondre vous-même après recherche ! Merci !

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)

     

Mes Fiches Personnelles de l’article
(connection nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.

 




 

 

Ailleurs sur MedG
Liens internes

 Pages liées
Matière(s) : Dermatologie
Item(s) ECNi : item 114

Articles liés
(Section vide)

Bibliothèque
Liens externes associés


Recommandations et référentiels

Fiches
• COFER - Psoriasis (Réf. de Réanimation - 2018) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2015]
Psoriasis (Fiche de synthèse - Dermatoclic, 2018)
CEDEF - Psoriasis (Réf. de Dermatologie - 2017)
Psoriasis (Fiche de synthèse - Thérapeutique dermatologique, 2013)

Recommandations
French guidelines on the use of systemic treatments for moderate-to-severe psoriasis in adults (RBP - SFD, 2019) [En anglais]
Psoriasis en plaques peu étendu chez un adulte (fiche Premiers Choix - Prescrire, 2019) [Payant] Résumé : Le traitement vise au moins à réduire les lésions jusqu'à un niveau acceptable pour le patient. Émollient, dermocorticoïde, ou dérivé de la vitamine D. Parfois photothérapie

Publi. scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Méthotrexate oral une fois par semaine : attention UNE SEULE FOIS ! (Fiche Info Patient - Prescrire, 2020) [Payant]
Le psoriasis du cuir chevelu (Fiche Info Patient - Dr. Ezzedine, 2013)


Documents grand public

Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie
Ameli.fr (Site Web) Site de la CPAM, contenant des informations tout public sur de très nombreux symptômes et maladies
European Federation of Psoriasis Associations (Association)
France Psoriasis (Association)

Un doc. est absent ?
Vous ne trouvez pas l’info ?

Dites le-nous !
et

    Formulaire de contact destiné à la gestion des liens externes. Pour tout autre sujet, merci d‘utiliser ce formulaire

    Problème*
    Il n‘existe pas de lien „reco“ pour cette ficheJe connais un document non référencéUn lien comporte une erreur ou est cassé

    Je propose un nouveau lien (Entrez un URL)

    Vos coordonnées
    Pour vous demander des précisions ou vous remercier ! Votre adresse de messagerie ne sera pas enregistrée


    Un doc. est absent ?
    Vous ne trouvez pas l’info ?

    Dites le-nous !
    et

    Search
    Localisation du mot-clé
    Titre
    Contenu (corps de texte)
    Type de contenu
    Articles
    Pages (item, matière)
    Filtres par catégories
    *Plan de fiche
    Autre
    MGS
    OD
    Matière
    Anatomie
    Cardiologie
    Dermatologie
    Endocrinologie
    Génétique
    Gériatrie
    Gynéco-obstétrique
    Hématologie
    HGE
    Immunologie
    Infectieux
    Médecine Interne
    Néphrologie
    Neurologie
    Nutrition - Sport
    Oncologie
    Ophtalmologie
    ORL - CMF - Stomato
    Orthopédie
    Pédiatrie
    Pneumologie
    Psychiatrie
    Rhumatologie
    Santé Publique
    Thérapeutique
    Urgences
    Urologie
    Vascu