Search
Localisation du mot-clé
Titre
Contenu (corps de texte)
Type de contenu
Articles
Pages (item, matière)
Liens Externes
Catégorie de fiche MedG
*Plan de fiche
Autre
MGS
OD
Matière
Anatomie
Cardiologie
Dermatologie
Endocrinologie
Génétique
Gériatrie
Gynéco-obstétrique
Hématologie
HGE
Immunologie
Infectieux
Médecine Interne
Néphrologie
Neurologie
Nutrition – Sport
Oncologie
Ophtalmologie
ORL – CMF – Stomato
Orthopédie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Santé Publique
Sémiologie
Thérapeutique
Urgences
Urologie
Vascu
Catégorie de lien externe
Grand public
Outils
Références
Fiches
Publications scientifiques
Recommantations
Sous-titre de fiche MedG
Sous-titre

Exanthème de l’enfant

Eruption cutanée de l'enfant, Eruption fébrile de l'enfant

Fiche OD
Une Fiche MedG Orientation Diagnostique
Fiche relue par un tiers. Dernière mise à jour le 29/09/21.
Dernières mises à jour
Septembre 2021 : nouvelle amélioration de la forme de la fiche et de l’arbre (Thomas)
Aout 2021 : séparation en 2 fiches enfant / adulte, léger développement de la partie 1, modification de l’arbre (Thomas)
– Juillet 2021 : relecture de la fiche, pas de modifications (Beriel
Juillet 2021 : modifications importantes de forme, ajout des arbres diagnostiques (Thomas)
Octobre 2020 : création de la fiche (Vincent)
Sources utilisées dans cette fiche
MG : Informations issues d’une autre fiche MedG, traitant spécifiquement du sujet
0 : source isolée (prof en cours, site web) ou non identifiable
1A : CEDEF – Exanthème et érythrodermie de l’enfant et l’adulte (Réf. de Dermatologie – 2017)
1B : CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie – 2021) [Indisponible en ligne – lien vers l’édition 2014]  

1) Généralités 1A

Déf : l’exanthème est un érythème cutané d’apparition brutale et souvent transitoire, ± accompagné d’un énanthème (atteinte des muqueuses). Il peut être diffus ou de topographie plus spécifique, et être isolé ou non.

Remarques 0 : Cette définition 
– englobe les éruptions vésiculeuses et l’urticaire, mais l’érythème passe alors au second plan.
– exclue le purpura (le purpura n’est pas un érythème).
– est vague concernant l’érythrodermie (érythème cutané grave évoluant depuis 6 semaines), le pityriasis rosé de Gilbert (éruption subaigüe qui dure) et les infections cutanées localisées (erysipèle…).
=> Dans un soucis didactique, toutes ces pathologies ont été exclues de cette fiche ; seuls les érythèmes « maladie » généralisés aigüs ont été inclus. Les causes retrouvées exclusivement chez l’adulte sont également exclues de cette fiche. 

Urgences 0

Etiologiques Cliniques
Toxidermie grave : Nécrolyse épidermique, DRESS syndrome
Epidermolyse aigüe staphylococcique
Maladie de Kawasaki
Scarlatine staph avec syndrome de choc toxique
Méningite bactérienne
Virose exotique (dengue, fièvre jaune, fièvre du Nil occ.)
Terrain : Immunodépression, nouveau-né, contage avec une femme enceinte
Clinique : Trouble hémodynamique (sepsis, choc septique, syndrome de choc toxique)

Diagnostic positif : éruption cutanée brutale de type érythémateuse, c’est à dire qui disparait à la vitropression MG

2) Etiologies 1A

  • Causes virales « classique »

