Varicelle

Fiche MGS
Une Fiche MedG Maladie et Grand Syndrome
X Fiche non-relue par un tiers, créée le 4 septembre 2019.

InfectioPédiatrie 
Fiche réalisée selon le plan MGS
Item ECNi 160


Dernières mises à jour
Septembre 2019 : Création de la fiche, Publication (Beriel)

Sources

MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1  : CNPU 7e édition 2017 – item 160 (Référentiel des enseignants de pédiatrie, lien vers édition 2014)

1) Généralités 1

Déf : La varicelle est une infection à herpès virus type 3 ou Varicelle Zona Virus (VZV) (Cf. classification des virus)

Transmission – Epidémiologie
– Transmission directe par les lésions cutanéomuqueuses,
– ± transmission par voie respiratoire (24 à 48 heures précédant le début de l’éruption)
– Maladie fréquente (600.000 à 700.000 cas/an en France), 90% des cas survenant avant l’âge de 10 ans 
– Age moyen de survenu : 4 ans

 

2) Diagnostic 1

Clinique Paraclinique
Eruption vésiculeuse prurigineuse avec éléments d’âges différents (varicelle typique) PCR à VZV, Sérologie (formes sévères/compliquées)

A ) Clinique

  • Anamnèse

– Absence d’antécédents de varicelle ou de notion de vaccination antivaricelleuse 
– Notion de contage  

 

  • Examen physique

Varicelle typique

Incubation : 14 jours en moyenne

Phase d’invasion = phase pré-éruptive (dure 2 jours)
– Fièvre modérée
– Rash scarlatiniforme pré-éruptif (rare)

Phase éruptive (début environ 2 semaines après le contage)
– Persistance de la fièvre
– Eruption vésiculeuse devenant croûteuse et prurigineuse de J4 à J10.
 .Installation en 2 à 3 poussées successives de façon diffuse (y compris cuir chevelu)
 .Chute des croûtes à J10.
– ± Enanthème buccal érosif, micropolyadénopathies 

Note : La contagiosité débute 1 à 2 jours avant l’apparition des vésicules et continue au minimum pendant 7 jours, jusqu’à la transformation croûteuse de toutes les vésicules.

Forme grave

Terrain, facteurs de risque
– Immunodéprimé
– Age : nourrissons < 1 an, adolescents et adultes
– Prise d’AINS
– Contamination intrafamiliale (inoculum massif et répété)

Signes cliniques : Lésions profuses, volontiers hémorragiques + lésions viscérales 30 – 50% des cas (pulmonaires, hépatiques, méningo-encéphaliques) + CIVD

B ) Paraclinique

Le diagnostic de varicelle typique est avant tout clinique. Les examens seront réalisés uniquement pour les formes sévères/compliquées.

PCR à VZV 
IgM spécifiques sériques (phase aigüe).

C ) Diagnostic différentiel

Voir les autres causes d’exanthème fébrile de l’enfant.

3) Evolution 1

A) Histoire naturelle

Les complications surviennes dans 3 à 5% des cas.

B) Complications

Surinfection bactérienne (Staphylococcus aureus et Streptococcus pyogenes +++)
– Cutanés 
 . Impétigo, dermohypodermites, fasciite nécrosante,
 . abcès, lésions nécrotiques, syndrome de la peau ébouillantée (toxine exfoliante).
– Surinfection d’autres organes
 . infections pleuropulmonaires,
 . Suppurations ostéoarticulaires,
 . Syndromes toxiniques (TSS) streptococciques et staphylococciques.

Autres complications 
– Neurologiques 
 . crises fébriles
 . cérébellite ++, névrite, encéphalite, thrombose vasculaire cérébrale
Syndrome de Reye (si prise d’aspirine)
–  Respiratoire : Poumon varicelleux
– Hématologique : Purpura thrombopénique post-éruptif
– Hépatique : Hépatite aigüe

 

4) PEC 1

A ) Traitement

!!! Les AINS sont formellement contre-indiqués !!!

  • Varicelle typique

Le traitement est ambulatoire et symptomatique.
Traitement des lésions cutanées prurigineuses 
 . Solution antiseptique (pas de topique !) 
 . Antihistaminiques si prurit intense
 . Ongles coupés courts (éviction surinfection) 

Traitement de l’état fébrile : Paracétamol per os ± mesures physiques (enveloppement humide etc.)

En cas de surinfection patente ou suspecte : Antibiothérapie probabiliste sensible aux germes en cause (Amoxicilline + acide clavulanique par exemple).

Note : Pas d’indication d’aciclovir per os pour la varicelle typique

  • Forme grave/compliquées

Hospitalisation

Traitement antiviral par aciclovir IV (voir indications)

Traitement antibiotique (en cas de surinfection bactérienne sévère toxinique) : Amoxicilline + Acide clavulanique IV associée à clindamycine IV (action toxinique) les premiers jours de traitement.

  • Indications de traitement par aciclovir IV au cours de la varicelle de l’enfant

– Immunodéprimés
– Formes graves avant l’âge de 1 an
– Varicelle compliquée ( pneumopathie varicelleuse ++)
– Varicelle néonatale, nouveau-né avant toute éruption en cas de varicelle maternelle entre J-5 et J+2 de l’accouchement.

B ) Prévention

– Isolement de l’enfant en hospitalisation
– Le contact avec les sujets immunodéprimés et la femme enceinte est à proscrire.
– Le schéma de la vaccination antivaricelleuse comporte deux doses espacées d’au moins 1 mois. 
 . Vaccination autorisée à partir de 1 an d’âge
 . Contre indication chez la femme enceinte et l’immunodéprimé (vaccin vivant atténué)
– L’éviction scolaire n’est pas obligatoire même si la fréquentation de la collectivité n’est pas recommandée

 




One thought on “Varicelle

  1. Que faire en cas de varicelle chez un jeune enfant, dans une famille avec un nourrisson ? Il y a-t-il un risque pour le nourrisson, ou est-il protégé par les Ac maternelles (au moins 6 mois) ?!

Une question / une remarque ? Merci de faire vivre MedG ! (votre commentaire sera relu avant éventuelle publication)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.