Etio Clinique MG Paraclinique MG
Exanthème subit 
(roséole infantile)
Incub : 5-15j
Invasion : fièvre isolée > 39-40°, puis chute brutale lors de la phase éruptive
Exanthème : maculo-papules fugaces du visage et du tronc, disparition en 12-24h
± PCR HHV6 (formes atypiques ou compliquées)
Rubéole Incub : 15-21j
Invasion : fièvre modérée ± céphalées, pharyngite, SMG et ADP occipitale, pas de catarrhe
Exanthème fugace, macules ± papules débutant sur le visage, extension en 1 seule poussée vers le thorax
± Sérologie (formes atypiques, compliquées, contage grossesse)
Rougeole Incub : 10-12j
Invasion : catarrhe, fièvre élevée
Exanthème maculo-papuleux débutant derrière les oreilles, extension en 1 poussée sur le corps et la face
± Enanthème : signe de Köplig (pathognomonique)
PCR 
Sérologie
Mégalérythème épidémique
(infection à parvorirus B19)
Incub : 6-14j
Invasion : fièvre modérée, céphalées, courbature
Exanthème : typique (maculo-papules en guirlande siégeant sur les joues, aspect souffleté et extension au tronc et extrémités avec fluctuations) ou atypique (érythème polymorphe, sd gant et chaussettes)
± PCR (phase aiguë), sérologie
Mono-nucléose infectieuse Incub : 4-6 semaines
Invasion : fièvre, angine ± purpura du voile du palais, ADP cervicales, SMG
Exanthème : maculo-papules ou papulo-vésicules souvent déclenchées par prise d’ampicilline
Syndrome mononucléosique, cytolyse hépatique
Sérologie EBV (IgM anti-VCA+ et IgG anti-EBNA-)
Scarlatine
(syndrome toxinique à SGA MG)
Incub : 3-5j
Invasion : fièvre élevée, frissons, angine érythémateuse et douleurs abdo, ADP
Exanthème maculo-papuleux sans intervalle de peau saine (mais respect des paumes, plantes et lèvres), désquamation en doigt de gant vers J6 ;
Enanthème : glossite avec dépapillation vers J6
± TDR du SGA
  • Autres causes infectieuses

Etio clinique MG Paraclinique MG
Autre virose bénigne
(entérovirus, adénovirus)
Exanthème 0 : maculo-papuleux, parfois atypique
Scarlatine staphylococcique 
(syndrome toxinique à staph. aureus MG)
Invasion : fièvre élevée, nausée/vomissement, myalgie, odynophagie, parfois choc toxique
Exanthème
 : scarlatiniforme, associé à un enanthème,  desquammation tardive
± recherche de toxine superantigénique
Epidermolyse aigüe staphylococcique1B
(staph. scalded skin syndrome)
Terrain : foyer infectieux cutané (impétigo ++)
Exanthème : scarlatiniforme avec décollement parfois bulleux dans les 24h surtout dans les zones de frottement (pli, siège)
– 
Virus exotique
(dengue, fièvre du Nil occidental,
fièvre jaune0)
 Terrain : zone à risque (ou retour)
Exanthème :
maculo-papuleux, +/- atypique
Signes associés :
AEG
(selon pathologie)
Méningite bactérienneMG Exanthème : maculo-papuleux atypique, parfois précédant un purpura 120% des infections invasive à méningo commencerait par un exanthème atypique.
Signes associés : AEG voir choc septique
PL, hémoc
Autres étio bactériennes 
(typhoïdetyphus et autres rickettsioses, leptospirose, infections à mycoplasme)
Terrain évocateur selon pathologie
Exanthème :
maculo-papuleux atypique
Signes associés
évocateurs selon pathologie
(selon pathologie)
Toxoplasmose Exanthème : maculo-papuleux atypique
Signes associés : asthénie, poly-ADP, arthro-myalgie
Séro
Hyperéosinophilie
  • Causes non infectieuses

Etio Clinique MG Paraclinique MG
Maladie de Kawasaki Critères majeurs : fièvre ≥ 5j +++ ; conjonctivite, atteinte buccopharyngée, exanthème maculopapuleux, atteinte des extremités, ADP cervicales 
Formes compliquées : signes cardiaques
BU / ECBU : leucocyturie abactérienne constante
Syndrome inflammatoire bio
ETT
Toxidermies
(dont nécrolyse épidermique et syndrome DRESS)
Anamn : Prise médicamenteuse dans le délai d’imputation (variable selon clinique)
Exanthème : variable selon gravité ! Exanthème maculo-papuleux, érythème pigmenté fixe, phototoxicité, erythème scarlatiniforme 
Hyperéosénophilie
Arthrite juvénile idiopatique MG
(forme pédiatrique de la maladie de Still 0)
Exanthème : maculo-papuleuse, contemporain de la fièvre
Autres signes : fièvre >15j avec pic fébrile pluriquotidien, AEG, arthrite
Syndrome inflammatoire

2) Orientation diagnostique

A) Clinique

Eliminer en premier lieu une urgence (cf tableau ci-dessus) !! 0
– Mauvaise tolérance, choc
– Erythème étendu, décollement bulleux
– Fièvre > 5j

  • Orientation selon le type d’éruption 1A

Il existe une classification classique (des dermato). Selon les pédiatres (qui traitent de manière plus spécifique les éruptions fébriles chez l’enfant) : « Les termes de ‘morbiliformes’, ‘scarlatiniformes’… sont désuets et doivent être abandonnés. Un même agent viral peut parfois être responsable d’éruptions de divers types. ». 

Type – selon dermato  Aspect Type – selon pedia 1B Etio
Roséoliforme (rubéoliforme) petites macules rosées, pâles, bien séparées les unes des autres Maculo-papuleux Exanthème subit, rubéole, arthrite juvénile idiopathique…
Morbilliforme maculo-papules rouges, pouvant confluer en plaques séparées par des espaces de peau saine Rougeole, mégalerythème épidémique, MNI, causes bactériennes ou parasitaires, Syndrome de Kawasaki, toxidermie
Scarlatiniforme plaques diffuses rouge vif sans intervalle de peau saine, s’intensifiant dans les plis, légèrement granitées, chaudes, ± désquamation secondaire en larges lambeaux Erythémateux Syndrome toxinique, épidermolyse staph., syndrome de Kawasaki, toxidermie1B

Eruption non spécifique 1B : toxidermie, arthrite juvénile, exanthème viraux2sous-entendu autre virus bénin type adénovirus ??.

Photos : exanthème maculo-papuleux
Eruption morbilliforme à J3 d’une rougeole.
Source : wikipédia ; auteur : CDC
Rougeole chez une patiente africaine
Source : wikipédia ; auteur : Mike Blyth
Rubéole
Source : wikipédia ; auteur : CDC
Mégalérythème épidémique
Source : wikipédia ; Auteur : Andrew Kerr
Eruption chez un patient avec MNI et prise d’ampicilline
Source : wikipédia ; Auteur : Matibot
Photos : exanthème scarlatiniforme – (vide)
Malheureusement, nous n’avons aucune photo à disposition ou en accès libre… Si vous en avez, n’hésitez pas à nous les transmettre !
Photos : enanthèmes caractéristiques
Signe de Köplik.
Source : wikipédia ; auteur : CDC

 

langue framboisée – scarlatine
Source : wikipédia ; auteur : Afag Azizova
  • Autre orientation 1A

Cause virale : Eruption monomorphe, fièvre, syndrome grippal, énanthème, poly-ADP, contage0

Cause médicamenteuse : Eruption polymorphe, prurit

B) Paraclinique 1A

Bilan devant un exanthème
Chez l’enfant, aucun examen n’est indispensable, sauf si on suspecte
– Une scarlatine : NFS, prélèvement de gorge (non systématique selon antibioclic MG)
– Une maladie de Kawasaki : NFS, plaquettes, échographie cardiaque
– Une rougeole : PCR ou séro (pour déclaration)
– Une mononucléose : séro EBV 0
– Une cause virale ou bactérienne exotique ou grave 0

C) Synthèse 0

Cette fiche vous plaît-elle ? Vous remarquez des erreurs ou imprécisions ? Donnez-nous votre avis !

Un formulaire et les commentaires publics ci-dessous sont prévus à cet effet.

3 réponses à “Exanthème de l’enfant”

  1. Attention, le ref. de dermato parle de scarlatine staphylococcique dans son tableau 3, mais les données semblent correspondre à l’épidermolyse aigüe staphylococcique !!!
    Confusion fréquente à un croire le Dr Hubiche

  2. Concernant l’étio « Méningite bactérienne » :
    – l’info est retrouvée dans la fiche correspondante.
    – Dans certaines sources (pdf de cours), on en parle surtout comme précédant le pupura dans la méningite à méningo
    – Je me demande si ce n’est pas plutot un signe de choc septique (mais pas de notion dans la fiche correspondante…) ?

Laisser un commentaire

A lire avant de soumettre un commentaire :
– Les commentaires sont ouverts pour nous faire part de toute erreur, omission, question, complément d’information, … dans le but d’améliorer cette fiche de synthèse.
– Merci de nous indiquer systématiquement la source de chaque information fournie ! Si cela correspond à votre pratique, indiquez-nous votre spécialité.
– Les commentaires sont manuellement validés par l’équipe MedG. Il ne sera pas donné suite aux demandes de prise en charge personnelle, et de tels commentaires ne seront pas publiés.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon Espace Perso
(connexion/ déconnexion)


Mes Fiches Personnelles de l’article
(connexion nécessaire)

Options de personnalisation du PDF

Hors inscription et en cas de compte ‘Inactif’, les PDF générés sont protégés. Créez un compte et connectez-vous pour créer un PDF non-protégé et accéder aux options de personnalisation suivantes.







Ailleurs sur MedG
Liens internes

Pages liées
Matière(s) : Dermatologie, Pédiatrie
Item(s) R2C (ECNi) : 114 (112), 164 (160)

Articles liés
Miliaire sudorale
Exanthème de l’adulte
Syndrome du choc toxique staphylococcique
Epidermolyse aigüe staphylococcique
Maladie de Kawasaki
Eruption cutanée vésiculopustuleuse
Scarlatine
Exanthème subit
Mégalérythème épidémique
Rubéole
Voir plus...

Bibliothèque
Liens externes associés

Recommandations et référentiels

Fiches
CNPU 8e édition (Réf. de Pédiatrie - 2021) [Indisponible en ligne - lien vers l’édition 2014] Ce ref n‘étant pas en accès libre (ni une version antérieure de moins de 5 ans), nous l‘avons lié à toutes les fiches de la matière. Il se peut donc que le thème de cette fiche ne soit pas traité dans ce livre.
CEDEF - Exanthème et érythrodermie de l’enfant et l’adulte (Réf. de Dermatologie - 2017)
Éruptions fébriles de l’enfant (Fiche de synthèse - PaP en pédiatrie, 2016)
Exanthèmes viraux (Fiche de synthèse - Thérapeutique dermatologique, 2012)

Recommandations
(Section vide)

Publications scientifiques
(Section vide)


Outils de consultation

Maladies éruptives, pupuras et dermites de l‘enfant (Document - Dr. Girodias, CHU Montréal) Belles iconographies sur de nombreuses maladies avec atteintes cutanées chez l‘enfant


Documents grand public

Dermato-Info (Site Web) Site d'information grand public de la société française de dermatologie

Un doc. est absent ? Vous ne trouvez pas l’info ?


Dites le-nous !
ou
Proposez un lien vers une référence (new) !
(connexion nécessaire)


Recherche sur


Voir aussi sur

1000 guides cliniques pour MG, par le Collège de la Médecine Générale